background preloader

Fiscalité et Stratégie

Facebook Twitter

Quelle fiscalité pour la droite en 2017 ? LA CHRONIQUE D'YVES DE KERDREL- La primaire à droite oblige chaque candidat à rivaliser d'imagination pour proposer des idées nouvelles en matière fiscale. Avec la candidature de Nathalie Kosciusko-Morizet pour les primaires de la droite et du centre, le casting final est désormais en place. Seul Nicolas Sarkozy n'est pas encore candidat déclaré pour ces primaires. Il a annoncé la semaine passée vouloir prendre sa décision «autour de l'été». Mais aujourd'hui tout laisse à penser que l'ex-chef de l'État trépigne à l'idée de faire à nouveau campagne et de convaincre les Français que ce qu'il n'a pas pu accomplir, à cause de la crise, lors de son premier quinquennat, il pourrait le faire en 2017.

Ce dont beaucoup de Français de droite doutent encore largement, comme en témoignent nombre d'enquêtes d'opinion. Ce qui est intéressant dans cette compétition interne à la droite qui se prépare pour l'automne prochain, c'est qu'elle ... Impôts : Les PME sont taxées 25% de plus que les grands groupes. Les chiffres évoqués au printemps dernier sur les écarts de taxation entre grosses et moyennes entreprises sont confirmés par une étude. Elle souligne en outre que tous les secteurs ne sont pas égaux devant l'impôt. Le débat sur la taxation des grosses entreprises, qui avait émergé lors de la campagne présidentielle du printemps dernier, refait surface.

Une étude du cabinet de conseil en management des coûts, Lowendalmasaï, publiée ce mardi, montre que l'écart d'imposition entre les grosses entreprises de plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires et les entreprises de taille intermédiaire (ETI) est de 25% en moyenne. L'indice TTC 2012 (Total taxes et cotisations, qui fait la somme des taxes, impôts et cotisations sociales rapportée au chiffre d'affaires des entreprises) est de 9% pour les grosses entreprises contre 12,22% pour les PME.

Différence par secteur L'étude montre aussi que la pression fiscale varie selon le segment d'activité. » Le casse-tête du financement des PME. La pression fiscale explose pour les PME, malgré le CICE. Lowendalmasaï, cabinet de conseil en management des coûts, publie la 4ème édition de l’Indice TTC (Total taxes et cotisations), nouvel indicateur de référence sur la taxation des entreprises. Mené sur 15.000 entreprises de tous les secteurs d’activité, il prend en compte l’ensemble des taxes et cotisations auxquelles les entreprises sont assujetties et qui ont un impact sur leur performance globale, et pas seulement l’impôt sur les sociétés (IS). Comme pour les éditions précédentes, Lowendalmasaï a confié à l’Institut CSA la réalisation d’une étude sur les perceptions de la fiscalité en France par les chefs d’entreprises.

Pour la seconde fois, le cabinet s’est également associé à Bureau Van Dijk afin de travailler sur une base de données d’entreprise la plus complète possible. La pression fiscale exercée sur les PME a explosé en 2014. Les réformes du Gouvernement ne se font pas sentir chez les répondants En effet, les réponses sont similaires à l’an dernier. À propos de Lowendalmasaï. Les étudiants jugent la fiscalité sur les entreprises trop lourde.

«Le concours Lépine de la fiscalité» Réaction (0) La réforme annoncée de la remise à plat de la fiscalité se fait attendre comme l'analyse notre éditorialiste Guillaume Tabard. Réagir à cette vidéo Pour commenter cet article, veuillez vous connecter avec votre compte Mon Figaro. Connexion Plus de chaînes Découverte en Patagonie argentine, cette espèce nommée Gualichoshinyae a des allures de Tyrannosaure, avec ses pattes avant courtes. La polémique sur le salaire du coiffeur présidentiel payé près de 10.000 euros bruts par mois s'est invitée dans l'interview traditionnelle du 14 juillet. 0:30 Patrouille de France en formation Tour Eiffel, guerriers Maori en tenue traditionnelle, douaniers et jeunesse à l'honneur: revivez les meilleurs moments du défilé du 14 juillet 2016. 5:07 Lors d'une séance de questions au gouvernement, le député Les Républicains Arnaud Viala a interpellé Manuel Valls au sujet du meeting d'Emmanuel Macron.

