background preloader

"L'âme hors"

Facebook Twitter

Peter Fritz, Une enfance avec Gurdjieff – La métaphore du chêne sur la possibilité d’un développement de l’âme. (Extraits p.57 sqq et p.112 sqq) Le lendemain matin, quand je me présentai pour ma leçon, Gurdjieff avait l’air épuisé. Il me confia qu’il avait énormément travaillé (presque toute la nuit) et que l’écriture était un labeur très exigeant. Il était toujours au lit, et il y resta pendant toute la leçon. Il commença par m’interroger sur l’exercice qu’il nous avait recommandé de faire à tous, et dont j’ai parlé plus haut en l’appelait « observation de soi ». Il insista sur sa difficulté et me dit qu’il tenait à ce que je l’accomplisse avec le maximum de concentration, et de manière aussi constante que possible.

Il ajouta que le plus difficile dans cet exercice, comme d’ailleurs pour tout exercice qu’il serait amené à nous soumettre par la suite, c’était d’accepter de l’effectuer sans attendre de résultats. Il m’invita ensuite à regarder par la fenêtre et à lui dire ce que je voyais. . « Combien de glands ? Incertain, je lui répondis que je n’en savais rien. Il parla ensuite de Mme Ostrovsky. Le recouvrement d’âme. Dans le chamanisme, tout n’est finalement qu’une histoire d’âme : lorsque celle-ci est bien ancrée dans le corps, qu’elle est unifiée et présente dans la réalité matérielle, l’individu est en pleine possession de ses moyens. Il est alors protégé de la maladie, de la souffrance et de la peur, et ressent la connexion intime qui le relie au sens de l’existence et lui permet d’exprimer librement sa créativité et son enthousiasme. Il est dans « l’état de grâce », pour reprendre l’expression de la psychologue américaine Sandra Ingerman, spécialiste du recouvrement d’âme et auteur de Soul Retrieval (Recouvrer son âme), l’ouvrage de référence sur cette pratique.

Il arrive cependant que l’âme ne soit pas complètement présente dans le corps, et que l’être souffre de son absence ; il lui manque ou il a perdu « quelque chose », et ce sera au chamane, « l’appeleur d’âmes », de partir à la recherche de ce supplément d’âme qui lui fait défaut, et de lui restituer. Initiation et incarnation. Un autre corps pour mon âme (Michael Newton ) Ces espaces vides. Une histoire très touchante, qui m'a mis les larmes aux yeux en la traduisant. Ces espaces vides Par Lisa Daley Note de Lisa:L'histoire ci-dessous a été écrite en 2001, deux ans après le départ d'un membre très spécial de la famille et racontée lors d'une réunion.

Jimmy est mort subitement d'un cancer. Le dimanche il courait à la tête de mon équipe la plus rapide de chiens de traîneaux, et le vendredi suivant il était parti. Rien n'a pu être fait. Ce n'était pas juste un chien aimant, drôle, intelligent et mon meilleur conducteur depuis toujours. Ces espaces vides provoquent chez moi une souffrance aiguë dans la poitrine et une boule dans la gorge pendant plusieurs semaines.

Après avoir enterré Jimmy cette nuit-là, mon mari et moi étions à préparer la nourriture du dîner de nos autres onze chiens. Tous les soirs de sa vie avec nous, c'était l'habitude de Jimmy de se tenir à la porte arrière du chenil, attendant que j'ouvre et que je crie ''C'est le dîner ! '' Barbara Hannad : rencontres avec l'Ame. Rencontres avec l'Âme : L'imagination active selon C.G. Jung (Barbara Hannah) Il est souvent question d'imagination active dans l'œuvre de C.G. Jung. Mais comment se pratique t'elle, de quoi s'agit il ? Ce livre est le seul où sont consignés des exemples d'imagination active d'hommes et de femmes contemporains, auxquels s'ajoutent des récits puisés dans l'histoire.

Marie-Louise von Franz écrit dans la préface : « L'imagination active est [] l'outil par excellence, le plus puissant de la psychologie jungienne, pour atteindre la totalité - beaucoup plus efficace que la seule interprétation des rêves ». Cette méthode rend l'individu indépendant de toute aide extérieure, elle permet une confrontation directe avec les matériaux de notre inconscient. Éditions Jacqueline Renard - Préface Marie-Louise von Franz Traduction Georges Hude - 275 pages. Le monde superlumineux - Les "émanants", ©messagers de la nature...

Sciences de l'univers Le monde superlumineux ou NDE Régis Dutheil, agrégé de physique, professeur de physique à la faculté de médecine de Poitiers et chercheur à la fondation Louis de Broglie, décédé en 1995 a proposé avec la collaboration de sa fille Brigitte un modèle du fonctionnement de la conscience. La thèse La thèse fondamentale développée par Régis Dutheil a pour objet la structure de notre conscience et celle de l'univers. Régis et Brigitte Dutheil notent que le dogme de la vitesse de la lumière est aujourd'hui remis en question par d'autres physiciens. Ils citent l'américain Feinberg qui, tout en préservant également la mécanique relativiste, postule l'existence, de l'autre côté du mur de la lumière, de champs de particules qui vont plus vite que celle-ci, jamais en deçà.

