background preloader

Haute Finance impérialiste

Facebook Twitter

La société de l'indécence. Reconfiguration de l’économie mondiale. Comprendre la géopolitique de la troisième guerre mondiale. C’est long, mais clair et très intéressant lorsque l’on cherche à comprendre à quelle sauce nous risquons d’être cuisinés. Cette analyse géopolitique est vue sous l’aspect du dollar. C’est une très bonne synthèse d’articles dans ce sens publiés sur ce blog. Bien entendu, là encore, ce n’est qu’un point de vue, mais suffisamment argumenté pour qu’il soit utile de le partager. La géopolitique de la troisième guerre mondiale Ou la vraie raison pour laquelle la Russie et la Syrie sont ciblées en ce moment. Contrairement à la croyance populaire, la conduite des nations sur la scène internationale n’est presque jamais motivée par des considérations morales, mais plutôt par un cocktail obscur d’argent et de géopolitique.

Ainsi, lorsque vous voyez les portes-parole de la classe dirigeante commencer à diaboliser un pays étranger, la première question dans votre esprit doit toujours être « qu’y a-t-il réellement en jeu ici? Le dollar américain est une monnaie unique. Ce n’est évidemment pas durable. FED : Réserve fédérale des États-Unis. Migraine chez les espions. 21 août 2014 Article en PDF : Ces rapports stipulent que, depuis 2009, l’USAID a employé plus d’une dizaine de jeunes dans les pays susmentionnés et les a préparés pour leur mission grâce à des cours accélérés. À Cuba, les agents se faisaient passer pour des représentants de programmes alternatifs pour la jeunesse et pour la santé. La mise en place d’un atelier de prévention du VIH était également « l’excuse parfaite » prêchée par le service américain. D’après nos récentes découvertes, ces jeunes ont été entraînés par leurs supérieurs américains dans le but, entre autres, de tromper les autorités cubaines chargées de la sécurité.

De nombreux éléments portent à croire que ces jeunes étaient délibérément exposés à ce danger. La mission, pour laquelle l’USAID avait enjoint à son partenaire « Creative Associates International » de recruter des Latino-Américains, était menée sur l’ensemble de l’île, mais principalement dans les villes universitaires. Haut de la page - Accueil. » [Vidéo] Noire finance. Un remarquable documentaire - j’ai eu la chance de rencontrer longuement les auteurs en début d’année… 1/2. La grande pompe à phynances. Réalisateurs : Jean-Michel Meurice, Fabrizio Calvi. Dans ce premier volet, les auteurs remontent au fameux jeudi noir d’octobre 1929 à Wall Street, jusqu’à la libéralisation sous Reagan et Thatcher. Dans ce premier volet, les auteurs remontent au fameux jeudi noir d’octobre 1929 à Wall Street, pour montrer comment une crise boursière se transforme en crise bancaire, qui elle-même se développe en crise économique mondiale.

Pourquoi faut-il donner de l’argent public aux banques privées en faillite ? 1/2 – La Grande Pompe à Finance par sebastienreyes 2/2. Réalisateurs : Jean-Michel Meurice, Fabrizio Calvi. Le second volet montre comment, à travers l’éclatement de la bulle immobilière et la crise des subprimes des années 2000, le “piège à pauvres” s’est refermé. 2/2 – Le Bal Des Vautours par sebastienreyes. Un banquier illuminati dévoile leur méthode de contrôle.

Traduction par JLG Dans un moment de franchise après la 1ère guerre mondiale, Otto Khan, partenaire de la banque Kuhn Loeb, explique que les banquiers cabalistes "refont" le monde en créant des conflits artificiels et en en déterminant le résultat. Il s’agit notamment de deux guerres mondiales, de la guerre froide, et de la "guerre contre le terrorisme" sans parler de la fracture bidon "gauche-droite" qui maintient l’Amérique [ou la France] dans l’impasse. Otto Kahn (1869-1934) était un partenaire de Jacob Schiff et de Paul Warburg chez Kuhn Loeb, la banque d’investissement la plus influente des Etats-Unis. Il est ainsi intéressant de rappeler ce qu’il a dit à propos de la stratégie juive illuminati. Dans son livre "Genève versus la paix" (1937), le comte de Saint-Aulaire, qui était l’ambassadeur français à Londres, a rappelé une conversation avec Otto Kahn lors d’un dîner qui a eu lieu peu de temps après la Première Guerre mondiale.

