background preloader

Esclavagismes et déportations

Facebook Twitter

14-18 : "On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des industriels" (video) 26 juin 2014 Article en PDF : 14-18 : "On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des industriels" from Investig'Action on Vimeo. C’était aussi une guerre des classes dominantes contre les pauvres, contre leurs propres travailleurs exterminés froidement. Michel Collon mène l’enquête avec trois historiens : Jacques Pauwels (« 14-18, une guerre de classe »), Anne Morelli (« Principes de la propagande de guerre ») et Lucas Catherine (« Des tranchées en Afrique »). Vous serez surpris par leurs révélations à contre-courant. La question est donc : comment peut-on, aujourd’hui, répéter les médiamensonges d’il y a un siècle ?

Un tout grand merci à Denise Vindevogel (montage), Jean-Jacques Mathy (images), Romain Dormal (son), ainsi qu’à Nicolas Castillo et Jean-Pierre Vanparys. Et merci de nous soutenir. . - Pour donner un coup de main à l’équipe vidéo : coordination@investigaction.org - - Pour soutenir notre projet de chaîne vidéo, versez un euro symbolique ici : Haut de la page - Accueil. 1400 ans d'esclavagisme islamique par application du coran et imitation de Mahomet. Traite arabe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La traite arabe, sous ensemble principal de la traite orientale, désigne le commerce des êtres humains sur un territoire qui déborde largement l'aire arabe. Les royaumes africains ont activement participé à ces entreprises, à des degrés divers (certains émirats du Sahel, comme Kanem-Bornou, l'Ouaddaï ou le Mahdiyah vivaient principalement de la traite orientale[1]).

L'un des plus grands centres de concentration et de vente d'esclaves, Tombouctou, accessible aux seuls musulmans, se situait hors de l'aire politique arabe proprement dite, mais non de sa zone d'influence culturelle. D'un point de vue occidental, le sujet a été nommé "traite arabe", parfois "traite musulmane"[2], voire "barbaresque". Descriptif[modifier | modifier le code] Le terme « traite » désigne le commerce des êtres humains considérés comme des esclaves. La « traite orientale » a suivi trois types d'itinéraires au Moyen Âge : "Capitaine Croker visitant l'hôpital d'Alger. Al Andalus : comment juifs et musulmans se sont entendus pour réduire les Blancs en esclavage. Il convient de s’arrêter un instant sur le rôle fort ambigu des juifs dans cette surprenante conquête arabe [au VIIIè siècle ap.

J-C]. Au cœur de l’Andalousie islamique, et à l’inverse des Ibères indigents, l’émancipation des juifs est en effet édifiante. Jouissant d’une grande liberté, les fils d’Isaac occupaient des emplois éminents dans le commerce, la haute fonction publique, la finance, la littérature, et pouvaient accéder à des postes de responsables dans toutes les branches professionnelles, sauf dans l’armée, qui était la chasse gardée des fils d’Ismaël [musulmans]. Polyglotte par nature, le juif errant parlait, outre l’hébreu, sa propre langue, le latin, le grec, l’arabe, et parfois des dialectes germaniques. Il amassa ainsi une immense fortune. Il achetaient et revendaient des esclaves bancs, qu’ils castraient au passage pour en faire des eunuques : Voilà comment le peuple qui recueillit jadis les tables de la Loi au mont Sinaï remplit son coffre du malheur d’autrui.

J'aime : Les juifs:esclaves ou esclavagistes - Page 5. « Ils étaient juifs et négriers. » par Laurent Glauzy L’excellente brochure Le peuple juif tout entier est-il coupable de traite d’esclaves ? Éditée par VHO (Vision Historique Objective) mentionne qu’en 1492, l’arrivée de Christophe Colomb en Amérique marque le début de l’esclavage sur le Nouveau Continent. Sur la Santamaria, cinq juifs baptisés l’accompagnent. Ce sont Luis de Torres, Marco Bernai, Alonso de la Calle et Gabriel Sanchez.