Le monde " lumineux " de la matière approchant ou atteignant la vitesse de la lumière. Le monde " superlumineux " de la matière dépassant la vitesse de la lumière, l'univers superlumineux des tachyons. La mort et l'au-delà. Un témoignage personnel. Deux mots qui peuvent paraître effrayants.

Tabous. Beaucoup préfèrent même éviter d'y penser car associé à ces concepts, il y a la peur. Peur de l'inconnu, peur de la souffrance liée éventuellement au départ, angoisse des séparations obligatoires, etc.. Pourquoi évoquer ces deux notions ? Et bien, parce qu'elles sont aussi importantes que notre vie sur terre. Comme certains le savent, je viens d'être confrontée au départ de mon père, mais avant de vous en parler, je souhaite partager avec vous ce texte qui me semble assez juste. Lorsqu’on est quelque peu familiarisé avec les admirables mécanismes de la Création, répondre affirmativement à ces questions, que beaucoup se posent, devient évident, car on sait alors que le fonctionnement et les rapports entre les différents plans en général et les individus en particulier, sont basés sur l’entraide.

De quelle façon pouvons-nous aider un mourant ? Je voudrai finir en évoquant une anecdote vécue par nous. Je suis moi. Comment devenir immortel. Selon Joël Labruyère (extrait de sa revue Undercover n° 16) Comment on devient immortel ? Il y a deux façons de procéder. La première est de suivre la voie régulière qui permet à l’âme de retrouver ses facultés divines originelles. La seconde est la voie anormale qui pousse un être à se hisser dans les degrés supérieurs de la hiérarchie qui contrôle la dimension terrestre. Sur la première voie, celle du Retour au cœur du Père, on sort définitivement du système des dimensions déconnectées de l’Univers interne, alors que sur la voie irrégulière, on prend un titre de Maître ou de demi-dieu qui ne dure que le temps d’un cycle, après quoi, on retourne à la case départ.

Les vrais spirituels empruntent la voie régulière, ils sortent du circuit de l’incarnation et de la souffrance, alors que les initiés des basses hiérarchies entretiennent la roue du monde, perpétuant l’exploitation et la douleur ici-bas. Qui sont ces initiés irréguliers ? Tout à fait. Le système est protégé. Pierre Monnier. Qui était Pierre Monnier ? Au début des années 1920, parut "Je suis vivant", un petit livre bleu, relié, format Nouveau Testament sans nom d'auteur, d'éditeur ou d'imprimeur. Pas de date non plus: la première lettre est du 5 août 1918, la dernière du 6 décembre 1922. La courte préface est signée simplement "La Maman de Pierre". En voici le début: C'est avec émotion profonde que je laisse partir ces pages, pleines de l'âme de mon enfant ! Tout est enfermé dans ces trois propositions qui viennent d'affirmer l'existence consciente, la présence et l'amour maintenus par-delà le tombeau. La mort ne peut rien contre un amour aussi spirituel actif et fort; je n'ai point senti de brisure dans notre tendresse, car jamais elle ne me fit défaut, même aux heures les plus déchirantes de ma douleur maternelle.

Par l'intermédiaire de Madame Monnier des quantités de connaissances, jadis réservées à une élite spirituelle, ont été répandues dans tous les milieux. Audio Ina - Messages de l'au-delà de Pierre Monnier, audio Messages de l'au-delà de Pierre Monnier, audio Art et Culture Littérature - Archives audios Art et Culture Littérature.

Mourir à tout ce que l’on connaît. Au milieu de la confusion des guerres, des dissensions, des égoïsmes implacables, la mort, élément majeur, est là. Les religions, des plus anciennes aux plus récentes, ont conditionné l’homme en fonction de dogmes, d’espoirs et de croyances qui fournissent à ce sujet des réponses toutes faites. Mais la mort ne trouve pas de réponse dans la pensée, dans l’intellect. La mort est un fait qu’on ne peut pas contourner. Il vous faut mourir pour savoir ce qu’est la mort, et c’est, apparemment, quelque chose que l’homme ne peut pas faire, car il a peur de mourir à tout ce qu’il sait, à ses espoirs et à ses visions les plus intimes, les plus profondément enracinés.

Il n’y a, en réalité, pas de demain mais beaucoup de demains sont là, entre le maintenant de la vie et le futur de la mort. Cela, apparemment, est ce que personne n’a envie de faire. Ce tumulte cesse complètement avec la fin du connu. Krishnamurti La révolution du silence. 1969 Et la mort vient à chacun. Castenada. « FAUX DÉPART » documentaire de « Sonia Barkallah » sur les « NDE » » Le_Chemin.mp3 (Objet audio/mpeg) Notre Demeure - Nosso Lar 2/11 - une vidéo Cinéma. Déclaré mort 4 fois : Lawrence Poole, Quebec. EMI de Anita M 2766. ‪Michael Newton - Voyages entre les vies. Fondation de Recherche sur les Expériences de Mort Imminente / NEAR DEATH EXPERIENCE RESEARCH FOUNDATION (NDERF)