"Quel est le but ? NOTE (Dan). Like this: Ces 30 ans de guerres dont celle nommée "la dernière" ! La quasi-impunité des banquiers. « La lutte implacable contre les dérives de l'argent » lancée par François Hollande se heurte à un obstacle de taille : l'impunité ou presque des professionnels de la finance. En effet, malgré la responsabilité de la City ou de Wall Street dans le déclenchement de la plus grave crise économique depuis la Grande Dépression, aucun banquier n'a été inquiété, jugé ou condamné,même dans les cas de fraude avérée. Et ceux qui ont perdu leur emploi ont facilement rebondi comme si de rien n'était. Comment expliquer l'absence de sanctions ? Le contraste est saisissant avec la crise des caisses d'épargne américaines au début des années 1990 à l'issue de laquelle une centaine de dirigeants s'étaient retrouvés derrière les verrous.

Les milieux financiers ont beau jeu de répondre que l'incompétence, l'avidité au gain ou l'imprudence ne constituent pas un crime passible de prison. Franchir la ligne jaune de la morale n'a rien d'illégal. Client state. A client state is a state that is economically, politically or militarily subordinate to another more powerful state in international affairs.[1] Types of client states include: satellite state, associated state, puppet state, neo-colony, protectorate, vassal state and tributary state. Client states in antiquity[edit] Persia, Greece, and Rome[edit] Ancient states such as Persia and Greek city-states would create client states by making the leaders of that state subservient. Classical Athens for example forced weaker states into the Delian League and in some cases imposed democratic government on them. One of the most prolific users of client states was Republican Rome[2][3] (e.g. Demetrius of Pharos) which, instead of conquering and then absorbing into an empire, chose to make client states out of those it defeated, a policy which was continued up until the 1st century BC when it became the Roman Empire.

Under the Mongol Empire[edit] Ottoman Empire[edit] 19th and 20th centuries[edit] La haute finance, une nouvelle forme d’impérialisme. En attendant de pu blier, lundi soir, la deuxième partie de notre article Ce n’est pas une crise, c’est une reconfiguration de l’économie mondiale , qui portera sur la destruction de la classe moyenne, nous vous livrons cet excellente analyse d’Eberhard Hamer, traduite par nos camarades zurichois d’ Horizons & Débats , et qui complète parfaitement notre propos. Par Eberhard Hamer Certains aspects des crises de l’euro et de la finance mondiale qui nous paraissent absurdes pourraient obéir à une stratégie : - Pourquoi les citoyens américains ont-ils dû endosser la responsabilité étatique des spéculations ratées des banques de la haute finance?

- Pourquoi les Etats de l’UE ont-ils dû assumer la responsabilité des pertes des banques spéculatrices? - Pourquoi la Réserve fédérale (FED), qui appartient à la haute finance, a-t-elle réduit à zéro le taux d’intérêt pour les banques qu’elle possède? John Perkins est un homme courageux. Il vit toujours, quoique sous une autre identité. Le terrorisme d'Etat.

Grandes fortunes familiales contrôlant finance

Oligarchie euro-atlantiste. Oligarchie de la finance derrière le politique. Cartel des grosses banques privées and co. Tout sur la FED – Episode 2 : Qui contrôle la FED? Banque privée ou « fédérale » ? – Professeur Forex. (ProfesseurForex.com) – Voici notre épisode 2 sur la FED afin de tout savoir sur cette institution très opaque qui se garde bien de dire qu’elle en réalité contrôlé par des cartels de banques : A l’origine, le cartel de banques appelé la « Réserve fédérale américaine » était composé de dix principaux groupes d’actionnaires privés : - Rothschild Banks of London and Berlin - Lazard Brothers Bank of Paris - Israel Moses Sieff Banks of Italy - Warburg Bank of Hamburg and Amsterdam - Lehman Brothers Bank of New York - Kuhn Loeb Bank of New York - Chase Manhattan Bank of New York - Goldman Sachs Bank of New York Le panel de banques a évolué depuis toutefois.

A l’intérieur de ces groupes , environ trois cents personnes en chair et en os sont actionnaires et donc propriétaires de ces banques. Les mêmes noms avec des prénoms différents reviennent régulièrement. On comprend mieux, dans ces conditions, pourquoi l’Angleterre n’entrera jamais dans la zone euro… La Federal Reserve Bank de New-York. L’escroquerie de la dette. Au nom de la loi je vous endette ! " L’escroquerie de la dette publique signe la mort de la démocratie. [Note perso] Le Webbot donne le 15 novembre pour un nouveau peak ... et la mi décembre pour le raz de marée final .. les "peaks" peuvent être aussi bien économiques, qu'émotionnels que terrestres ... watch out ! Rappel : L’Italie a € 2 000 milliards d’euros de dette . C’est un montant supérieur au total de la dette détenue par la Grèce, l’Irlande, le Portugal et l’Espagne réunies ! C'est pas faute d'avoir un maximum de gens qui le disent et qui l'expliquent, pas faute de voir la vague qui va arriver sur la France dans pas long (êtes vous prêt ?)

