background preloader

Théories de l'apprentissage

Facebook Twitter

Niveaux et types d’apprentissage. Produire/discuter Utilisez l'un de ces boutons pour commencer une production.

Niveaux et types d’apprentissage

Etat:occupé par Stephanie Perrier Etat:occupé par Alexandra Theubet Dépôt final Déposez votre travail en créant une page à son nom ci-dessous Etat Production 1 Producteur Discutants Etat Production 2 1 Introduction. Connaître les grands courants de l'apprentissage. Bien souvent, enseignants et apprenants manquent de recul sur leurs pratiques.

Connaître les grands courants de l'apprentissage

Ceci, parce qu'ils ignorent les grands principes connus qui régissent l'enseignement et l'apprentissage. Dans ces conditions, les choix pédagogiques relèvent de l'intuition et des représentations, et les insatisfactions de part et d'autres sont mal vécus. Le comble c'est quand pour un choix proclamé, le socioconstructivisme par exemple, on en vient à soumettre les apprenants à une pédagogie de transmission. Méthodes et modèles pédagogiques. Frédéric Haeuw :"L’irruption massive des technologies et des réseaux dans la formation des jeunes et des adultes fait ressurgir de vieux débats sur les méthodes pédagogiques.

Méthodes et modèles pédagogiques

Les Massive Open Online Courses, par exemple, sont généralement distingués en « xMOOC » plutôt basés sur une pédagogie transmissive de savoirs clairement identifiés dans des référentiels fermés, et en « cMOOC » dont les objectifs d’apprentissage sont plus ouverts et qui se basent sur le principe que ce sont les participants qui créent le contenu. On parle alors de méthodes pédagogiques, classées généralement en méthodes déductives (démonstrative, expositive …) ou inductives (active ou expérientielle), et l’on considère souvent que la méthode dépend de l’objet à construire ou à transmettre : les savoirs académiques se prêteraient davantage à une méthode déductive et les compétences à une méthode inductive.

Les constructivistes répondent à cette question de manière radicalement opposée. Constructivisme (psychologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Constructivisme (psychologie)

Le constructivisme, théorie de l’apprentissage, a été développé, entre autres, par Piaget, dès 1923, en réaction au behaviorisme qui, d’après lui, limitait trop l’apprentissage à l’association stimulus-réponse. L’approche constructiviste met en avant l’activité et la capacité inhérentes à chaque sujet, ce qui lui permet d’appréhender la réalité qui l’entoure[1]. Le constructivisme suppose que les connaissances de chaque sujet ne sont pas une simple « copie » de la réalité, mais une « (re)construction » de celle-ci. Le constructivisme s'attache à étudier les mécanismes et processus permettant la construction de la réalité chez les sujets à partir d'éléments déjà intégrés. La compréhension, constamment renouvelée, s’élabore à partir des représentations plus anciennes d’événements passés, que le sujet a d’ores et déjà « emmagasinées » dans son vécu.

À la suite de Piaget, Willem Doise et Gabriel Mugny[2] ont développé le socioconstructivisme. Les 5 grandes théories de l'apprentissage. Le béhaviorisme Thorndike et Skinner Edward Lee Thorndike (31 août 1874 - 9 août 1949) est un psychologue américain, précurseur du béhaviorisme.

Les 5 grandes théories de l'apprentissage

Samr-ipad.jpg (960×960) Apps: SAMR et Bloom - iclasse. Pédagogie de la maîtrise : Taxonomie de Bloom. Plus récemment, d'autres auteurs (Wang, Haertel et Walberg, 1993) ont souligné l'effet de variables complémentaires telles que les processus métacognitifs ou le climat de la classe.

Pédagogie de la maîtrise : Taxonomie de Bloom

Les élèves sont aidés quand et là où ils rencontrent des difficultés: la pédagogie de maîtrise insiste beaucoup sur l'importance des remédiations qui vont de pair avec l'évaluation permanente des acquis des élèves. A ce propos, Bloom parle d'évaluation formative pour désigner une forme d'évaluation intégrée au processus d'apprentissage et dont le but est le diagnostic immédiat des difficultés pour pouvoir y apporter une réponse rapide sous la forme de remédiations ajustées aux besoins de chacun. Taxonomie de Bloom. Découvrir la Pyramide de Bloom.

Taxonomie de Bloom. Un article de Wiki Paris Descartes.

Taxonomie de Bloom

Des clés pour comprendre l'Université numérique Qu'est-ce qu'un objectif pédagogique ? Dans le processus enseignement- apprentissage , et pour une bonne évaluation , il est important que soient définis précisément les objectifs pédagogiques poursuivis et de les formuler clairement aux apprenants . Différents systèmes de classification d’objectifs existent. La taxonomie des objectifs pédagogiques de Bloom est l'un d'entre eux. En pédagogie, un objectif est un énoncé d’intention décrivant ce que l’apprenant saura (ou saura faire) après apprentissage. Un objectif pédagogique général décrit une compétence ou un ensemble de compétences que l’apprenant doit acquérir au terme d’une séquence d’apprentissage. Les objectifs pédagogiques généraux ne peuvent donner prise à une évaluation rigoureuse que s’ils sont rendus concrets. Formuler un objectif pédagogique opérationnel/spécifique, c'est définir pour l'élève : Pédagogie de la maîtrise : Taxonomie de Bloom.

La pyramide des besoins de Maslow d’un point de vue pédagogique. Le psychologue Abraham Maslow a établi une hiérarchie des besoins en faisant des recherches sur la motivation.

La pyramide des besoins de Maslow d’un point de vue pédagogique

Il a ainsi réalisé, dans les années 1940, la pyramide des besoins. Le fonctionnement doit être perçu tel un escalier. L’individu doit satisfaire les besoins qui sont à la base afin de pouvoir réaliser ceux qui sont au niveau supérieur. Le plus haut niveau étant le besoin de s’épanouir.