background preloader

Esclavage à Rome

Facebook Twitter

GIREA - Accueil. Le GIREA (Groupe International de Recherche sur l’Esclavage dans l'Antiquité) réunit dans ses colloques annuels (tenus successivement dans chacun des pays membres) des chercheurs issus d’une grande partie des pays européens, mais aussi d’Afrique, d'Amérique et d'Asie.

GIREA - Accueil

Le Groupe International de Recherche sur l'Esclavage dans l'Antiquité est le résultat d'accords de recherche entretenus depuis parfois plus de 40 ans avec certaines équipes de recherche, des institutions et avec des collègues français et étrangers. Actualités du GIREA. Présentation de l'esclavage dans l'antiquité gréco-romaine. Esclaves et affranchis dans l'antiquité gréco-romaine Quelques esclaves et/ou affranchis célèbres en Grèce et à Rome Etudes modernes Gaston Boissier - Etudes de moeurs romaines sous l'Empire - IV.

Présentation de l'esclavage dans l'antiquité gréco-romaine

L'esclavage dans l'Antiquité (Hérodote.Net) L'esclavage caractérise le fait de priver un être humain de ses droits et de le réduire au statut d'un bien mobilier que l'on peut acheter et vendre.

L'esclavage dans l'Antiquité (Hérodote.Net)

Il semble avoir été ignoré des sociétés primitives de chasseurs et de cueilleurs mais est apparu avec la sédentarisation des humains dans les villes et le développement de l'agriculture et de l'élevage. Les guerres pour l'appropriation des terres et des troupeaux procurent des captifs que l'on affecte aux travaux des champs et aux tâches domestiques pour ne pas avoir à les tuer ou les nourrir sans profit.

L’Esclavage dans l’Antiquité, une leçon d’Abel Desjardins (1857) Avant de rejoindre Douai (en 1858) où il effectuera l’essentiel de sa carrière jusqu’en 1886, Abel Desjardins, − dont c’est cette année le bicentaire de la naissance (1814-2014) −, fut professeur d’histoire à l’Université de Caen (1856-1858) : il y donna un cours sur l’esclavage antique dont le contenu a été préservé.

L’Esclavage dans l’Antiquité, une leçon d’Abel Desjardins (1857)

Il n’est pas inintéressant, en cette journée officielle de célébration de l’abolition, de redécouvrir ce jalon de l’historiographie de l’esclavage, où, dans la lignée d’Henri Wallon, le professeur laisse affleurer son indignation devant le phénomène qu’il décrit. À Caen, dans le cadre de son cours d’histoire − où il avait choisi Athènes comme fil directeur, abordant la question de la démocratie, puis celle du paganisme pour en arriver à l’esclavage, Abel Desjardins proposa quelques modestes réflexions sur ce phénomène après la somme magistrale publiée par Henri Wallon dix ans plus tôt, en 1847. Derrière Athènes, les champs de coton… Feuilleter le document ➢ A.

Notes du texte. Esclavage dans la Rome antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Esclavage dans la Rome antique

L'esclavage dans la Rome antique est l'institution qui régit la condition des non-libres (appelés servi, singulier servus), juridiquement assimilés à des choses. Souvent, les personnes réduites en esclavage, ou maintenues dans cette condition d'esclave, proviennent d'autres peuples conquis, ce qui se manifeste souvent par une langue, une religion, voire une couleur de peau, différentes de celles des maîtres.

Le prestige d'un Romain se calcule au nombre d'esclaves qu'il possède. Certains en commandent plusieurs milliers. Le simple citoyen se satisfait d'un ou deux. L'ESCLAVAGE A ROME. Remarques préliminaires L'origine des esclaves Statut des esclaves Lieux de vie des esclaves, genres de vie et occupations.