, pas faute de voir les signes et .... et quoi ? Tout continue, on courbe le dos ? On attend les prochaines élections en pensant que ça va changer de quoi ? Excellent article d'Olivier Bonnet : C’est le point aveugle du débat : la dette publique est une escroquerie ! Qui gouverne ? Inlassable propagande des conservateurs-libéraux ? Mélenchon contre la loi Pompidou-Rothschild... par Antipenseunique Mais les éminents confrères ?

Les "Etats clients"

Désorganisation des états nations. Les banques financières d'investissement. Goldman Sachs. "Holdings" de sociétés et de finance. Les bombes intelligentes de Wall Street. Le complot de Goldman Sachs. JPMorgan réclame des régimes autoritaires en Europe. Dans un document publié à la fin du mois de mai, le géant des banques d'investissement américain JPMorgan Chase réclame l'abrogation des constitutions démocratiques bourgeoises établies après la Seconde Guerre mondiale dans une série de pays européens et la mise en place de régimes autoritaires.

Le document de seize pages a été réalisé par le groupe Europe Economic Research de JPMorgan et est intitulé « L'ajustement de la zone euro - bilan à mi-parcours. » Le document commence par faire remarquer que la crise de la zone euro a deux dimensions. Pour commencer, il affirme que des mesures financières sont nécessaires pour garantir que les principales institutions d'investissement comme JPMorgan puissent continuer à engranger d'énormes bénéfices de leurs activités spéculatives en Europe.

Le rapport exprime sa satisfaction vis à vis de l'application par l'Union européenne d'un certain nombre de mécanismes financiers visant à garantir les intérêts bancaires. JPMorgan Chase. Finance : Le plan américain se fait jour... BREVE : Les sommets européens infiltrés par les banques. Lors des sommets européens comme ceux de juillet et octobre 2011, où il s’agit ni plus ni moins depuis trois ans de « sauver l’euro » ou de « sauver la Grèce », les débats essentiels ne sont pas publics mais informels. On peut même parler de tractations de couloir entre banquiers et élus nationaux, pour le plus grand bonheur des banques, évidemment.

Ces deux derniers sommets de juillet et octobre 2011 ont porté sur la restructuration de la dette grecque : on a demandé aux banques de réduire les profits qu’elles attendaient de leurs prêts toxiques (puisque la Grèce sera insolvable, on le sait depuis le départ). Avec le risque, largement souligné par les banques, que certaines d’entre elles se retrouvent dans les choux. D’après le Corporate Europe Observatory, un groupe de recherches sur le lobbying en Europe, l’Europe a choisi comme principal interlocuteur dans ces débats un lobby financier qui s’appelle l’Institute of international Finance[1]. L'europe "américaine" Vers un "plan Marshall" européen de 200 milliards d'euros ?

La Commission européenne prépare un plan d'investissements capable de mobiliser 200 milliards d'euros d'investissements publics et privés pour réactiver la croissance en Europe, selon le journal espagnol El País, qui cite des "sources européennes". "Le projet vise à lancer des investissements pour une valeur de 200 milliards d'euros en infrastructures, énergies renouvelables et technologies de pointe (avec une participation privée)", avance le quotidien. L'Union européenne pourrait opter pour deux voies de financement. La plus probable passe par un "montage financier" qui s'appuierait sur la Banque européenne d'investissement (BEI) et le Mécanisme européen de stabilité financière (MESF), poursuit El País. Il s'agirait ainsi d'utiliser 12 milliards d'euros encore non utilisés du MESF pour attirer des fonds privés qui viendraient renflouer la BEI et serviraient de "garantie pour lancer des projets d'infrastructures publics-privés".

Nous sommes à l'aube d'un krach boursier colossal. Les rats quittent le navire en prévision d'un crash prévu pour cet automne. C'est un remarquable papier qui aurait échappé à ma sagacité sans l'aide précieuse de l'un de nos camarades contrariens qui m'a refilé l'information ce matin ! Un grand merci à lui pour ce petit trésor dont je vais vous faire profiter et qui vaut que je passe une bonne partie de ma journée et de ma soirée à traduire pour vous et surtout à vous en faire une synthèse (les vrais anglophones me pardonneront mais en gros, l'idée est là) !