Les plus importants noms liés à cet holocauste sont Moses Cohen Mordecai et Abraham Qradis. En outre, certains propriétaires tombent amoureux de leurs esclaves. Aujourd’hui, l’enseignement de l’esclavage est totalement détourné de sa réalité. Le système de l’esclavage n’est toujours pas aboli, ni dans les faits, ni dans ses origines, ni dans son organisation secrète. Laurent Glauzy Article extrait de Atlas de géopolitique révisée, tome I. Les îles du bagne pour enfants : Îles lointaines. Les îles ont servi de prisons. On le sait. Mais connait-on celles qui ont abrité des bagnes pour enfants?

Cela se passe au temps où les enfants gênaient les grandes personnes. Un temps pas si lointain où l’on mettait les enfants indisciplinés et les adolescents dans des centres pénitentiaires, baptisés « colonies agricoles » ou « maisons de rééducation ». Ils y passaient un moment infernal dans des conditions épouvantables, dans des lieux perdus au milieu de nulle part, cernés par les flots ou par les collines oubliées, sans nouvelles ou presque de leur famille. C’est dans l’air du temps de ce milieu du XIXème siècle. « On ne veut pas de ça chez nous ». On les envoie dans des centres de rééducation, la plupart du temps dans les campagnes, parfois dans des îles qui s’éparpillent le long du beau littoral tricolore ou dans nos colonies.

Les îles constituent des prisons parfaites, des endroits difficiles d’accès, des lieux où la sortie n’est d’aucun secours. Fichtre. Non. Damien Personnaz. Nouvelle France : Les Relations des Jésuites. Le blog que vous cherchez n'est plus accessible depuis cette adresse. Vous pouvez le consulter à l'adresse suivante : etat.critique-blog.politique.over-blog.com Liste des articles du blog etat.critique-blog.politique.over-blog.com : La fin d'un blog... Bonjour, J'ai décidé d'arrêter ce blog pour diverses raisons. Si vous aimez la poésie, je vous propose de vous inscrire sur Vous y retrouverez un nouveau poème… Lettre d’informations « Couleurs Poésies » N° 182 Les nouveautés de la semaine Lundi 6 janvier « La messe de l’eau », de Ricarson Dorce La terre ne se désole plus.Les nuages se dispersent.Je danse sous la pluie.Je suis le commandant en chef des… Lettre d’informations « Couleurs Poésies » N° 181 Les nouveautés de la semaine Je suis désolé pour les deux semaines d’absence.

Lettre d’informations « Couleurs Poésies » N° 180 Lettre d’informations « Couleurs Poésies » N° 178 Lettre d’informations « Couleurs Poésies » N° 175. Judas, Ignace et l'Ordre Mondial - par Joël Labruyère. Asservissement et déportation vers l'Amérique, des pauvres en Angleterre, du XVIIe au XIXe siècle. Peut-on réduire l’histoire de l’esclavage à l’homme noir ? Des esclaves blancs ont existé. Ont-ils moins souffert que les esclaves noirs ?

Qui furent les véritables mercantis de l’esclavage ? Rien n’interdit encore d’aborder la question de l’esclavage dans un esprit révisionniste et libre. L’IHR (Institute for Historical Review) propose deux ouvrages qui démontent le mythe de La Case de l’Oncle Tom : They Were White and They were Slaves (Ils étaient blancs et ils étaient esclaves) de Michael A. Dans Les différenciations raciales entre les Noirs et les Blancs, Thomas Jefferson relève que sous l’Empire romain au siècle d’Auguste, la condition des esclaves est bien pire que celle des Noirs dans le continent américain. Du Xe au XVe siècle, la majorité des esclaves est issue des peuples slaves, d’où le mot tire son étymologie. L’Angleterre concentre tous ces signes. A St Qeorge’s Middlesex, seize enfants sur dix-huit meurent d’accidents du travail.