L'ESCLAVAGE A ROME

Les esclaves vivent à la campagne (familia rustica) ou à la ville (familia urbana). Leur sort varie en fonction du cadre de vie, de l'emploi exercé, des époques et du maître. Les relations des maîtres et des esclaves. Les guerres serviles de Sicile La guerre de Spartacus (73-72 av. L'esclavage selon le droit romain. Les esclaves et la puissance dominicale 348. - L’esclavage à Rome. - L’esclavage est une institution qui existe aux origines mêmes de Rome, du moins depuis la domination étrusque, et qui n’a jamais disparu du Droit romain, même byzantin.

L'esclavage selon le droit romain

L'esclave à Rome sous l'Empire. «La famille et la société antiques reposaient sur l'esclavage; il n'est pas possible de les comprendre sans lui à Rome, non seulement l'influence de l'esclave est dominante dans la maison, mais il lui est arrivé sous l'empire d'être souveraine dans l'état.

L'esclave à Rome sous l'Empire

Tacite a dit ce mot cruel sur les césars: «Ils sont les maîtres des citoyens et les esclaves des affranchis». On est donc sûr, quand on étudie l'histoire politique ou les mœurs privées de cette époque, de rencontrer toujours devant soi ce personnage obscur et important sans lequel rien ne s'explique, et il tient trop de place alors dans les intrigues de la vie publique comme dans les crises de la vie intérieure pour qu'on ne soit pas très curieux de le bien connaître.» (G. Boissier) Manuel des antiquités romaines. La schiavitù nelle civiltà antiche. La schiavitù nelle civiltà antiche In 4.000 anni di storia si è passati da una sorta di schiavitù implicita, in cui il contrassegno era l'obbligo del tributo, che se non veniva pagato poteva portare il contribuente a una schiavitù esplicita, a una vera e propria schiavitù diretta, immediata, senza soluzione di continuità: un'esistenza in cui tutta la persona dello schiavo, con tutta la sua vita quotidiana, era un "tributo" al suo padrone.

La schiavitù nelle civiltà antiche

Nel mondo greco poté esserci un'attenuazione della schiavitù solo con l'emigrazione verso le colonie, nel senso che i coloni, tra di loro, cercarono di vivere nelle colonie una maggiore democrazia rispetto a quella della madrepatria. Nel mondo romano i conflitti sociali furono enormemente superiori a quelli del mondo greco e la trasformazione dello schiavo in colono fu solo la conseguenza della irreversibile decadenza dell'impero, incapace di fronteggiare i nemici esterni e la crisi interna.

La condizione schiavile La rivolta di Spartaco Enrico Galavotti. Spartacus. ROMA-QUADRATA. Esclavage Comme toute société antique, Rome fut une civilisation dont l’économie reposait sur le monde servile.

ROMA-QUADRATA

L’esclavage a toujours été proportionnel à l’étendue de son territoire. Ainsi suivant un texte de Denys d’Halicarnasse, on peut estimer la population servile, au début de la République, à 1/16 ème de la population libre puis le phénomène s’inverse et on trouve trace dans Tacite qui, parmi les dangers de son époque, compte l’accroissement des esclaves par rapport aux hommes libres. Vie et mort des esclaves dans la Rome antique - Un univers impitoyable. Nous avons lu pour vous Vie et mort des esclaves dans la Rome antique par Joël Schmidt (Albin Michel , mai 2003, 290 pages, 19,50 euros) L'auteur, Joël Schmidt, allie l'érudition de l'historien à la verve du romancier.

A l'opposé de son titre à rallonge, ce livre se révèle ô surprise d'une lecture aussi agréable et vivante qu'un roman policier ou un conte pour enfant. L'auteur, Joël Schmidt, allie l'érudition de l'historien à la verve du romancier. Les lettres des anciens Romains prennent vie par la grâce d'une excellente traduction en français moderne. De la révolte de Spartacus aux pérégrinations de Cicéron, les événements sont racontés à la manière de reportages journalistiques.

Disons-le net. Un monde impitoyable. Comment et pourquoi finit l'esclavage antique (M. Bloch)