background preloader

Economie

Facebook Twitter

Les bienfaits de l'immigration. - Des Tunisiens, à Lampedusa, le 23 mars 2011.

Les bienfaits de l'immigration

REUTERS/Alessandro Bianchi - Peu à peu, par renoncement des partis politiques de gouvernement, l’immigration apparaît négative. Les immigrés seraient responsables du chômage et de la stagnation des salaires. Il faut non plus seulement contrôler l’immigration mais l’arrêter, comme l’a demandé Claude Guéant (immédiatement et vivement critiqué, il est vrai, par Christine Lagarde). A un an des élections, il n’est pas «électoral» d’essayer de faire la pédagogie des bienfaits de l’ouverture des frontières. L’immigration est pourtant très utile, en Amérique, en Europe comme en France. Publicité Une trop vieille Europe D’abord le contexte. Depuis toujours, l’Europe a été une grande terre d’accueil. Quels emplois prennent les immigrés? Ces immigrés sont-ils créateurs de chômage?

Les études convergent pour répondre négativement. En tous cas, les immigrés ne prennent pas les emplois des Européens ou des Français. Eric Le Boucher Devenez fan sur. Cinq idées reçues sur "l'assistanat". Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent L'assistanat est un "cancer de la société française".

Cinq idées reçues sur "l'assistanat"

Si on lui a reproché les mots employés, Laurent Wauquiez, en s'attaquant au revenu de solidarité active (RSA), a surfé sur un cliché bien implanté. Quelque 80 % des classes moyennes sont d'accord avec l'idée qu'il "y a trop d'assistanat et [que] beaucoup de gens abusent des aides sociales", selon une étude menée par l'IFOP en octobre 2010, citée par Le Post.fr. Peut-être le ministre des affaires européennes pensait-il à cet électorat quand il a émis l'idée, dimanche 8 mai, de plafonner les minima sociaux à 75 % du smic et d'obliger les personnes au RSA à effectuer des travaux "d'intérêt civique" ? Malgré les protestations suscitées dans l'opposition comme dans la majorité, cette proposition s'inscrit dans une longue tradition d'attaques contre "l'assistanat". 1. C'est faux. Or, ces derniers ne sont pas distribués à tort et à travers. 2. C'est une autre idée reçue. 3. "M. Seuls les capitalistes français ne trouvent pas la France attractive.

Régulièrement, on entend des inquiétudes sur l’attractivité de la France, notamment son attractivité fiscale.

Seuls les capitalistes français ne trouvent pas la France attractive

Entendez par là, le désir que peuvent avoir des capitaux étrangers de venir s’investir en France. Nos entreprises seraient sur-imposées. Notre législation du travail bien trop pesante, en particulier sur le licenciement. Enfin, jérémiade éternelle, notre taux de cotisation sociale serait trop élevé. Or, face à cette inquiétude et à ses lamentations « médefiennes » que constatons-nous ? D’abord que, selon le classement Ernst and Young, cité par La Tribune, « la France reste terre d’élection pour les investissements en Europe, deuxième derrière le Royaume Uni , avec 562 décisions d’investissements en 2010, 15 000 emplois induits une progression de 6% par rapport à 2009 ». Nous restons devant l’Allemagne que l’on nous propose comme modèle. La France est fiscalement attractive Allons du côté de la fiscalité.

Mais disséquons ces chiffres. Les cotisations patronales sont trop élevées.