background preloader

Entreprise

Facebook Twitter

5 singes, des bananes et la douche d'eau froide. Pour les besoins d'une expérience portant sur la culture organisationnelle, un groupe de scientifiques placèrent cinq singes dans une cage.

5 singes, des bananes et la douche d'eau froide

Au milieu de la cage se trouvait une échelle en haut de laquelle se trouvaient des bananes. À chaque fois qu'un singe montait à l’échelle, les chercheurs arrosaient les singes restants d'eau froide. Ainsi, après un temps d'adaptation, à chaque fois qu'un singe faisait mine de monter l’échelle, les autres le frappaient. En conséquence, plus aucun singe n'osa aller chercher les bananes. Les chercheurs remplacèrent un des singes par un nouveau singe. Un mythe En fait l'expérience ne s'est jamais déroulée. Toutefois, je me demande si, ironiquement, ceux qui ont imaginé l'expérience n'ont pas réussi à démontrer leur point. Pour en revenir aux singes, voici l'avis d'un anthropologue sur la question : si vous avez des bananes sur poteau, alors vous perdrez vos bananes.

Les croyances les plus répandues que nous avons sur autrui. Nous avions vu la semaine dernière cinq des dix croyances les plus répandues sur l’Autre.

Les croyances les plus répandues que nous avons sur autrui

Voici cette semaine la suite de ce classement (qui, je le rappelle, n’en a que le nom) avec toujours à la clé une ou plusieurs pistes à explorer pour tenter de voir les choses un peu différemment. Certes, cette croyance pourrait s’apparenter à soi-même, mais elle débouche invariablement sur une autre croyance qui s’y attache tout naturellement: « … donc l’Autre a tort, à priori » J’avais partagé avec vous une expérience relative à cette croyance dans « La guerre des mondes« . Nous sommes ici en plein dedans. Là encore elle fait partie des croyances majoritaires chez nos semblables. Équipement de série, oui, mais avec un sacré vice de fabrication! Qui peuvent-ils être? La mise à jour d'une croyance.

Voici la dernière partie de ce dossier sur les croyances.

La mise à jour d'une croyance

Nous allons voir aujourd’hui comment mettre un peu plus de conscience sur nos croyances limitantes, et s’interroger sur une anecdote dont le sujet principal est le thème de ce dossier. Quelques petits rappels avant tout: Une croyance est une conviction profonde sur la réalité que nous percevons de notre environnement.Elle joue un rôle essentiel voire exclusif dans nos stratégies d’adaptation individuelles et nos comportements au sein de notre environnement.Elle n’est ni bonne, ni mauvaise.

La question qui titille à ce stade de l’exposé est :« Quand est-il nécessaire de faire évoluer une croyance limitante ? » En faisant une jolie Lapalissade, je dirais: « Quand vous vous sentez …. limité » Cela pourrait ressembler à: “Je ne sais pas ce qui m’arrête”“Ça semble dingue, mais…”“Cela ne me ressemble pas. Ce type de dialogue intérieur qui nous situe à l’entrée d’une pièce sombre devrait nous inciter à vouloir allumer la lumière. Se débarrasser de ses croyances limitantes avec la PNL.

“Je n’y arriverai jamais”, “Ce n’est pas possible”, “Je ne suis pas digne de”, “Je ne peux faire confiance à personne”, “J’aurais pu mieux faire”, “Je ne prends jamais les bonnes décisions”, “Je ne suis pas créatif”… Toutes ces petites phrases qui parasitent l’esprit et favorisent les mécanismes d’auto-sabotage sont désignées en PNL (Programmation NeuroLinguistique) par le terme de “croyances limitantes”.

Se débarrasser de ses croyances limitantes avec la PNL

Les croyances limitantes sont généralement acquises dans l’enfance, avant 7 ans mais peuvent être également le résultat d’expériences ultérieures. Elles influent directement sur le comportement, la performance, la communication et sont renforcées au fil des expériences négatives. Ce cercle vicieux peut être cassé e n remplaçant les croyances limitantes par des croyances positives, aidantes, et visant à atteindre l’excellence. Ces croyances positives sont désignées par le terme de “Présupposés de la PNL”. De nombreux Présupposés de la PNL existent, je vous propose la liste suivante : 1. 2.

La gestion des talents : nouveau concept ou intérêt renouvelé pour la gestion de la relève ? - Releve des PME - Vente d'entreprises - relève familiale. Récemment, le HR Critical Issues Survey de IOMA (2006)[1] déclarait que la gestion des talents était la principale préoccupation des gestionnaires.

La gestion des talents : nouveau concept ou intérêt renouvelé pour la gestion de la relève ? - Releve des PME - Vente d'entreprises - relève familiale

Cette expression (gestion des talents) apparaît de plus en plus fréquemment dans la littérature en gestion des ressources humaines. Mais, qu’est-ce que la gestion des talents ? Est-ce effectivement une nouvelle problématique ? Un survol de la littérature sur le sujet a permis de constater que la gestion des talents fait principalement référence à ce que l’univers des ressources humaines appelle depuis longtemps la gestion de la relève, la gestion de la succession ou gestion des carrières. L e présent texte dresse le portrait de ce qu’est la gestion des talents : pourquoi s’y intéresse-t-on ? 1. Exercice de prise de décision en groupe.

Leadership

Paradoxes injonctions en entreprise. Compétences version systemique.