C’est une kayakiste qui a réussi à capturer cet instant rare dimanche. Tandis que le leader d'En Marche! Fiscalité : à chacun sa niche. Réaction (0) Les explications très claires de "DR CAC", le programme économique de France 5. Réagir à cette vidéo Pour commenter cet article, veuillez vous connecter avec votre compte Mon Figaro. Connexion Plus de chaînes Découverte en Patagonie argentine, cette espèce nommée Gualichoshinyae a des allures de Tyrannosaure, avec ses pattes avant courtes. Ce dinosaure daterait d’environ 90 millions d’années. 1:21 La polémique sur le salaire du coiffeur présidentiel payé près de 10.000 euros bruts par mois s'est invitée dans l'interview traditionnelle du 14 juillet. 0:30 Patrouille de France en formation Tour Eiffel, guerriers Maori en tenue traditionnelle, douaniers et jeunesse à l'honneur: revivez les meilleurs moments du défilé du 14 juillet 2016. 5:07 Lors d'une séance de questions au gouvernement, le député Les Républicains Arnaud Viala a interpellé Manuel Valls au sujet du meeting d'Emmanuel Macron.

C’est une kayakiste qui a réussi à capturer cet instant rare dimanche. Chargement. La fiscalité dérogatoire traduit la dégénérescence de l'Etat-providence. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Michel Bouvier, professeur à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne, directeur de la "Revue française de finances publiques", président de Fondafip Le concept de niche fiscale ou encore de fiscalité dérogatoire, a été forgé aux Etats-Unis en 1967 sous le qualificatif de "dépense fiscale" par le secrétaire adjoint au Trésor, Stanley Surrey, qui s'inquiétait de leur progression ainsi que de leur manque de transparence et qui s'essaya à en établir une liste.

Il estimait que la mise à plat des dépenses fiscales révélerait leur moindre efficacité que les dépenses directes ainsi que les inégalités qu'elles génèrent. Il est indéniable que Stanley Surrey a mis en lumière un sujet sensible. Dès 1968, une évaluation des dérogations aux règles fiscales de droit commun est instituée au niveau fédéral dans le cadre du rapport financier annuel du Trésor. C'est alors qu'une critique de l'impôt et de la dépense publique s'est développée.

Sur le Web : www.fondafip.org. Ce n’est pas parce que c’est complexe que c’est compliqué ! (1/3) | Hector. L’humanité atteint un niveau de complexité inégalé. Le défi majeur des entreprises est de gérer cette complexité qui génère aujourd’hui la plupart des freins et des blocages qu’elles rencontrent. Et pourtant, ce n’est pas parce que c’est complexe que c’est compliqué. Ce n’est pas parce que c’est complexe que c’est compliqué ! On parle souvent de problème complexe, d’une situation ou d’une organisation complexe… en réalité juste pour dire « compliqué » de manière élégante.

Et pourtant, complexe ne veut absolument pas dire compliqué ! En effet, d’après Edgar Morin[1], chercheur français de renommée mondiale ayant dédié sa vie à la compréhension de la complexité, le mot complexe vient du latin complexus qui signifie « tissé ensemble ». Ce qui est sûr, c’est que plus le système est complexe, plus il est difficile à appréhender. Un système complexe peut donc sembler compliqué. La théorie de la complexité : une histoire pas vraiment nouvelle… Mais comment fonctionne la complexité ?

Dialogiques. Ce n’est pas parce que c’est complexe que c’est compliqué ! (1/3) | Hector. Quelle différence entre complexe et compliqué ? | Facilitation graphique, video scribing et design de l'information. Stratégies des PME memoire Cindy. Processus stratégique stratégie délibérée et émergente Stratégique édition 8 Pearson Johnson, Scholes, Whittington, Frer. +++ Expert comptable - Quelle présence dans les entreprises. ++ L'expertise-comptable des TPE-PME, du service au conseil. XEnvoyer cet article par e-mail L'expertise-comptable des TPE-PME, du service au conseil XEnvoyer cet article par e-mailL'expertise-comptable des TPE-PME, du service au conseil L’élargissement des missions de l’expert-comptable en fait un allié de poids pour le patron de TPE-PME La complexification du contexte économique et la multiplication des réglementations requièrent de plus en plus de conseil financier, social et fiscal, de la part des experts-comptables auprès des TPE et PME , quelque peu démunies en interne.

