background preloader

L'actualité...

Facebook Twitter

Le summum de la confusion entre la finance virtuelle et l’économie réelle ! (P. Leconte) Overdose : la prochaine crise financière. Vin : qu’est-ce qui freine les exportations françaises ? La consommation mondiale de vin continue d’augmenter.

Vin : qu’est-ce qui freine les exportations françaises ?

La hausse sera encore de 5% d’ici 2016, selon une étude de l’International Wine and Spirit Research pour Vinexpo. Et la croissance sera plus rapide en valeur qu'en volume. En somme, le monde va boire plus et de meilleure qualité. A première vue, c'est un scénario idéal pour vendre davantage de crus français. Sauf que la production nationale est doucement en train de perdre son leadership sur ce marché en pleine expansion. Il y a vingt ans, la France détenait 30% des parts du marché mondial. Certes, l’Hexagone figure toujours parmi les premiers exportateurs, avec un peu moins de 19% du marché.

Cultures d'entreprises : pourquoi ce manque d'innovation français ? À l'heure où le débat porte sur la compétitivité hors coûts, il se pose la question de la faiblesse de la capacité d'innovation française.

Cultures d'entreprises : pourquoi ce manque d'innovation français ?

Si les politiques aiment vanter nos TGVs et nos centrales nucléaires, force est de constater que nous n'avons pas créé de grandes entreprises innovantes depuis 40 ans. À comparer aux États-Unis où sont nées Google et Amazon dans les années 90 ou plus récemment Facebook. Le manque d'innovation dans les entreprises est la principale cause de la faiblesse de la productivité au Canada. Public release date: 8-May-2009 [ Print | E-mail Share ] [ Close Window ] Contact: Samantha Raesamantha.rae@scienceadvice.ca 613-567-5000Council of Canadian Academies Ce communiqué est disponible en anglais.

Le manque d'innovation dans les entreprises est la principale cause de la faiblesse de la productivité au Canada

La faiblesse persistante de la croissance de la productivité au Canada est liée aux choix stratégiques des entreprises. « Trop peu d'entreprises et d'entrepreneurs canadiens choisissent des stratégies qui mettent l'accent sur l'innovation », déclare Robert Brown, président du comité de 18 experts du monde des affaires, des syndicats et de la recherche universitaire réunis par le Conseil des académies canadiennes pour analyser les performances en innovation des entreprises canadiennes. Le rapport du comité, intitulé Innovation et stratégies d'entreprise : pourquoi le Canada n'est pas à la hauteur, présente sous un jour nouveau l'innovation en tant que processus économique.

La crise européenne handicape l'économie américaine. Barack Obama a beau se démener, écumer les galas new-yorkais et bombarder de spots publicitaires les électeurs inquiets du Midwest, sa campagne ne peut rivaliser avec le battage médiatique autour des élections grecques et des banques espagnoles.

La crise européenne handicape l'économie américaine

Le président, dont les sondages suivent la courbe incertaine de la croissance américaine, n'hésite donc pas à imputer les récents chiffres décevants de l'emploi aux tourments du lointain Vieux Continent. "Plus que tout, il y a cette crise en Europe qui a un impact sur le monde entier, expliquait-il, le 1er juin, à des ouvriers du Minnesota. Elle commence à peser aussi sur notre économie. " A tel point qu'il vient d'envoyer sur place, pour la deuxième fois en six mois, un émissaire chargé de suivre la crise européenne.

Lael Brainard, sous-secrétaire d'Etat au Trésor, vient de tenter de convaincre Berlin et Paris de recapitaliser le secteur bancaire. Les plus gros clients de Dell ont différé leurs commandes Des craintes exagérées ? Les patrons japonais dépriment et ne voient pas le bout du tunnel. La confiance des grandes entreprises manufacturières nippones a chuté en décembre, à cause d'une conjoncture mondiale peu propice aux exportations, ce qui renforce la pression sur la Banque du Japon (BoJ) à quelques jours d'une réunion de politique monétaire.

