background preloader

PHYSIQUE

Facebook Twitter

Au Coeur de la Matière C'est pas Sorcier. Soleil. Iter (2/2) : le Soleil se lève sur la fusion nucléaire avec West. Pour s'approcher un peu plus de la maîtrise de l'énergie des étoiles, on doit tester le comportement d'un divertor en tungstène refroidi et son effet sur le plasma d'un réacteur à fusion thermonucléaire. C'est le projet West qui consiste à modifier le tokamak Tore Supra de Cadarache. Cette vue d'artiste montre à quoi ressemblera l'intérieur du réacteur dans quelques années. On voit sur la droite les sorties des antennes utilisées pour chauffer le plasma en injectant des ondes électromagnétiques. © CEA Iter (2/2) : le Soleil se lève sur la fusion nucléaire avec West - 3 Photos C'est après la seconde guerre mondiale que l'humanité a commencé à explorer le chemin menant à la fusion contrôlée.

Les performances des accélérateurs de particules évoluent presque aussi vite et ce qui n’a rien d’étonnant puisqu’il s’agit là aussi de maîtriser des paquets de particules chargés dans un vide poussé, plongés dans des champs électromagnétiques. Une vue de Tore Supra. West, un banc d'essai pour Iter.

Energie Solaire

NV Isolants. Laser. NANO. Physics. ENTETE / Physique et mathématique. Voici nos articles sur la science : physique et mathématiques. Voir notamment nos articles sur la physique quantique sans laquelle nous ne communiquerions pas actuellement. C'est l'histoire d'un saut d'une epistémè classique à une épistémè quantique. Bonne lecture :) Sur la commodité des théories éphémères (H. Poincaré) Théories établies et théories spéculatives (C. Sur le style britannique comme facheuse introduction des idees modernes (Sur la biologie moléculaire et les théorie comportementales cognitives comme ramenant tout à des déterminations) voir l'affaire Jean Gayon comme introduction du style britannique en biologie La Science énonce-t-elle des certitudes ?

La science faite d'objets et de savoir-faire selon Bruno latour (Paris8philo) Une exceptionellement simple théorie du Tout (A. M. La capacité d'expérimentation (A. Le rationalisme est né du sommeil de la raison (A. Fragment d'une physique anonyme (F. Les équations (citations de A. La tension entre rigueur et invention (E. Le théorème du libre-arbitre. Le théorème du libre-arbitre prouve que si nous avons un libre-arbitre (dans un sens très précis), alors les particules élémentaires aussi ! J'ai longuement réfléchi sur ce théorème, et je suis arrivé à la conclusion qu'il pourrait être faux si une certaine hypothèse, implicitement admise par Conway, était fausse : celle que l'information ne peut pas remonter le temps !

En d'autre termes, Conway a peut-être tort ! Le théorème Mais commençons par le commencement : le théorème du Libre-arbitre, démontré par Conway et Simon Kochen en 2006. Le théorème se base sur l'idée que deux expérimentateurs humains séparés par une certaine distance (disons dans deux labos éloignés l'un de l'autre) vont procéder à des mesures sur des particules atomiques, et utiliser leur libre-arbitre pour choisir, au dernier moment, quelle mesure ils vont faire. "Fin" : Il existe une vitesse maximale de transmission de l'information. Pourquoi ce théorème s'appelle-t-il le "théorème du libre-arbitre" ? Les axiomes. Topoi et physique quantique | Léon BRUNSCHVICG et la philosophie. On tente de suivre ici les travaux qui utilisent la théorie des topoi (qui sont des catégories "généralisant" (??) La catégorie des ensembles) pour résoudre les problèmes liés à la gravité quantique, c’est à dire, très vaguement, l’unification entre la relativité générale, théorie de la gravité et de l’espace temps, qui traite la "matière" classiquement et l’espace temps dynamiquement (= "background independence") et la physique quantique, qui porte sur les autres interactions, et traite l’espace temps comme une structure fixe.

Les principaux chercheurs publiant en ce domaine sont : Isham, Butterfield, Doering, Spitters… On trouve des informations sur plusieurs blogs, dont notamment : n-category cafe : (article qui présente les versions révisées de deux travaux importants sur la physique quantique dans les topoi) topos physics : Like this: Laplace et le déterminisme...ou le chaos et la physique quantique pour sauvegarder la liberté.

Samedi 22 janvier 6 22 /01 /Jan 16:41 Le chaos et la physique quantique sont-ils les garants du libre-arbitre ? Ou alors nul n’échappe à la causalité et ainsi tout serait déterminé ? Si cette dernière supposition est vraie, ne suffirait-il pas qu’une intelligence supérieure soit capable d’embrasser toutes les conditions déterminantes pour abolir les frontières entre passé, présent et avenir ? Telle est la proposition que nous livre Pierre-Simon Laplace, dans son Essai philosophique sur les probabilités : « Nous devons envisager l’état présent de l’univers comme l’effet de son état antérieur, et comme la cause de celui qui va suivre.

