background preloader

Sciences

Facebook Twitter

Marieve Paradis sur Twitter : "76% de l'information scientifique est crédible aux yeux du public, tous médias confondus. #CongresACS #science. Multiplexe Cinémarivaux - Mâcon, Saône-et-Loire | Yelp. Science is everywhere. Watch?v=Ez4NfwWBrJk&feature=youtu. Sciencefactor. Décrypter le langage scientifique. L’équipe du Dr Anna Korhonen s’est investi d’une mission bien particulière: ddonner à un ordinateur les capacités de comprendre le langage écrit de la même façon qu’un humain le ferait.

Le but: lire les articles publiés afin de découvrir les nouvelles hypothèses, évaluer la qualité de l’information, regarder les schémas de répétition et les connections entre les évènements, et ensuite de générer des hypothèses à tester. Ce type de programme pourrait accélerer le processus de la découverte scientifique, mais aussi, avec sa capacité à détecter des liens et des connections, découvrir des informations que le cerveau humain aurait pu manquer. Je suis toujours très enthousiasmée par l’émergence de nouveaux outils, inventés pour faciliter notre vie.

La mission de l’équipe de l’Université de Cambridge est belle, rien que par l’avancée scientifique qu’elle représente (compréhension du langage naturel…). Qu’en pensez-vous? Credits: Cambridge University by Caffeinehit. Petite histoire des blogs de science en français. Comment intéresser les filles à la science?

Question ardue. De mon expérience personelle, je dirais: en ouvrant l’esprit à être curieux. Cette technique marche à la fois pour les filles et les garçons, bonheur! La première fois que je suis allée au ski, je devais avoir dans les cinq ou six ans. Selon mes parents, la première chose devant laquel j’ai été scotchée n’a pas été la belle montagne, mais plutôt les remontées mécaniques: « Mais comment ça marche? ». Et j’ai continué ainsi! Pas besoin d’avoir des engrenages roses, ni un microscope « Girl Edition » à pailettes (plus il ressemblait à un VRAI, d’ailleurs, plus le microscope me paraissait bien).

A côté de ça, je jouais à barbie princesse (Full Pink Edition with Unicorn and Flowers) – l’un n’excluant pas l’autre. Du coup, je rejoins le plaidoyer ci-dessous: vendre des « lab kits » aux enfants, oui, oui oui et mille fois oui. Teaching kids about science is one of the best things we can do. Credits: lab coats by wader. Les 10 meilleurs exemples de vidéos scientifiques (subjectifs) ClareCLegit : This really needs to change. ... Actes_Forum_territorial_2014.pdf?utm_content=bufferd6d42&utm_medium=social&utm_source=twitter. [Science Et Genre] #1 La prise en charge des AVC. Les différences entre hommes et femmes en médecine sont légions, d’abord pour des raisons anatomiques évidentes.

Les cancers du sein chez l’homme représentent 1 % du total, les cancers de la prostate ou des testicules sont l’apanage de ceux qui en ont. Certaines différences physiologiques sont un peu plus subtiles : les hormones sexuelles chez la femme les protégeraient davantage que les hommes des risques d’accidents coronariens (crises cardiaques). Ce qui a pour conséquence un risque plus faible chez les femmes avant la ménopause, mais plus important après. Il y a ensuite des différences qui ne dépendent pas de la physiologie, mais du comportement social de genre. Les cancers du poumon, liés quasi-exclusivement au tabac et/ou à l’exposition professionnelle (particules fines, bois, etc…) sont beaucoup plus présents chez les populations masculines, PARCE que cette population fume, et travaille dans des conditions sanitaires douteuses beaucoup plus.

Des facteurs de risques différents N.B. MyScienceWork. #BlendWebMix : Science et médias sociaux, une réaction exothermique. La semaine dernière a eu lieu à Lyon la conférence Blend Web Mix - une conférence mélangeant les thèmes forts du web, à savoir business, tech, recherche, marketing et design. J’ai pu y présenter un talk sur mon sujet de prédilection – les changements induits par l’apparition du web et des médias sociaux dans la sphère scientifique au sens large, comprenant aussi bien les chercheurs et leurs laboratoires, mais aussi les structures de formation (universités, écoles…), de diffusion (centres de sciences, musées, monde de la CST…) pour finir par le grand public.

