Marcel

Facebook Twitter
la braguette la braguette Après ses délires sexuels, Fiso osera-t-elle raconter sur son blog l’histoire que lui a racontée Marcel Le Fiacre, le Diorgucci de La Comète ? Je vais faire court. Enfin ! Je vais essayer.
Partageons mes âneries: Comett Show 431. C’est le nombre de billets que j’avais à lire, ce matin, avant d’entamer la rédaction du mon billet du jour. Deux jours d’absence et tout s’emballe. Partageons mes âneries: Comett Show
Partageons mes âneries: Sociologie quotidienne Partageons mes âneries: Sociologie quotidienne Mon acharnement a payé. Je sais enfin qui est Didier Goux. C’est un sociologue mais il ne peut officier qu’en présence d’un gros frisé et d’un gros crépu. Hier, il s’est à nouveau plongé dans l’étude de la Kremlinerie.
Partageons mes âneries: Jojo avait rendez-vous avec Marcel Partageons mes âneries: Jojo avait rendez-vous avec Marcel Le joyeux garagiste m’ayant appelé, j’ai pu récupérer ma bagnole vers 17h15. S’il m’avait téléphoné ce matin, j’aurais pu la récupérer à 14 heures et foncer en Bretagne mais j’aurais loupé un épisode de notre vie communale mise en scène, en l’absence de Jacques, par Marcel le Fiacre. Arrivant à Bicêtre à 17h30, je décide qu’il est trop tôt pour aller au bistro. Je passe donc à pour prendre un demi et annoncer qu’il est trop tôt pour que je vienne au bistro.
Partageons mes âneries: Banquet des vieux Partageons mes âneries: Banquet des vieux Lundi, c’était l’anniversaire du Vieux Jacques et de Marcel le Fiacre. Le Vieux Jacques avait dignement fêté ça mais c’est aujourd’hui que nous célébrons cet événement presque intersidéral puisqu’il concerne deux éminents héros de la blogosphère Kremlinoise. Nous sommes invités à déjeuner chez Marcel.
Partageons mes âneries: Qu'as-tu fait de Marcel hier soir ? Partageons mes âneries: Qu'as-tu fait de Marcel hier soir ? Voilà la question que m'ont posée du fond du cœur Bruno et Jim, hier soir, quand je suis arrivé à la Comète. « Il était ivre mort » m’ont-ils précisé. Je ne me suis pas laissé faire : « Vous êtes gonflés ! Quand je suis parti, hier, vers 8 heures, je vous l’ai laissé avec le Vieux Jacques et Tonnégrande, il était bien ».
Partageons mes âneries: Aujourd'hui, c'est tombé sur moi
Partageons mes âneries: En route, Marcel ! Je ne sais pas si vous avez déjà roulé avec quelqu’un « en convoi » pendant deux cent kilomètres ! Je l’ai fait avec Marcel Le Fiacre, mardi, pour me rendre aux obsèques de Michel, le compagnon de Josiane. J’avais estimé le temps de route à deux heures, la cérémonie étant à 9 heures, je pensais sage de partir vers 6h30 pour pouvoir discuter un peu avant et faire face à toutes éventualités. Nous étions trois voitures à partir de Bicêtre : Marcel, Roger et moi. Partageons mes âneries: En route, Marcel !
Ainsi, Marcel est parti en Inde vérifie que les habitants de là-bas (notre illustration) valent effectivement mieux que deux Tuloras. En principe, il est arrivé mercredi et c’est dans la nuit de mercredi à jeudi que ça a été le bordel à Bombay. Dès le matin, quand j’ai entendu la nouvelle, j’ai fait un billet (trois pour être précis) sur le blog et j’ai immédiatement envoyé un SMS à Tonnegrande car ce n’est pas tous les matins qu’il nous est donné de nous moquer de Marcel. Dans la journée, j’ai aussi envoyé un SMS au vieux Jacques. Le soir, il était catastrophé. « Vous vous rendez compte ? » nous a-t-il dit quand nous sommes arrivés à la Comète « Je l’ai appelé et laissé un message sur son portable et il ne répond pas ». Partageons mes âneries: De Bombay au Canet : le vieux sur la pis Partageons mes âneries: De Bombay au Canet : le vieux sur la pis
Partageons mes âneries: Les voyages forment la vieillesse Partageons mes âneries: Les voyages forment la vieillesse Ce blog va se transformer, l’espace d’un billet, en blog politique. Effectivement, un des acteurs principaux est un fier Guyanais. Or, la situation politique en Guyane est très grave.
