background preloader

Jeje64

Facebook Twitter

Penser le bonheur aujourd’hui - Le bonheur est un sentiment subjectif de satisfaction - Presses universitaires de Louvain. 1Quelles que soient les conclusions définitives auxquelles ces sciences ont abouti et parviendront, elles tiennent toutes pour acquis cette intuition présente en chacun que le bonheur consiste en un certain état d’esprit – toute la difficulté étant de préciser cet état –, en un sentiment subjectif de bien-être.

Penser le bonheur aujourd’hui - Le bonheur est un sentiment subjectif de satisfaction - Presses universitaires de Louvain

Telle semble même être son expression paradigmatique et sa substance. 2Comment cerner et « penser » ce « sentiment de bien-être », ce sentiment de satisfaction qui témoigne du bonheur dont une personne jouit et se félicite, ce sentiment qui fait qu’une personne se dit heureuse ? Y a-t-il des paramètres de la satisfaction individuelle permettant de saisir ce contentement subjectif immédiat ? L’Euphorie perpétuelle – Essai sur le devoir de bonheur, Pascal Bruckner. Le Livre de Poche Genre: essai Pourquoi ce livre?

L’Euphorie perpétuelle – Essai sur le devoir de bonheur, Pascal Bruckner

Parce que le titre m’a frappée. Un nouveau stupéfiant collectif envahit les sociétés occidentales : le culte du bonheur. Soyez heureux ! « Notre temps raconte d’ailleurs une étrange fable: celle d’une société tout entière vouée à l’hédonisme et à qui tout devient irritation, supplice. Pascal Bruckner a réussi à mettre des mots sur une chose que je ressens depuis quelque temps: dans notre société, « le malheur n’est pas seulement le malheur, il est l’échec du bonheur ».

Pascal Bruckner : Le bonheur devient une valeur culpabilisante. Le bonheur n’est plus un droit, il est un devoir, s’insurge l’intellectuel dans son dernier ouvrage.

Pascal Bruckner : Le bonheur devient une valeur culpabilisante

Et l’idéologie vire à la tyrannie : rien n’est plus angoissant que de vouloir être heureux et de ne pas y arriver ! Le bonheur, une quête illégitime ? Propos recueillis par Danièle Luc Nous avions cru naïvement que, ayant chèrement obtenu la paix, la prospérité et la fin des idéologies totalitaires ainsi que des tutelles religieuses, nous allions pouvoir nous consacrer à l’essentiel : bien vivre. Peut-être que la recherche d’une existence heureuse pouvait enfin devenir une valeur légitime pour chacun de nous.

Avons-nous un droit au bonheur. Existe-t-il un droit au bonheur, gravé quelque part en lettres d’or, et que l’on pourrait brandir pour s’en réclamer ?

Avons-nous un droit au bonheur

Si vous répondez oui à cette question, vous êtes forcé d’admettre aussi l’existence d’un devoir corollaire. Mais alors, ce devoir de vous rendre heureux, sur qui le ferez-vous peser ? Sur Dieu, l’Etat, la famille, l’argent, sur vous-même ? Il n’existe pas de droit sacré au bonheur. Rien d’écrit dans la Constitution de notre République. Ce que les candidats à l’élection suprême nous adressent comme signes. Sarkozy Potter et sa sécurité magique : Nicolas Sarkozy avait aussi tenté de récupérer la chanson, révèle Cali dans Le Monde 2.

Bonheur et croissance économique - Economiedubonheur.com, le site francophone de référence sur l'économie du bonheur. Dans la théorie économique traditionnelle, davantage de croissance, c’est davantage de bien-être matériel et donc davantage de bonheur.

Bonheur et croissance économique - Economiedubonheur.com, le site francophone de référence sur l'économie du bonheur.

Or, les recherches sur le relation entre revenu et bonheur montrent que ce n’est pas forcément vrai. D’abord, que ce soit entre pays ou à l’intérieur des pays, la relation entre bonheur et revenu paraît curvilinéaire : l’augmentation du revenu, lorsque le revenu est faible, aide à l’amélioration du bonheur, puis, à partir d’un seuil qui varie selon les études, l’augmentation du revenu n’a plus d’incidence sur le bonheur. Ensuite, dans les pays riches, la croissance économique n’a pas permis une augmentation du bonheur. Pour expliquer ce phénomène, les économistes du bonheur utilisent les arguments de la comparaison sociale et de l’adaptation.

La comparaison sociale est ici le fait de comparer ses revenus aux revenus des autres. Les psychologues mettent en avant d’autres raisons. Il est possible de neutraliser la perte de bonheur des chômeurs. Problématique du bonheur et du temps chez Plotin - Le blog de dynamiquedephilosophie.over-blog.com. Balla Avang François Master en philosophie Faculté de philosophie, Université de Yaoundé I Tél. (237) 96 25 88 78 ballaavangfrancois@yahoo.fr.

Problématique du bonheur et du temps chez Plotin - Le blog de dynamiquedephilosophie.over-blog.com

La recherche du bonheur est-elle nécessairement égoïste ? La quête du bonheur est universelle : "Tout le monde recherche le bonheur, y compris ceux qui vont se pendre" (Pascal).

La recherche du bonheur est-elle nécessairement égoïste ?

Le bonheur est un état de bien-être, une situation de plaisir absolu ou de confort total. Le bonheur est durable et se distingue du plaisir éphémère. L'égoïsme est le fait de satisfaire ses désirs sans se soucier des autres ou à leur détriment. La recherche du bonheur est-elle nécessairement égoïste ? En d'autres termes, la recherche d'un bien-être parfait est-elle compatible avec le souci d'autrui, le « souci de soi » (comme dit Michel Foucault) avec celui des autres ? Bac L 2015 : corrigé d'un sujet en philosophie (le temps) - L'Etudiant. Candidats au bac L (littéraire) 2015, à quels sujets vous attendre en juin prochain ?

Bac L 2015 : corrigé d'un sujet en philosophie (le temps) - L'Etudiant

Voici nos pronostics, basés en partie sur les avis d'enseignants. Avec, en prime, des corrigés de sujets pour vous entraîner, façon "bac blanc". Par Gilles Vervisch, professeur de philosophie au lycée Paul-Émile-Victor à Osny (95) et auteur de Comment ai-je pu croire au Père Noël ? – Philosopher au quotidien (Éditions Max Milo, 2009) et blogueur sur gillesvervisch.blogspot.com. Introduction "Avec le temps, va, tout s’en va", regrette le poète et chanteur Léo Ferré, remarquant que cet écoulement irréversible fait disparaître les sentiments en général, et l’amour en particulier.

Plan détaillé I. A. Le temps se définit assez mal comme un "milieu indéfini où paraissent se dérouler irréversiblement les existences dans leur changement" (définition du Robert.). Corrigé du sujet "Le bonheur dépend-il de nous ?" I - Introduction problématique.

Corrigé du sujet "Le bonheur dépend-il de nous ?"

Celui qui gagne à un jeu aura tendance à penser que le bonheur est une question de chance.