Les marchés vont s'effondrer et les milliardaires sont déjà en train de prendre la poudre d'escampette ! Il y a en gros deux parties dans cet article.La première est assez descriptive et démontre que certains milliardaires, et non des moindres, sont tout simplement en train de fuir les marchés boursiers américains comme européens. Bref, ils se retirent ! Parmi eux, que des très grands riches très connus, type Warren Buffet, John Paulson, Georges Soros.

Quand "les marchés" font ou défont les gouvernements. Groupe Bilderberg. “l’Union Européenne" de Bruxelles ou de Washington ? ou de ? Le Groupe des Trente ("Group of Thirty", ou "G30" L'Atlantisme est un totalitarisme. Un devoir d'introspection L'Atlantisme est l'idéologie dominante des sociétés européennes actuelles, celle qui aura sans doute le plus d'influence sur le devenir de nos destinées communes et pourtant elle est de ces idéologies presque cachées dont on ne parle ouvertement que dans le cercle restreint du monde alternatif. Sont Atlantistes tous les collaborateurs européens de la vision hégémonique des États-Unis et de son idéologie propre qui répond au doux nom d'impérialisme. Autrement dit, l'Atlantisme est l'idéologie des exécutants serviles de l'idéologie impériale américaine ; elle lui est subordonnée et ne tire de sa soumission que les miettes de l'empire tombées à terre après le festin des empereurs.

C'est une idéologie mineure dans l'idéologie majeure. Chaque continent a ses collaborateurs au service de l'impérialisme américain, chaque zone d'influence de ce dernier a son atlantisme à lui. D'un totalitarisme l'autre Portrait du totalitarisme par lui-même 1. "What should that role be ? Le polémique rassemblement de milliardaires anti-Obama. C’est un rendez-vous semestriel qui se déroule en secret depuis 2003 et s’est retrouvé cette année sous le feu des projecteurs: celui qu’organisent pendant quatre jours deux milliardaires américains, les frères Charles et David Koch, à Rancho Mirage près de Palm Springs (Californie), afin de promouvoir leur agenda conservateur en présence d’environ 200 hommes politiques, patrons, journalistes...

Un rassemblement qui, comme l’explique le New York Times, a été perturbé cette année par des manifestations réunissant un millier de personnes, dont une bonne vingtaine ont été arrêtées. «J’avais l’impression d’être en Egypte», a expliqué un des protestataires, la conseillère municipale de Palm Springs Ginny Foat, au Wall Street Journal. Parmi les invités à ce rassemblement figurait notamment, selon le quotidien américain, le représentant de Virginie Eric Cantor, leader de la majorité républicaine. Les communicants de Palin et Schwarzenegger publicité Devenez fan sur , suivez-nous sur. La machine de guerre américaine. Système ONU. Nouvelle Guerre froide. Vérité et Guerre, les oubliés des partis politiques. L'Iran, ce pays dont la banque n'est pas sous contrôle Rothschild. Irak : l'Amérique n'a pas échoué. Libye. La rapine du siècle : l’assaut des volontaires sur les fonds souverains libyens. "Los contras" SWIFT Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunicatio.

Obama, la guerre financière et l'élimination de DSK. « La stratégie du nénuphar » La nouvelle forme de guerre du Pentagone. Ancien nouvel ordre mondial. "Biseness pétrole and co" Trop , c’est trop !! J’accuse. Grèce. Syrie : Le trajet des gazoducs qataris décide des zones de combat ! Services de renseignements. La guerre mondiale contre les peuples et leurs démocraties.

Les psychopathes de Wall Street -- La Science de l'Esprit. Le Tittytainment. Courrier des lecteurs. Le "marketing" de la Vie et de l'humain. La commission européenne profite de la crise pour exiger la privatisation de l'eau. Psychopates pervers. "Biseness de guerre" La disparition du boeing 777 une sombre histoire de brevet. La privatisation de la guerre et de la violence. Commission Trilatérale. COMPRENDRE LA GÉOPOLITIQUE : LE SACCAGE DES RICHESSES DE L’AFRIQUE PAR L’EMPIRE. Moi, chef-comptable dans une multinationale.

Guerre économique

Les Institutions cachées. Contrôler la chaine alimentaire. Banques outils réseaux et mafieux. Opérations de blanchiment. Finance de l'ombre Shadow Banking System ou SBS. Dans les arcanes de l'industrie de la fraude fiscale. L'industrie de la fraude fiscale. Russie : 35 % de la richesse du pays entre les mains de... 110 personnes. Pourquoi les spéculateurs n'en ont rien à cirer du « congé temporaire » de l'État fédéral ? Here's Why Germany Has No Desire To Fix The Eurozone.