background preloader

Cancers

Facebook Twitter

La Ligue contre le Cancer | Association de lutte contre le Cancer. Leucémie : une victoire prometteuse grâce à l'immunothérapie. L'immunothérapie permettra-t-elle de vaincre la leucémie ? Ici, une tumeur attaquée et détruite par des lymphocytes réarmés avec des récepteurs chimériques, CAR, spécifiques des cellules cancéreuses. L'image est extraite d'une vidéo en images de synthèse. © Fred Hutchinson Cancer Research Centre Leucémie : une victoire prometteuse grâce à l'immunothérapie - 2 Photos C’est lors d’un congrès de l’AAAS (American Association for the Advancement for Science) qu'un trio de chercheurs a présenté des résultats très prometteurs contre les cancers du sang et peut-être les autres.

Sur 29 patients traités en 2013 atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL), deux sont décédés et 27 sont toujours en vie alors que plusieurs d’entre eux n’avaient que quelques mois d’espérance de vie. Le résultat est une demi-surprise car la méthode est connue et explorée depuis longtemps. La surprise vient justement de cette efficacité. Stanley Riddell dans son laboratoire. À voir aussi sur Internet Sur le même sujet. Une méthode pour empêcher le cancer du pancréas. Va-t-on pouvoir guérir le cancer demain ?

La progression du cancer pourrait etre ralentie par un pigment de la rhubarbe. Cancer spreads fast, fueled by various chemical pathways that can overtake natural processes quickly. But it may be possible to block one of the key steps in tumor growth, according to a new study by Emory University researchers. And a potential drug could come from a pigment in rhubarb. Called parietin or physcion, the orange compound appears to have potential to suppress 6-phosphogluconate dehydrogenase, or 6PGD, the scientists reported in the journal Nature Cell Biologythis week. “This is part of the Warburg effect, the distortion of cancer cells’ metabolism,” said Jing Chen, a hematologist and oncologist at Emory. “We found that 6PGD is an important metabolic branch point in several types of cancer cells.”

The 6PGD is the third enzyme of the pentose phosphate pathway, or PPP, an oxidative process fueling growth in a still-relatively-unknown way. The compound also appears to be non-toxic to healthy cells, they added. Une nouvelle plante aux vertus anti-cancer. Publicité Selon l'équipe de recherche dirigée par le Dr Laurent Désaubry et basée au Département de chimie médicinale de la faculté de pharmacie de Strasbourg une plante utilisée en médecin chinoise aurait des vertus anti-cancer. Dans le cadre de recherches sur les mélanomes, l’équipe s’est intéressée aux plantes médicinales d’Asie du sud-est. Elle a alors mis en évidence des composés : les "flavaglines". "Elles sont utilisées en médecine chinoise pour l’asthme ou les inflammations cutanées, mais elles restent assez mal connues", souligne le Dr Désaubry, cité par le quotidien 20minutes.

Les chercheurs ont synthétisé en laboratoire une forme modifiée des "flavaglines". Un composé qui booste l’effet des médicaments classiques Ces composés seraient également efficaces pour prolonger dans le temps les effets des médicaments de chimiothérapie actuellement utilisés par certains malades, dont l’effet disparaît généralement au bout de six mois à un an. Vidéo. Vers une guérison de la leucémie ? This Fruit Kills Malignant Cells of 12 Different Types of Cancer. We all know that getting protection from cancer requires a lot of work and dedication, but what if we tell you that there is an extract that comes from one exotic fruit that can protect you from the dangerous cells of a dozen different types of cancer?

Almost all mainstream media are ignoring the health benefits of the exotic fruit known as graviola. This fruit can also be found under different names like guanabana, soursop fruit or guyabano. However, there are several studies that have confirmed that graviola is not only good for our overall health, but it can also protect the body from 12 different types of cancer including colon, ovarian, prostate, lymphoma, liver, pancreatic and breast cancer.