Les patrons japonais dépriment et ne voient pas le bout du tunnel

Le moral des grandes firmes de l'industrie a perdu 9 points et s'établit dorénavant à -12 points, d'après l'indice Tankan publié par la BoJ vendredi, soit le plus bas niveau de cet indicateur trimestriel depuis près de trois ans. Une accumulation de difficultés Le Tankan mesure la différence entre le pourcentage de sociétés qui jugent la situation favorable et celles qui l'estiment défavorable. Le résultat de décembre signifie qu'une nette majorité des grandes firmes manufacturières juge le contexte défavorable.

... en vidéo

Faiblesses et atouts de la France dans la zone euro : le défi de la reconvergence. Présidentielle 2012 : Faits et chiffres - mars 2012 L'avenir de la zone euro et la politique économique de la France sont au centre des débats sur les projets présidentiels.

Faiblesses et atouts de la France dans la zone euro : le défi de la reconvergence

Pour évaluer les atouts et faiblesses de la France dans son environnement européen, nous passons les pays de la zone euro au scanner. <object type="application/x-shockwave-flash" data="/public/content/download/32689/327125/Faits-et-chiffres-2012-V5.swf" width="387" height="273"><param name="movie" value="/public/content/download/32689/327125/Faits-et-chiffres-2012-V5.swf" /><param name="loop" value="" /><param name="play" value="true" /><param name="wmode" value="transparent" /><param name="quality" value="high" /><p>Un plugin est nécessaire pour lire cette animation.

Pour télécharger gratuitement Flash Player <a href=" ici</a>. Propos d’actualité. Bilan de l'année. - Bilan de l'année, Janvier 2014 L'année 2013 a vu la stabilisation progressive de la situation de la zone euro ainsi que le raffermissement de l’économie américaine et les effets positifs de l’Abenomics au Japon.

Bilan de l'année

Au total, la croissance mondiale a connu une légère décélération en 2013 en raison du ralentissement de certaines économies émergentes. La croissance mondiale a connu une légère décélération en 2013 (2,8 % après 3,0 % en 2012). Le premier trimestre a été marqué par une phase d’expansion modérée, en raison notamment de la faible progression de l’activité aux Etats-Unis. Growth breakdown. Sector Accounts provide a full sector breakdown of the nominal GDP according to the expenditure and income approaches.

Growth breakdown

According to the expenditure approach, the nominal GDP can be decomposed as follows: (I) GDP = Final consumption + Investment + Exports – Imports+ Gross Operating Surplus. La conjoncture en 10 graphiques. Début 2013, la divergence des conjonctures française et allemande s'accentue. Indicateur - La demande adressée à l’industrie manufacturière se contracte au quatrième trimestre 2012. La demande Légère amélioration des demandes globale et étrangère Au quatrième trimestre 2013, tandis que l’amélioration de la demande étrangère s’est poursuivie, celle de la demande globale s’est interrompue : les soldes correspondants sont quasiment à leur moyenne de long terme.

Indicateur - La demande adressée à l’industrie manufacturière se contracte au quatrième trimestre 2012

Les industriels anticipent une amélioration des demandes globale et étrangère. Indicateur - En novembre 2012, la production manufacturière est en légère hausse (+0,2 %) Avertissements : toutes les données sont corrigées des variations saisonnières et du nombre de jours ouvrables (CVS-CJO).

Indicateur - En novembre 2012, la production manufacturière est en légère hausse (+0,2 %)

Dans le commentaire, les évolutions par sous-branche sont présentées par ordre décroissant de leur contribution à l'évolution globale de l'indice de la production industrielle. Indicateurs du coût de l'heure de travail en Europe. Prolongement des résultats de l'enquête ECMO par les indices du coût de la main d'oeuvre - Octobre 2014.