background preloader

Jeandylan

Facebook Twitter

Bouche

Ronald Wayne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ronald Wayne

Ron Wayne après la première du documentaire MacHEADS lors de la Macworld Expo 2009. Ronald Gerald Wayne, né le , est l'un des trois cofondateurs d'Apple Computer le , avec Steve Jobs et Steve Wozniak. Il est l'auteur du premier logo de la firme et de diverses documentations[1]. Initialement propriétaire de 10 % des parts d'Apple, il les revendit[2] en totalité le 13 avril suivant pour 800 $ dans la crainte de se voir redevable sur ses biens personnels des dettes de la société (Jobs endetta rapidement Apple en argent comptant et en matériel).

Contrairement aux deux autres fondateurs, âgés de 21 et 25 ans, il aurait été le seul vers lequel se tourneraient les créanciers, étant le seul à posséder des biens saisissables. Ses 10 % de parts lui auraient valu 58 065 210 000 $ en mai 2015. Il n'a jamais possédé de produit Apple jusqu'en 2011, quand il s'est vu offrir un iPad 2 à l'Update Conference de Brighton. Annexes[modifier | modifier le code] Quatre graphiques pour éclairer les résultats records d'Apple. INFOGRAPHIES - Le groupe américain a publié mardi soir ses résultats pour le dernier trimestre 2014, marqués par un chiffre d'affaires et des profits record.

Quatre graphiques pour éclairer les résultats records d'Apple

Entre octobre et décembre, Apple a réalisé les meilleures performances de son histoire. Jamais le groupe américain n'avait vendu autant de produits et gagné tant d'argent. Les performances sont saisissantes et «difficiles à appréhender», a commenté son PDG Tim Cook devant les analystes. Voici ce qu'il faut retenir de ces résultats. • Des bénéfices historiques pour une entreprise Apple a engrangé 18 milliards de dollars de bénéfices nets ce trimestre.

Bénéfice record pour Apple : 15,8 milliards d'euros en un trimestre. Un record mondial.

Bénéfice record pour Apple : 15,8 milliards d'euros en un trimestre

Jusqu'à présent, selon l'agence de notation Standard & Poor's, la meilleure performance aux Etats-Unis était à mettre à l'actif de la compagnie pétrolière ExxonMobil avec un gain de 14 milliards d'euros sur le deuxième trimestre de 2012 et au russe Gazprom qui avait engrangé de plus de 14,1 milliards d'euros au premier trimestre 2011... Tous produits confondus, le chiffre d'affaires d'Apple sur cette période s'élève à 65,7 milliards d'euros (en hausse de 29,5% sur un an), soit presque à une petite dizaine de millards près le déficit budgétaire de la France pour 2015... La marque à la pomme a vendu 74,5 millions d'exemplaires d'iPhone lors des trois mois de fin d'année.

Un chiffre bien supérieur aux attentes du marché grâce à un véritable engouement en Chine, pays qui représente désormais plus de deux tiers de son chiffre d'affaires. Apple - Investor Relations - Financial Information. q3fy15datasum 2. Annonce des résultats record au deuxième trimestre. Steve Jobs: Walter Isaacson, Dylan Baker: 9781442369054: Amazon.com: Books. Steve Jobs - film 2015. Résultats Apple : chiffre d'affaires stable mais bénéfice en baisse. Apple a fait état mardi soir d'un chiffre d'affaires de 35,3 milliards de dollars sur le dernier trimestre, stable sur un an et porté par des ventes record d'iPhone.

Résultats Apple : chiffre d'affaires stable mais bénéfice en baisse

Son bénéfice net s'établit à 6,9 milliards de dollars, en baisse de plus de 20% par rapport à 2012. Les ventes d'iPhone qui caracolent à la hausse permettent de compenser le ralentissement ou la stagnation enregistrés sur les autres segments de produits d'Apple. Pour le troisième trimestre de son exercice fiscal, clos au 29 juin dernier, Apple a fait état mardi soir d'un chiffre d'affaires de 35,3 milliards de dollars, stable sur un an. Le groupe réalise sur la période une marge brute de l'ordre de 36,9%, qui lui permet de dégager un bénéfice net estimé à 6,9 milliards de dollars, soit 7,47 dollars par action. Si la stagnation du chiffre d'affaires était prévisible sur ce deuxième trimestre calendaire, traditionnellement le plus creux de l'année, la profitabilité du groupe perd près de 22% sur un an.