When it comes to pancreatic cancer, the study performed by a team of experts from the University of Nebraska has proven that graviola has the ability to inhibit tumorigenicity and to alter the metabolism of pancreatic tumor cells. This fruit has provided similar results in cervical cancer. Comprendre les différentes phases du cancer. Au-delà de l’évitement de certaines conduites à risque comme le tabagisme ou l’exposition fréquente au soleil, quels sont les moyens à notre disposition pour empêcher la survenue d’un cancer ou faciliter son éradication ? Pour le savoir, il faut d’abord se plonger dans le scénario de formation d’une tumeur cancéreuse. Celui-ci est classiquement divisé en 4 étapes : l’initiation, la promotion, l’invasion et la colonisation.

La première phase : l'initiation Nous voici plongés au cœur de la cellule, dans le noyau, où se trouvent toutes les informations nécessaires au fonctionnement de l’organisme sous forme de rubans d’ADN. C’est ici que sont notamment gérées les informations permettant aux cellules de se multiplier. La moindre égratignure sur la peau entraîne ainsi l’activation d’un programme de copie, par l’intermédiaire de messagers : des cellules se multiplient pour combler la brèche dans la peau. Par quoi ces attaques peuvent se traduire ? Cancer : ils ont peut-être trouvé comment bloquer les métastases.

Sur le front de la lutte contre le cancer et des potentiels traitements, les bonnes nouvelles sont rares. Mais elles existent, heureusement. Dernière en date, une possible solution pour bloquer les métastases, développée par une équipe de chercheurs belges. Si elle ne guérit pas du cancer, elle pourrait permettre de rallonger la vie des malades... Bloquer les métastases pour réduire les décès Tous les médecins le savent : les métastases liées au cancer sont le risque majeur pour les malades. Elles sont responsables de 90 % des décès causés par un cancer. Les chercheurs de l'UCL se sont donc intéressés à la question avec un résultat très prometteur.

Des résultats probants sur les souris Ce qui laisse beaucoup d'espoir est que les tests menés par les chercheurs sur des souris de laboratoire ont été plus que concluants. À lire aussi :Cancer du sein : nouveaux traitements disponibles40 % des cancers pourraient être évités. Comprendre les différentes phases du cancer. Ils découvrent un traitement qui supprime une tumeur en 3 semaines.

Publicité Cette équipe de chercheurs New-Yorkais n'en revient toujours pas ! En tentant une combinaison de médicaments sur une patiente de 49 ans atteinte d'un mélanome métastatique, ils ont réussi à le faire "disparaître". Pour ce traitement expérimental les chercheurs ont associé deux anticorps : l'ipilimumab, le nivolumab, deux molécules utilisées aux Etats-Unis en tant que traitement contre les mélanomes de stade avancé.

Une réduction tumorale pour 61% des patients Une autre étude publiée dans le News England Journal of Medicine démontre une comparaison entre deux groupes de patients. Selon les scientifiques, cette recherche est très prometteuse. Vidéo. Les médecins sont choqués – Un homme atteint d’un cancer a complètement guéri avec ce remède naturel exceptionnel. Il n’existe aucun remède pour le cancer, c’est ce que disent les médecins. Et une fois qu’on vous diagnostique un cancer, vous devriez dire adieu à votre vie heureuse et saine? Ce n’est pas ce que nous pensons. La chimiothérapie était censée être votre seule amie, une « amie » qui vous qui vous fait subir une agonie interminable, et celui qui survit doit partager son expérience. On ne sait toujours pas pourquoi de plus en plus de gens du monde entier font confiance à la nature et à ses cadeaux.

La médecine conventionnelle n’approuvera jamais ces remèdes naturels, car la nature ne dégage aucun bénéfice. Les gens partagent des histoires étonnantes en expliquant comment ils ont soigné leur cancer. Certains utilisent des carottes, d’autres du chanvre, du curcuma, du bicarbonate de soude, et aujourd’hui, nous avons entendu l’histoire d’un homme qui a guéri son cancer avec du miel. « J’ai quitté l’hôpital en avril, et en été j’étais déjà un homme complètement différent. Sante-nutrition. Three Ingredients That Kill Cancer - Cancer : l’EBC-46, tiré d’une plante rare, semble prometteur.