En attendant la vidéo de cette conférence, voici quelques indications pour compléter ces slides, certes un peu minimalistes. Mon but était de montrer les interactions entre les communautés déclenchées par l’irruption des médias sociaux dans la vie des chercheurs, du grand public, des institutions. Si vous avez connaissance de projets qui pourraient augmenter cette présentation, n’hésitez pas à les partager en commentaires !

Social Media Can Influence the Life Cycle of Scientific Publications. Social networks have now put down firm roots in both the public and private spheres, but what about the scientific community? Evidence clearly shows that social ecosystems are able to provide support to academic research work as well. One North American scientist in 40 is now active on Twitter, reveals a study published online by Queen’s University, Ontario, Canada. In addition thousands of blog entries have been indexed on research blogging platforms and two million scientists make use of Mendeley, a reference-sharing tool. The four authors of the report point out that the power of social media can radically speed up dissemination of scientific work, but perhaps even more importantly it can improve knowledge-sharing.

In order to measure the contribution made by social media, the authors examined the growth of a scientific network through the use of Twitter. ‘Virtual’ departments comprising people of varying experience New dimension for feedback. Aratta : Et c'est parti pour @Pariscience... Maker Faire Saint Malo presents Saint Malo Mini Maker Faire. The project Pour la première fois en France, la ville de Saint Malo accueillera la Maker Faire les 11 et 12 octobre 2013. La Mini Maker Faire est une célébration du Do It Yourself et du bidouillage. C’est une foire de l’artisanat futuriste, une ode à la créativité citoyenne. Il y a quelques années, la Maker Faire faisait ses débuts en Californie . Le concept s’est ensuite répandu rapidement autour du globe.

Dans le cadre de la première Mini Maker Faire de Saint-Malo, venez rencontrer des bidouilleurs de technologie, des artistes et des passionnés, découvrir les imprimantes 3D, la robotique, les créations Arduino mais aussi participer à des ateliers et à des jeux interactifs. Le mouvement des Makers est aujourd’hui représenté dans le monde entier grâce aux «Maker Faire». Vendredi 11 octobre : Dans une démarche de transmission des savoirs qui est au coeur des Maker Faire la journée du 11 octobre sera consacrée à l’accueil des groupes scolaires.

Why fund it? Pour les Makers Maker Faire Saint Malo. UNESCO : A map of the global gender... Quelle est la meilleure utilisation d’une puce RFID ? Après avoir parlé féminisme et sociologie ces derniers temps, retournons vers un peu de technique, et une technologie on ne peut plus actuelle et prometteuse : la puce RFID (pour radio frequency identification). La radio-identification, le plus souvent désignée par le sigle RFID (de l’anglais radio frequency identification), est une méthode pour mémoriser et récupérer des données à distance en utilisant des marqueurs appelés « radio-étiquettes » (« RFID tag » ou « RFID transponder » en anglais). En fait, on parle souvent de puce RFID en désignant cet objet : Tim via Compfight Alors qu’au final, ce « tag » RFID est composé d’une puce ET d’une antenne. Au niveau du principe d’utilisation, un lecteur RFID va envoyer une radiofréquence, captée par l’antenne, et l’antenne après traitement via la puce va lui délivrer les informations souhaitées.

Mais d’autres utilisations des puces RFID sont possibles – de la plus simple à la plus folle. SCIENCESONAUTES par Capsciences. Fuzzyraptor : Donnez un donut à un matheux... Zizi or not zizi : le cas Diplodocus. L’on fait parfois sur un chantier de fouilles des découvertes extrêmement délicates à identifier : non parce que ce sont des os appartenant à une nouvelle espèce, mais parce qu’on n’arrive pas à déterminer de quel os il s’agit ! Et l’anatomie comparée alors, vous demanderez-vous avec raison ? Moui, certes, mais il y a des fois, ça ne le fait pas. C’est que pour comparer il faut du matériel de comparaison et s’il n’y en a pas, on l’a dans le baba. Prenons ainsi les dinosaures sauropodes, ces majestueux herbivores qui balançaient leurs longs cous et leurs immenses queues dans les plaines du Mésozoïque dont ils étaient d’infatigables voyageurs. Et bien figurez-vous qu’on ne connaît aucun squelette de sauropode absolument complet, et notamment aucun dont la ceinture pectorale soit complète.