Partageons mes âneries: Je suis fâché avec Marcel Partageons mes âneries: Je suis fâché avec Marcel Oui ! Le titre est exact ! Je suis fâché avec Marcel, le Fiacre, 67 ans. Ou plus exactement, il me fait la gueule, ainsi qu’au personnel et au patron de la Comète. Ca date de lundi soir. J’avais du boulot, j’arrive tard, vers 20h45 à la Comète.
Marcel est parti très fâché. Je vais vous le raconter. Avertissement préalable : ce billet aura peut-être quelques grossièreté, selon que je me décide ou non à retranscrire exactement ou pas les propos de Marcel. Partageons mes âneries: Marcel est reparti fâché
Ce blog a une vocation première : raconter les bêtises de mes copains de bistro du Kremlin-Bicêtre. Il faut donc que je me lance car on a bien rigolé hier soir. Cela dit, raconter ça dans un billet des 8h30 le matin histoire de rafler la Une de Cozop mérite une médaille. Je vous ai déjà parlé du Vieux Jacques dans le blog. C’est mon sujet préféré. Partageons mes âneries: Soupe-au-lait et pot-au-feu
Depuis la création de ce blog, ce billet est le plus difficile à rédiger. Si je le rate, je vais passer pour un imposteur. Les lecteurs vont croire que mes histoires de bistro sont fausses. Pourtant, ça ne s'invente pas : à midi, Marcel le Fiacre est parti fâché de la Comète parce que le serveur lui a demandé ce qu'il voulait boire. Le pire est le Vieux Jacques lui donne presque raison. Je vous raconte (rapidement) : Madame Laurence était au service au comptoir. Partageons mes âneries: Marcel est fâché
Encanaillé par mes souvenirs de vacances, j’ai oublié de narrer le fait marquant du week-end du 15 août au Kremlin-Bicêtre : le vieux Jacques et Marcel le fiacre sont fâchés alors que Tonnegrande est réconcilié avec le dit vieux. Ah ah ! Vous vous foutiez de ma gueule parce que je me fâche avec tout le monde. Cette fois-ci, ce n’est pas moi. Nananère. Partageons mes âneries: Le vieux Jacques et Marcel le fiacre son
Je suis d’une politesse incroyable : je vous avais promis de vous raconter la réconciliation du Vieux Jacques et de Marcel le Fiacre… Mais il me fallait attendre d’avoir une version crédible. C’est chose faite. Il ne me reste plus qu’à broder autour pour rendre ça plus drôle. Ainsi, comme je vous le disais, en rentrant de mon week-end dans la Sarthe, j’ai clairement foncé à la Comète pour me taper un obligeant plat du jour car j’avais faim. Et soif. Partageons mes âneries: Réconciliation : vive la côte de boeuf d
Partageons mes âneries: Marcel ! Reviens !
Partageons mes âneries: Jacques et Marcel fâchés
Partageons mes âneries: Un billet fleuve pour une journée fleuve
Partageons mes âneries: La toque de chef cuistot avec une bite d
Picasa Albums Web - Nicolas - 2009 02 15 - Dimanche chez Marcel
Partageons mes âneries: Marcel à l'Hôtel du Cul Tourné
Partageons mes âneries: Des Lyonnais à Bicêtre
Partageons mes âneries: Vive le sport !
Partageons mes âneries: Fiacre