Pour trouver Hylandia dockrillii et ses graines antitumeur, il faut aller en Australie, dans l'État du Queensland, et monter vers le nord, bien au-delà du tropique, jusqu'à la région de Cairns, où commence la péninsule du cap York. Près d'Atherton se trouvent les Tablelands, un site connu pour des escapades dans la nature. © Atherton Tablelands Cancer : l’EBC-46, tiré d’une plante rare, semble prometteur - 2 Photos Menées par un laboratoire pharmaceutique australien, Q-Biotics, des études ont montré l’action antitumorale d’une molécule, baptisée EBC-46, tirée des graines d’une euphorbiacée, Hylandia dockrillii, le blushwood berry, qui ne pousse qu’au nord de l’État du Queensland, dans les Atherton Tablelands.

Ces essais ont d’abord porté sur des chiens, des chats et des chevaux. Des tests ont été menés aussi sur des diables de Tasmanie, ces marsupiaux carnivores d'apparence canine et dont les populations sont décimées par une épidémie de cancer de la face. A voir aussi sur Internet. B17 ?? un traitement pour le Cancer Trouvé il y a 65 ans ?? EmailShare 123EmailShare Le traitement oublié du cancer! Une consommation accrue de vitamine B 17 réduit le développement du cancer et il y a d’énormes chances que le cancer sera complètement guéri selon le Dr Ernst Krebs. Copyright © kate.fisher Pour la première fois, la vitamine B 17 a commencé à être promu en tant que médicament contre le cancer au début des années 1950 par le Dr Ernst Krebs. La théorie sur le traitement du cancer à l’aide de la vitamine B 17 est basé sur le fait que, selon Krebs, le cancer est une maladie qui est causée par un apport insuffisant de vitamines et de minéraux qui sont nécessaires au corps.

Le fait est qu’aujourd’hui l’homme moderne est beaucoup plus exposée à cette maladie contrairement aux cultures primitives dans le passé. La tribu Hunza est une ancienne tribu située dans le nord du Pakistan. Jusqu’à sa mort en 1996, M. Source – Consulté le 08/02/2015 A propos de maplante Je suis le créateur et le rédacteur en chef de maplante. Scientists Break the Code on How to Un-Boil a Hard-Boiled Eggs. It seems that scientists have finally broken the code for un-boiling hard-boiled eggs whites and this is something that can lead to major breakthroughs in cancer research. According to Gregory Weiss, the lead researcher in this experiment and a respected professor of molecular biology and chemistry at the University of California, egg whites consist of proteins that first start with a specific shape.

Weiss says that after you boil them, you will get the same proteins but they won’t look the same (their structure will be changed). This is very important because until now all scientists believed that hard-boiled eggs were practically useless at least when it comes to health benefits. Thanks to Weiss and his team, we can now see that the boiling process can now be reversed in order to recover and reuse proteins. We must admit that this experiment was very clever because this scientific team used some unorthodox methods. ABC News Comments comments. Cancers. Les thérapies ciblées plus efficaces que les biopsies. Fer de lance de la médecine de précision, les thérapies ciblées ne peuvent être proposées qu’aux patients porteurs de l’anomalie moléculaire qu’elles visent. « Leur prescription nécessite donc de rechercher dans les cellules tumorales si l’anomalie est bien présente » explique le Dr Christophe Le Tourneau, responsable du pôle Médecine de précision à l’Institut Curie. « Aujourd’hui cette recherche s’effectue principalement à partir des prélèvements de la tumeur. » Or la biopsie est un acte invasif pour le patient, parfois douloureux et pouvant nécessiter une hospitalisation. « Une alternative serait de rechercher les anomalies moléculaires éligibles pour une thérapie ciblée dans l’ADN tumoral circulant obtenu à partir d’un simple prélèvement sanguin » se réjouit le Pr Jean-Yves Pierga, chef du département d’Oncologie médicale à l’Institut Curie et spécialiste des biomarqueurs circulants.