Des conseils, qui vont bien au-delà du service traditionnel que représente la tenue et l’établissement des comptes, et qu’il leur faut désormais apprendre à facturer, d’autant plus que la seule mission de services comptables leur permet de moins en moins d’être rentable. La plupart des experts-comptables, si ce n’est tous, ont compris l’intérêt de cette évolution de leur métier. Les interventions vont porter notamment sur ce qui relève de l’analyse et la prévision financière. ++ Fiscalité et responsabilité globale de l'entreprise. Le concept de gouvernance semble en fait ainsi au cœur de la réflexion sousjacente. Perez (2008, p. 1819) note, à juste titre, qu’« il faut (…) se méfier des concepts quand ils deviennent des modes, voire des « mots-valises » utilisés parfois sans discernement, ou avec le dessein, explicite ou non, d’enrober le propos dans un nuage sémantique dont l’emballage novateur tiendrait lieu d’argument ».

Si le concept de « gouvernance » court déjà ce risque, celui de « gouvernance juridique et fiscale » le courrait peut-être davantage encore, même si son usage est bien plus restreint. Que recouvre ou recouvrerait en fait la gouvernance juridique et fiscale ? Est-ce une extension, une nouvelle acception, une nouvelle approche ? En vue d’une théorie générale de la gouvernance ? Les sciences de gestion et la discipline juridique appréhendent la notion d’organisation de façon parfois différente ; pour autant, cette dernière représente incontestablement un concept fédérateur.

Fiscalité et Finance d’entreprise. Info intro partie 2. Faire prospérer les PME. Notes Données Eurostat, 2011 pour la France et 2012 pour l’Allemagne. Voir, par exemple, Mayer T. et G. Ottaviano (2007) : « The Happy Few: The Internationalisation of European Firms », Bruegel Blueprint, n° 3. Outre son nombre de salariés (moins de 250), la PME se définit par un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros ou un bilan inférieur à 43 millions.

L’emploi dans les secteurs de la construction, des services aux particuliers, de l’artisanat commercial et des activités scientifiques et techniques est très concentré dans les PME. A contrario, les secteurs finance-assurance, industrie et information-communication emploient surtout des salariés dans des ETI ou GE. Selon la définition de l’entreprise et sa catégorie de la loi de modernisation de l’économie (LME), l’entreprise est plus proche conceptuellement du groupe que de l’unité légale. Commission européenne (2012) : Do SMEs Create More and Better Jobs? Haltiwanger J., R. Accardo J. et C. Voir, par exemple, Urieta Y. Factiva 20160702 2231. Moins d'impôts pour les sociétés. -- Fiscalité des PME : les effets pervers de la réforme. L’économie allemande repose sur le Mittelstand 1L’opinion publique ne retient de l’économie que l’image des grands groupes, sur­tout des sociétés par actions cotées au DAX.

Pourtant, l’économie allemande repose en réalité largement sur les PME (le Mittelstand). Selon la définition en vigueur outre-Rhin, appartiennent à cette catégorie les sociétés de moins de 500 sala­riés ; de moins de 250 selon la définition de l’UE. Mais en ce qui con­cerne le chiffre d’affaires, les deux définitions le plafonnent en dessous de 50 mil­lions €.

A cette définition quantitative, il conviendrait d’ajouter un critère qualitatif qui révèle mieux la spécificité du Mittel­stand : si dans cette catégorie pré­dominent les socié­tés de personnes, leur capital est le plus souvent détenu par la famille fondatrice, et celle-ci dirige ‘son’ entreprise. Le critère fiscal déterminant n’est pas la taille, mais le statut juridique de l’entreprise Tableau 1 : Les sociétés de personnes prédominent dans le Mittelstand. Résultats de recherche. Article de Revue ...Fiscalité des PME : les effets pervers de la réforme Klaus-heiner Röhl Isabelle ... Ouvrage collectif La fiscalité, longtemps cantonnée aux discussions d'experts, est devenue un sujet de débat démocratique qui s'articule autour de deux grandes questions : est-elle juste et est-elle suffisante pour ... ...elle est la contrepartie de l’allége­ment de la fiscalité des ménages). ...IB) Mots-clés (fr) • charges • crise économique • crise financière • entreprise • fiscalité • Mittelstand • PME • politique économique • prélèvement • réforme ... ...sous surveillance les allègements de TVA consentis aux restaurateurs. ...banques, afin d’accroître les possibilités de financement principalement des PME. ...sur l’économie allemande , n° 113/2014 • RÖHL K.

Chapitre d'encyclopédie de poche ...Ses principales recommandations sont les suivantes : 261 • utilisation de la fiscalité pour augmenter l’épargne vers les PME, avec un objectif de 100 milliards d’euros en quatre ... Guide du me moire de recherche applique e ECEBordeaux Lyon.