Car la clavicule du sauropode c’est un peu le boson de Higgs de la paléontologie : mettre la main dessus n’est pas une sinécure. Les véritables clavicules de Diplodocus (J. of Anatomy) Références : Biophilia, le programme éducatif de Björk, arrive pour la première fois à Paris | Ateliers Biophilia Paris. Version PDF Paris, le 8 février 2013 - Communiqué de presse pour diffusion immédiate Du 25 février au 8 mars 2013, le programme éducatif Biophilia se produira pour la première fois en France.

Des ateliers jeune public inspirés par le “concept-album” de la chanteuse islandaise Björk, et basés sur une série d’applications iPad dédiées, seront organisés à Paris à l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes de l’ESPCI ParisTech. Le programme éducatif Biophilia est conçu pour inspirer les enfants dans l’exploration de leur propre créativité, et les initier à la musique et aux sciences par les nouvelles technologies.

Selon Curver Thoroddsen, directeur du Biophilia Educational Program : « Biophilia a d’abord été conçu comme une application multimédia, et l’album de Björk est venu ensuite. Conçu pour des enfants de 10 à 12 ans, le programme éducatif Biophilia a été lancé en collaboration avec le Manchester International Festival en 2011. Mot-dièse : #BiophiliaParis. Des vidéos pour inciter les filles à faire des sciences. Sciences à Coeur - Rencontre autour de la biodiversité. Sciences. TECHNIQUES DE L'INGENIEUR. Culture scientifique. Le tabac protège t-il de la peste et autres pestilences ? -- Santé et Bien-être. Peut-on imaginer pourquoi, lors de certaines fouilles archéologiques (par exemple à Pomègues, une des îles de Frioul au large de Marseille) on trouve autant d'exemplaires de pipes des 17ème et 18ème siècles ?

Leur grande variété atteste de l'intensité du trafic commercial avec ces marins qui, fumant, tentent de se protéger (de la peste) et passent le temps... L'île de Lazaretto Nuevo, dans les environs de Venise, prend une importance considérable au 15ème siècle : en raison d'épidémies de peste, on instaure le Devoir de prévention des contagions, dépôt temporaire de marchandises et d'hommes, véritable fondement de la quarantaine dont les principes seront exportés au pourtour méditerranéen et partout ailleurs. Et à Lazaretto Nuovo aussi, on trouve des pipes... Se protéger de la peste par le tabac, où est le rationnel ? L. Question ludiques - Reseau C.U.R.I.E.

LearningLinks

Sciences et Education. Sciences et Web. Controverses. Sciences et Chercheurs. Les aventures d'un journaliste scientifique. Robotique. MarsCuriosity: I did a science! 1st contact... Cool Things to Find (Parody of "Dumb Ways to Die") Why Cognitive Enhancement Is in Your Future (and Your Past) L’impact de nos mouvements de tête sur nos jugements. On s’imagine souvent que lorsque l’on décide quelque chose, on le fait en connaissance de cause et de manière rationnelle. En réalité les chercheurs en psychologie expérimentale ont montré de nombreuses fois que nos décisions sont souvent très influencées par des éléments que l’on ne soupçonne pas. Par exemple une expérience de Gary Wells et Richard Petty publiée en 1980 dans la revue Basic and Applied Social Psychology a montré comment nos mouvements de tête peuvent influencer notre jugement. Dans cette expérience, 72 étudiants sont convoqués soi-disant pour tester la qualité d’écoute d’un casque audio, notamment en situation de mouvement.

Un tiers des participants reçoit comme consigne de hocher la tête (comme pour faire "oui"), un autre tiers de secouer la tête (comme pour faire "non"), et le dernier tiers ne reçoit pas de consigne (c’est le groupe de contrôle). Les résultats sont assez sidérants : Référence : Gary L. Like this: J'aime chargement…

Outils Utiles