background preloader

Tpe

Facebook Twitter

Digital History. Printable Version.

Digital History

Fiche HDA Rosa Parks Story bis. Je m’appelle Rosa Parks et j’ai dit non à la discrimination raciale - Soulpulsation Soulpulsation. Le 1er décembre 1955, Rosa Parks (1913 – 2005) refuse de laisser sa place à un Blanc dans l’autobus qui la ramène chez elle.

Je m’appelle Rosa Parks et j’ai dit non à la discrimination raciale - Soulpulsation Soulpulsation

De cet acte de désobéissance s’ensuivra un boycott de la compagnie de bus de 381 jours par la communauté Noire. Le 13 novembre 1956, la Cour suprême cassera les lois ségrégationnistes dans les bus, les déclarant anticonstitutionnelles. Rosa Parks - Academy of Achievement. What people inspired you as a child?

Rosa Parks - Academy of Achievement

Rosa Parks: My family, I would say, my mother, and my maternal grandparents. I grew up with them. My mother was a teacher in a little school, and she believed in freedom and equality for people, and did not have the notion that we were supposed to live as we did, under legally enforced racial segregation. She didn’t believe in it. How did she impart that to you?

Rosa Parks: Just by her attitude and the way she talked. She instilled that feeling in you. Rosa Parks: It was just the way I grew up. What was their background? Rosa Parks fait le mur. Street-Art : Kashink, la forte tête du graffiti - Sortir. Elle porte la moustache et dessine des visages transgenres sur les murs du monde entier.

Street-Art : Kashink, la forte tête du graffiti - Sortir

Cette semaine, Kashink inaugure le grand mur Rosa Parks et se lance dans un spectacle parisien inédit. 10h30, devant le théâtre de l’Européen à Paris. Kashink est en train d'installer les lettres noires de son nom sur la façade extérieure de la salle, en équilibre sur une échelle. Deux traits fins au dessus de sa bouche trace une moustache, élégance au cœur de sa personnalité d’artiste. Un acte de conviction, à l’image de ses créations engagées. Donner du sens Ses œuvres sont vite identifiables : des bonhommes protéiformes et colorés, dotés de quatre yeux leur mangeant le visage. Un de ses grands projets, « 50 cakes of gay », a ainsi commencé en 2012, lors des premières manifestations contre le mariage pour tous à Paris. Exposition du projet FAÇADES avec l’artiste Katjastroph. Civil Rights Songs: If You Miss Me At The Back Of The Bus (civil rights song)

Edited by Azizi Powell This post provides lyrics and a video of the civil rights song "If You Miss Me At The Back Of The Bus".

Civil Rights Songs: If You Miss Me At The Back Of The Bus (civil rights song)

The content of this post is presented for cultural and aesthetic purposes. All copyrights remain with their owners. **** COMMENTS ABOUT THIS SONG Unlike most of the songs that were sung during the African American civil rights movement of the 1960s, the words to "If You Miss Me At The Back Of The Bus" wasn't adapted from a Spiritual -although its tune was. Also, unlike most of civil rights songs, "If You Miss Me At The Back Of The Bus" has a known composer. Tpe Rôle de la musique dans l'émancipation des noirs Afro-Amércains: TPE: Rôle de la musique dans l'émancipation des noirs Afro-Américains. Pendant la période de l'esclavage, la situation des noirs aux États-Unis n'est pas la même partout.

Tpe Rôle de la musique dans l'émancipation des noirs Afro-Amércains: TPE: Rôle de la musique dans l'émancipation des noirs Afro-Américains

Dans les états du Sud, le nombre d'esclaves est très important. Ils ne sont pas instruits, on ne leur apprend pas l'anglais car ils ne sont pas considérés comme des êtres humains mais simplement destinés à effectuer un dur labeur comme dans les champs de coton. Dans le nord des États-Unis en revanche, les esclaves sont peu nombreux et leurs conditions de vie sont très différentes de celles du sud : ils vivent avec leurs maîtres, on leur apprend l'anglais et ils participent aux cérémonies religieuses protestantes. Musée du quai Branly - Jacques Chirac - Détails de l'événement. « Le problème du 20e siècle est le problème de la ligne de partage des couleurs ».

musée du quai Branly - Jacques Chirac - Détails de l'événement

Si la fin de la Guerre de Sécession en 1865 a bien sonné l’abolition de l'esclavage, la ligne de démarcation raciale va encore marquer durablement la société américaine, comme le pressent le militant W.E.B. Du Bois en 1903 dans The Soul of Black Folks. L’exposition The Color Line revient sur cette période sombre des États-Unis à travers l’histoire culturelle de ses artistes noirs, premières cibles de ces discriminations. Des thématiques racistes du vaudeville américain et des spectacles de Minstrels du 19e siècle à l’effervescence culturelle et littéraire de la Harlem Renaissance du début du 20e siècle, des pionniers de l’activisme noir (Frederick Douglass, Booker T. TPE. Gare Rosa Parks. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gare Rosa Parks

La gare Rosa Parks[1],[2], auparavant nommée Évangile en raison de sa situation à proximité de la rue de l'Évangile, est une gare française du nord-est parisien, sur la ligne E du RER, en limite des 18e et 19e arrondissements, à l'étude depuis les années 1990[3],[4], mise en service le . Elle se trouve à côté de la gare d'Est-Ceinture qui était une petite gare voyageurs située[5] sur la ligne de Petite Ceinture. Situation ferroviaire[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Projet[modifier | modifier le code] La gare prévue se situe un peu au sud-ouest de l'intersection avec la ligne de Petite Ceinture, aujourd'hui peu utilisée, mais, offrant une correspondance potentielle si elle devait un jour être rouverte au trafic régulier[9]. Ce projet, estimé à millions d’euros aux conditions économiques de 2008, est inscrit au contrat de projets État-Région 2007-2013. Le trafic escompté est de 85 000 voyageurs par jour[3].

ROSA PARKS FAIT LE MUR, la plus grande fresque murale de Paris - l'Artichaut. L’association GFR fondée par Martial Buisson, à l’occasion des soixante ans de la résistance de Rosa Parks dans un bus à Montgomery, a profité d’un financement participatif par les mairies du 18e et 19e arrondissements afin de garnir un mur de 400 mètres allant de la future gare Rosa Parks jusqu’au pont Riquet.

ROSA PARKS FAIT LE MUR, la plus grande fresque murale de Paris - l'Artichaut

Ranimer un fragment de l’histoire, créer un berceau de réflexion et d’échange public sous la dextérité d’une dizaine de street-artistes talentueux : tel était le projet de « Rosa Parks fait le mur » inauguré le 19 décembre. Avant toute chose, un rappel historique s’impose : Rosa Parks, symbole de l’époque où l’apartheid à l’américaine réprime mais commence toutefois à s’effriter. Rosa Parks, cette femme qui « s’est assise pour que nous puissions nous lever » disait Jesse Jackson. Katjastroph inscrit le mot PAIX sur un fond coloré. Fresque de Bastardilla, faisant réfléchir sur le thème des migrants Note: 4/5 Artichauts Noémie Guez.