SHIVA : porte ouverte à de nombreuses avancées. Des chercheurs découvrent LE gène qui se cache derrière le cancer du sein triple négatif. Cancer: Un robot chirurgien haute précision à la rescousse. SANTÉ Le dernier modèle de «robot chirurgical» da Vinci, plus précis, va «exercer» dans le centre de lutte contre le cancer de Villejuif... 20 Minutes avec agences Créé le Mis à jour le Mots-clés Aucun mot-clé Quatre bras articulés munis d'une caméra et d'instruments chirurgicaux, un chirurgien assis devant une console avec pédales et joysticks, à quelques mètres de la table d'opération: la chirurgie robot-assistée part à la conquête de la cancérologie.

Déjà largement utilisée aux Etats-Unis et dans une série d'hôpitaux français, elle vient de faire une entrée remarquée à Gustave-Roussy, le premier centre de lutte contre le cancer en Europe, situé à Villejuif (Val-de-Marne). Le chirurgien garde la main Et ce, la grâce au dernier modèle de robot chirurgical baptisé da Vinci par la firme américaine Intuitive Surgery, qui en a le quasi-monopole. >> A lire aussi Italie: greffe de pancréas à l'aide d'un robot Les séquelles esthétiques sont réduites «Aller dans des endroits difficiles d'accès» Le cannabis pourrait freiner le cancer du cerveau | Tumeur | Santé | Actualité. LONDRES – Deux composants chimiques trouvés dans les plantes de cannabis ont le potentiel de ralentir la croissance des tumeurs cancéreuses du cerveau, indique une étude britannique. Une équipe de l'Université de Londres a fait cette découverte après avoir utilisé du tétrahydrocannabinol (THC) et du cannabidiol (CBD) dans le cadre de traitements de radiothérapie.

Le groupe dit avoir tenté de traiter des tumeurs au cerveau chez les souris de plusieurs façons; soit sans traitement, en utilisant la radiothérapie, en ayant recours à des cannabinoïdes, ou alors en combinant ces deux derniers traitements. Ils se sont aperçus que la croissance des tumeurs dans le cerveau de souris a été considérablement ralentie lorsque les cannabinoïdes THC et CBD ont été combinés avec la radiothérapie. L'équipe aimerait à court terme soumettre ce nouveau traitement à des essais cliniques humains.

L'étude a été publiée dans la revue Molecular Cancer Therapeutics. La Liste affolante des 400 médicaments cancérigènes dont certains sont destinés aux bébés ! Une liste impressionnante de 400 médicaments a été publiée par le journal Le Monde, dans celle-ci, la Biafine ou encore le Rhinathol Cette liste contient des parabènes, un composé chimique pouvant avoir des effets cancérigènes. Ces conservateurs sont très largement utilisés dans les cosmétiques mais aussi dans les médocs et dans certains aliments. Nos bébés menacés Sur le site Le Monde,, on trouve cette liste affolante dans laquelle on peut notamment y découvir une menace sur nos plus jeunes enfants. Ainsi, des cosmétiques pour bébés sont visés: Des crèmes, la Biafine, de nombreux sirops contre la touw, Clarix,Codotussyl, Drill, Hexapneumine, Humex, Pectosan, Rhinathiol, ou encore des pansements gastriques, Maalox, Gaviscon...

Les parabènes sont également présents dans certains antibiotiques comme la Josacine ou le Zinnat, et dans des médicaments contre la douleur et a fièvre (formes génériques d'Ibuprofène et de Paracetamol) Marc Bildermann pour WikiStrike Wikistrike. Tumeurs cérébrales. Plantes cancérigènes. Mauvaises ondes. Brésil : tumeurs et cancers associés aux pesticides. Ce que l’industrie du cancer ne veut pas que vous sachiez sur la chimiothérapie et les rayons. Chimiothérapie: la vérité accidentellement dévoilée !!!