Partager l'article ! Laplace et le déterminisme...ou le chaos et la physique quantique pour sauvegarder la liberté: Le chaos et la physique quantique sont-ils les g ... inShare Par Jefka - Publié dans : LA LIBERTE -Communauté : La commune des philosophes 2. 1 : Une approche quantique du problème corps-esprit (1. Dr. Pierre UZAN – Chercheur associé au laboratoire SPHERE Histoire et Philosophie des Sciences Université Paris-Diderot 1. Introduction. Les modèles de la conscience proposés dans le cadre de la neurobiologie actuelle s’inscrivent dans un cadre matérialiste, voire physicaliste, qui présuppose que tout phénomène pourrait être complètement expliqué à partir de la matière et de ses lois. Source Wikipédia - Commons Ces modèles ne peuvent, en effet, que donner une description des processus cérébraux impliqués dans la réception et l’analyse de l’information par le cerveau lors de la réalisation de tâches cognitives ou de perceptions conscientes -projet qui est en partie réalisé grâce aux méthodes d’observation par imagerie médicale- et non de l’expérience subjective corrélative de ces processus neurophysiologiques. 2.

Nous proposons d’utiliser la théorie quantique et ses concepts clés pour modéliser la relation psychophysique. [X, Px] = i ħ I, |F > = c1 |fI1 > |fII1 > + c2 |fI2 > |fII2 > + … 2 : Une approche quantique du problème corps-esprit (2. 3. Une théorie quantique généralisée pour modéliser ces phénomènes. Il faut ensuite proposer une modélisation de type quantique des corrélations psychophysiques. Ces dernières, qui se décrivent en termes de relations de complémentarité et d’intrication, peuvent être modélisés de façon précise et féconde dans le cadre d’une théorie quantique généralisée.

Dans cette théorie, la notion de « système » désigne n’importe quelle partie de la réalité susceptible d’investigation et celle d’ « observable » n’importe quelle propriété susceptible d’être mesurée ou observée de façon reproductible. Miriam Ascagni, DIBIT San Raffaele Scientific Institute, Italy La modélisation que nous proposons s’appuie, en outre, sur un lien essentiel entre les notions de complémentarité et d’intrication qui a été établi par Landeau (1987). Soient deux couples d’observables A, B et A’, B’ respectivement mesurée sur deux régions SI et SII causalement séparées d’un système S. R = S(a a’) + S(a b’) + S(b a’) – S(b b’),

1 : Les paradigmes de Kuhn. 26 701 Visites | Version imprimable Sommaire de l'article Thomas Kuhn, physicien reconverti en historien, a introduit dans les années 60 un terme qui est aujourd’hui souvent utilisé en épistémologie : il s’agit de « paradigme ». Derrière ce mot se cache une vision de la science radicalement opposée aux conceptions jusqu’alors en vigueur.

Les paradigmes Kuhn propose une conception selon laquelle une théorie scientifique s’insère au sein d’une structure qu’il désigne par « paradigme ». Il est impossible d’énoncer précisément quels critères permettent de définir un paradigme, ce qui ne détruit toutefois pas la pertinence de ce concept. Les lois et concepts fondamentaux de la théorie scientifique en vigueur,l’ensemble des procédures instrumentales, qui permet de relier la théorie à la pratique expérimentale,une certaine « vision du monde » (éventuellement métaphysique) sous-tendue par la théorie. Le troisième point mérite quelques éclaircissements.

Science normale Pages : 1 2 3 » PHYSIQUE QUANTIQUE / La capacité dexpérimentation : PHYSIQUE QUANTIQUE / Le principe d'incertitude et la brisure spontanée de symétrie. INTRODUCTION à la physique quantique. Il y a deux manières d’entrer dans la physique quantique. L’une au travers du « phénomène » de la lumière, l’autre au travers de la « structure de l’atome ». Ce sont respectivement les manières dont Einstein puis Bohr avancèrent dans la théorie quantique, l’une transcendantale l’autre positiviste. En 1892 Lord Kelvin, dans son célèbre discours inaugural du xxe siècle à la société anglaise de physique, annonce fièrement « la physique est définitivement constituée avec ses concepts fondamentaux. […] Il y a bien deux petits problèmes : celui du résultat négatif de l’expérience de Michelson et celui du corps noir, mais ils seront rapidement résolus ».

Ces deux petites exceptions (1° et 2°) vont devenir des problèmes insolubles pour les physiciens dix ans plus tard et tournent autour du phénomène lumineux. Lumière qui pose un dernier problème apparemment sans conséquence (3). Figure 1 Figure 2 Figure 3 Figure 4. ExplorNova 360. Loaded: 0% Progress: 0% Distribution de la matière noire dans l'univers modélisée par des super-calculateurs. Matière noire ou Dark matter en anglais est un type de matière hypothétique contribuant à près de 85% de la quantité totale de matière dans l'univers et à 27% du contenu matière-énergie de l'univers. La matière noire est indétectable à ce jour, et n'est cartographiée qu'à travers son influence gravitationnelle.

