background preloader

Cardio

Facebook Twitter

Accès Étudiants: Table des matières. Anatomie - Physiologie de l'appareil cardio-vasculaire. I.1) Structure des cavités cardiaques : Le coeur présente quatre cavités : deux oreillettes à paroi mince, séparées l'une de l'autre par la paroi interauriculaire deux ventricules à paroi épaisse qui possèdent une paroi commune (le septum interventriculaire) Oreillettes et ventricules communiquent à travers un anneau fibreux auriculo-ventriculaire.

Cet anneau est muni à droite de la valvule tricuspide et à gauche de la valvule mitrale (ou bicuspide). Ces deux valvules sont formées de volets ou valves insérés à la périphérie de l'anneau valvulaire. Des cordages tendineux (qui prennent leur origine à partir des muscles papillaires nés eux-mêmes de la face interne du ventricule) s'attachent aux bords libres des valvules, jouant le rôle de haubans. S'ouvrent au début de l'éjection ventriculaire et se ferment lorsque la pression artérielle correspondante dépasse celle du ventricule qui commence à se décontracter. I.2) Topographie et forme : I.3) Paroi Cardiaque : I.4) Cavités : Coarctation Aortique; coarctation de l'aorte; coarctation de l'isthme aortique; stenose isthmique aortique; stenose isthmique de l'aorte.

CŒUR PULMONAIRE CHRONIQUE | Blog Du Chalet | Espace Des Etudiants En Medecine. Liens sponsorisés Le cœur pulmonaire chronique "CPC" se définit par l'hypertrophie et/ou la dilatation du VD secondaire à des anomalies fonctionnelles ou anatomiques du système respiratoire. Seront exclues de cette définition les conséquences VD des cardiopathies gauches et congénitales. L'hypertension artérielle pulmonaire "HTAP" précède la survenue du CPC. L'IC droite "ICD" peut se voir au-cours de l'évolution du CPC mais sa survenue n'est pas obligatoire. L'HTAP se définit par une pression artérielle pulmonaire moyenne "PAP" sup à 20 mmHg au repos et/ou 30 mmHg à l'effort.La PAP = PAPO + (Dc x RAP) . Les principales entités retrouvées en fonction des étiologies sont: L'artériopathie pulmonaire plexogénique.L'artériopathie thrombotique.L'artériopathie hypoxique.

Les signes d'HTAP étant peu spécifiques au début, Le diagnostic est volontiers tardif. A-Signes fonctionnels : La dyspnée d'effort est le signe le plus précoce. L'asthénie. ➪Les signes d'HTAP: Eclat de B2 au foyer pulmonaire. ECG facile : les troubles du rythme cardiaque. Troubles du rythme cardiaque Mots-Clés Voies de conduction, intervalles PR, PQ, qRs, QT, rythme sinusal normal, bradycardie, tachycardie, arythmie, bradyarythmie, tachyarythmie, extrasystoles, bradycardie sinusale, bloc sino atrial ou sino auriculaire, bloc auriculoventriculaire, bradycardie jontionnelle, bradyarythmie sinusale, extrasystoles auriculaires, extrasystoles jonctionnelles, extrasystoles ventriculaires, tachycardies supra ventriculaires, fibrillation auriculaire, flutter auriculaire, tachycardie jonctionnelle paroxistique (Bouveret), tachysystolie atriale ou auriculaire, tachycardie ventriculaire, fibrillation ventriculaire, torsades de pointe, les principes du traitement des troubles du rythme.

Si vous avez des suggestions pour améliorer ce didacticiel, contactez l’auteur en cliquant sur ce lien L’animation en plein écran Bonus : Une leçon de pédagogie ! L'électrocardiogramme normal. L'électrocardiogramme enregistre l'activité électrique du coeur. La stimulation électrique d'une cellule musculaire détermine l'apparition d'une activité électrique et mécanique. Sous l'effet de la stimulation, la surface cellulaire se dépolarise rapidement, ce qui donne lieu à un courant électrique, qui entraîne la contraction. Puis survient la phase de repolarisation, plus lente, ramenant la membrane cellulaire dans son état électrique initial.

L'onde d'activation naît dans l'oreillette droite, dans le noeud sinusal, situé au pied de la veine cave supérieure. Cette onde diffuse ensuite à travers les deux oreillettes, atteint le noeud auriculo-ventriculaire d'ASCHOFF-TAWARA. L’onde de dépolarisation subit un ralentissement à ce niveau, puis parcourt le système HIS-PURKINJE. La branche droite parcourt la bandelette anciforme du ventricule droit. la branche gauche se divise presque immédiatement en deux faisceaux antérieur et postérieur. 1. 2.

V3 = mi-distance entre V2 et V4. 3. 1. 2. 3. 1. Les shunts gauche-droite (Révision 03/2008) GÉNÉRALITÉS Les shunts, ou communications gauche-droite, sont les malformations cardiaques congénitales les plus fréquentes. En raison du régime de pressions plus élevé dans la grande circulation que dans la petite, un défaut de cloisonnement du cœur ou la persistance d'une communication anormale entre cavités gauches et droites suffit à la création d'un shunt gauche-droite (le sang passant toujours de la cavité à haute pression : gauche, vers la cavité à basse pression : droite). Il peut s'agir : - d'une communication inter auriculaire ou inter atriale, ou CIA : étage atrial, - d'une communication inter ventriculaire ou CIV : étage ventriculaire, - de la persistance du canal artériel (PCA) : étage des gros vaisseaux. - les autres shunts sont plus rares : canal atrio-ventriculaire, retour veineux pulmonaire anormal dans les cavités droites...

La diminution du débit systémique explique l’hypotrophie habituelle des nourrissons porteurs de larges shunts. 1 - Généralités 1.2 - Physiopathologie. Syndrome coronaire aigu (SCA) Diagnostic Clinique & ECG Douleur angineuse continue et récente (plus de 15 minutes) Sus décalage de ST dans 2 dérivations adjacentes > 0.1mV dans les standards > 0.2mV dans les précordiales images en miroir Sous décalage de ST dans 2 dérivations adjacentes ECG normal douleur trinitro-résistante consultez le simulateur ECG Importance de l’anamnèse ATCD personnels, terrain, facteurs de risque cardiovasculaire, circonstances de survenue Rechercher un diabète, une insuffisance rénale (facteurs de gravité).

Diagnostics différentiels péricardite, myocardite, dissection aortique, embolie pulmonaire, intoxication digitalique, intoxication au CO... Bilan de routine ECG 18 dérivations (à renouveler) Glycémie capillaire Monitorage Scope, PNI, SpO2 Bilan spécifique Hémostase (Groupe, NFS, plaquettes, TP, TCA) Myoglobine + Troponine (en cas de ST+ ne pas attendre les résultats pour entreprendre la recanalisation d’urgence). La troponine s’élève entre la quatrième et la sixième heure. TnTc HS <0,014 ng/mL : Sémiologie et Pathologie Cardiovasculaires - Anatomie et Physiologie Cardiaques - Service de Cardiologie du CHRU de Grenoble.

Anatomie et physiologie cardiaques Rappel anatomique du coeur et des gros vaisseaux Histologie du myocarde Rappel du cycle cardiaque. Sémiologie et Pathologie Cardiovasculaires - Auscultation - Service de Cardiologie du CHRU de Grenoble.