background preloader

Rumex

Facebook Twitter

» La fourche à rumex : le retour d’un outil de jardinage tombé en désuétude. Le rumex à feuilles obtuses (rumex obtusifolius), aussi appelé Patience Sauvage, est une plante omniprésente dans les jardins, les champs, les pâtures et surtout les terrains vagues ou les bords de routes.

» La fourche à rumex : le retour d’un outil de jardinage tombé en désuétude

Bien qu’assimilée à l’oseille et donc potentiellement comestible en salade (les jeunes feuilles), et en dépit des vertus apaisantes de ses larges feuilles contre les piqures d’orties, le rumex est néanmoins considéré comme une adventice (ou mauvaise herbe indésirable) et nombre de jardiniers et agriculteurs peuvent en témoigner. C’est donc une plante essentiellement envahissante qui a des capacités extraordinaires de reproduction. Faucher ou labourer une pâture envahie de rumex est totalement inefficace puisque la plante a la capacité de se multiplier à partir des rhizomes, même s’ils sont coupés ou cassés. D’un autre côté, une seule plante adulte est capable de produire plus de 50 000 semences par an qui seront dispersées par le vent, le bétail, les machines etc.

» Hervé Le Gal, forgeron, et sa bio bêche, la grelinette. Hervé Le Gal, forgeron Morbihannais que nous avons déjà évoqué dans notre précédent article sur les outils de jardinage (la fourche à rumex), est une star du net, comme en témoigne la vidéo que nous vous proposons aujourd’hui.

» Hervé Le Gal, forgeron, et sa bio bêche, la grelinette

Nous avons été le rencontrer dans son atelier au bourg de St Aubin sur la commune de Plumelec , où au coeur du magnifique pays de la région de Callac, il perpétue la tradition des forgerons qu’il hérite directement de son père. Son produit phare, qu’il fabrique de A à Z, la grelinette (marque déposée par son inventeur), plus communément dénommée bio-bêche, est une fourche à 2 manches en bois qui permet de retourner la terre sans pertuber la structure du sol (agrégats) ni la micro faune indispensable à la vie du sol : vers de terre, micro organismes. Inventé et breveté en 1963 par un certain M.Grelin, l’outil coute une petite centaine d’euros et chaque exemple est rudement testé par son fabricant avant de sortir de l’atelier. Rumex et chardon (lutte) Patience sauvage (Rumex obtusifolius) : Plantes dites sauvages ! Blog collaboratif.

La patience sauvage.

Patience sauvage (Rumex obtusifolius) : Plantes dites sauvages ! Blog collaboratif

Cueillette : feuilles, mars-mai Il est préférable de ramasser les feuilles lorsqu'elles sont jeunes et forment une touffe partant de la base de la plante. Avec l'âge, elles se chargent en tanins et ont tendance à devenir amères et astringentes. Habitat : prairies humides, champs, bords des chemins. Particularités de la plante : - floraison : juillet-août, - contrairement aux feuilles d'oseilles, à l'acidité caractéristique, les feuilles de la patience sauvage sont amères et astringentes ;- la patience (Rumex patientia) était autrefois cultivée pour ses feuilles dans les potagers sous le nom d'oseille-épinard.

Toxicité : les oxalates solubles formés à partir de l'acide oxalique sont irritants. Propriétés médicinales : les feuilles sont à la fois adoucissantes et astringentes. Utilisations culinaires : - crues en salades lorsque les feuilles sont très jeunes, encore enroulées. 4_pages_Rumex.pdf (Objet application/pdf)