En déformant les trajectoires rectilignes de rayons lumineux, elle signale sa présence. Carte du ciel montrant la distribution de matière normale (rouge), de matière noire (bleu) et des galaxies et étoiles (points gris) à partir des données COSMOS/Hubble. Comparaison entre une carte d'amas de galaxies établie à partir de la matière normale ou baryonique (rouge) et la matière noire (bleu). Recomposition en 3D de la distribution de matière noire en séparant les contributions le long de la ligne de visée. L'énergie noire vient-elle du vide quantique ? Des chercheurs français, notamment de l’IRAP-OMP (CNRS/Université P. Sabatier Toulouse III), proposent une origine physique à l’énergie noire. Il s’agirait de l’action gravitationnelle du vide quantique présent dans une dimension supplémentaire de l’espace.

Considérée depuis très longtemps en physique, l’amplitude de l’action gravitationnelle du vide quantique était néanmoins estimée à des valeurs allant bien au delà de celles autorisées par les observations à l’échelle cosmologique: quelques 10120 fois la densité actuelle de l’univers. Cette situation a conduit les cosmologistes à chercher d’autres mécanismes pour expliquer l’accélération de l’expansion de l’univers, comme la quintessence ou des modifications de la relativité générale. Leurs travaux font l'objet d'une publication dans Astronomy & Astrophysics. Les résultats récemment obtenus par le satellite Planck1 sont venus conforter notre connaissance de la composition de l’univers et les caractéristiques de son histoire. Note(s): Planck_cosmic_recipe.jpg (JPEG Image, 1191×842 pixels) - Scaled (92%)

Video Nanotechnologie.

Particules

(méta)physique relativiste et quantique. Les Supernovae. LE CERN. Actus - Olympiades de Physique France. Histoire de la relativite- Théorie de la relativité. PhysicoNet - Accueil. SCIENCES PHYSIQUES - JFN. Institut de physique - CNRS - Une piézoélectricité géante avec des films ultraminces. Les matériaux piézoélectriques, transforment les déformations mécaniques en tension électrique, ou, inversement se déforment sous l’effet de l’électricité. Ils sont largement utilisés, autant dans la vie courante (allume-gaz, imprimante à jet d’encre, …) que dans le milieu scientifique et médical (échographie, capteurs de force, …). De nombreux efforts visent actuellement à développer des matériaux dont la ferroélectricité est plus intense afin de miniaturiser les dispositifs et d’étendre les champs d’application de cette propriété.

Pour mener à bien leurs travaux, les physiciens ont réalisé des films minces de PbTiO3, d’une épaisseur d’environ 100 couches atomiques, déposés dans des conditions de croissance contrôlées. Ils ont ensuite analysé la structure de ces couches par microscopie électronique en transmission. Les résultats ont été publiés dans Nature Materials. En savoir plus Flexoelectric rotation of polarization in ferroelectric thin films, G. Contact chercheur Contacts INP. Et la lumière surgit du néant...

Il va falloir nous y habituer: le vide n’existe pas… Aristote en avait eu une extraordinaire préscience lorsqu’il affirmait, il y a quelque 23 siècles, que «la nature a horreur du vide». Même si on peut parier que le philosophe grec ne pensait pas exactement à la même notion de vide que celle des physiciens d’aujourd’hui, il avait quand même mis dans le mille. La définition classique du vide nous dit qu’il s’agit d’une absence de matière dans une zone de l’espace. Or, en fait, le vide n’est jamais totalement vide. La physique quantique nous apprend, au contraire, qu’il pullule de particules... et d’antiparticules. Dans le vide quantique, ce bouillon se traduit par un jeu à somme nulle. La matière et l’antimatière ne faisant pas bon ménage, elles se font mutuellement disparaître. publicité Pourtant, pendant des temps très courts, des particules parviennent à exister avant d’être irrémédiablement annihilées. L'effet Casimir A-t-on l’assurance de la réalité de ce phénomène?

Une force? Hypothèses de la mécanique quantique » Voyage vers la connaissan. Chapitre 1/4 : Cette étude comparative a pour but de souligner les points de concordance d’une science millénaire méconnue du monde occidental, science qui décrit l’univers et ses lois fondamentales, et d’une science très récente puisqu’il s’agit de la mécanique quantique. Les fondamentaux de la relativité générale et de la mécanique quantique sont parfaitement vulgarisés dans ce documentaire. Les hypothèses sur lesquelles repose cette nouvelle science Différence essentielle entre microcosme (monde des particules subatomiques) et macrocosme (forces qui régissent l’univers) : L’INFINIMENT GRAND : Einstein est le premier à imaginer que les trois dimensions de l’espace plus celle du temps sont liées dans une même structure : le tissu quadridimensionnel de l’espace-temps. Tous les corps évoluant dans cette structure sont soumis à la déformation de ce « tissu » et se retrouvent ainsi liés par la gravitation : les planètes suivent les courbes du tissu spatial qu’elles déforment.

Définitions. Mecanique théorique.