Développer le témoin intérieur

Facebook Twitter

L'état de conscience cosmique. Méditer. Qu'est ce que le focusing - Focusing.fr. ... parce que c’est dans le corps qu’ils peuvent se résoudre, en allant ressentir comment ça nous touche quand on parle de quelque chose qui nous concerne.

Qu'est ce que le focusing - Focusing.fr

Ce ressenti, c’est le fil d’Ariane qui va nous guider dans l’aventure de la transformation intérieure. Mais comment le saisir, ce fil ? Comment le suivre pour que viennent de nouvelles réponses à nos vieux problèmes ? Souvenir d'une construction névrotique - COACH DE VIE. La semaine dernière, alors que nous étions dans une séance forte en émotions, (merci pour cet échange) j'ai soudainement eu un flash ; des images très propres d'un souvenir d'enfance lorsque j'avais 4 ans.

Souvenir d'une construction névrotique - COACH DE VIE

Je n'ai normalement pas de souvenir avant 6 ans et encore cela commence à faire loin donc c'est assez rare et flou. La logique, celle de mes constructions mentales, me dit que c'est certainement une projection de souvenirs, un mélange, une extrapolation. Mon intuition me dit que c'est clairement comme cela que ca s'est déroulé. Je me suis vu dans mon lit dans la position exacte où je dormais à l'époque lorsque j'avais peur. Recroquevillé sous les draps en position foetale. Je me suis vu en train de chercher un moyen de retrouver l'amour de ma maman, en analysant de façon consciente et à haute voix toutes les idées qui pourraient me ramener à ce bien être. Livre Rouge (5) - L'imagination active.

J'ai envie d'utiliser l'exemple du livre rouge pour traiter d'un concept très spécifique de l'approche jungienne, et fort délicate, l'imagination active. En effet, la production remarquable contenue dans le Livre Rouge est une représentation, une mise « en matière » qui a permis à Jung de « figer », de fixer à sa conscience le produit de cet exercice si particulier qu'il nommera plus tard, l’imagination active. !!! Mise en garde !!!

Ce que je vais décrire au dessous demande une aptitude spécifique et indispensable : un Moi stable et fort, pour ne jamais lâcher les rennes. Celui qui n'a pas travaillé longuement cette étape ne doit pas s'aventurer plus loin... Il faut être prêt à affronter les dieux eux-mêmes, ni plus ni moins, et le risque d’être dévoré est présent à chaque instant ! Souvent, je compare cet exercice à un aller-retour au pays de sa propre folie… 030-extrait-programmation. 035-extrait-ame-corrigee. Le "supramental". Pavitra - Quelques conseils selon Sri Aurobindo et Mère. 2 - Sur la discipline Les expériences qui viennent d'être décrites sont fugaces.

Pavitra - Quelques conseils selon Sri Aurobindo et Mère

Peu de temps après que l'on est sorti de la méditation, elles perdent de leur force vivante et, malgré les efforts que l'on fait pour les conserver, s'estompent. Cela tient à ce que nous sommes faits de nombreux morceaux qui tirent chacun de son côté. Au-dessous de l'aspiration et de la volonté centrales les plus hautes, viennent l'être mental et l'être vital, puis le corps matériel, qui réagissent à leur façon aux sollicitations de la vie extérieure. Et chacune de ces parties est elle-même composée. "un triple labeur d'aspiration, de rejet et de don de soi: Une aspiration vigilante, constante, incessante, la volonté de l'esprit, la recherche du cœur, l'assentiment de l'être vital, la volonté d'ouvrir et de rendre plastiques la conscience et la nature physique.

(Sri Aurobindo - La Mère, II) Sri Aurobindo. Lettres sur le Yoga. 2-12. Expériences de la conscience intérieure et de la conscience cosmique. <div id="id_attention"><p class="P5_0_0_0_j">Attention!

Sri Aurobindo. Lettres sur le Yoga. 2-12. Expériences de la conscience intérieure et de la conscience cosmique

To view this cite properly, please, enable JavaScript! </p><p class="P5_0_0_0_j"><a href="../../.. /no_java_e.htm" target="_blank">How to do it</a></p></div> Lettres sur le Yoga Volume 2. 12. Sri Aurobindo. Les enseignements d’Eckhart Tolle.

L'éveil du coeur - Accueil. Pour en finir avec le channeling. Tout le monde connaît le phénomène du channeling : des gens retranscrivent des messages qu’ils disent recevoir d’entités invisibles qui s’adressent à eux par des moyens extrasensoriels. Ces gens sont de ce fait des channels, terme plutôt moderne qui s’applique à ceux qui pourraient être considérés simplement comme des spirites d’un nouveau genre, beaucoup plus branchés « contacts cosmiques » que « communications avec des défunts ».

Une partie importante du milieu spirituel est composée actuellement de femmes et d’hommes qui fondent l’essentiel de leur cheminement spirituel sur les enseignements provenant du channeling. Certaines personnes s’attachent à tels channels en particulier, qui leur semblent avoir des contacts avec les vrais êtres de lumière, tandis que ces mêmes personnes regarderont avec suspicion d’autres channels, qui leur sembleront avoir des contacts avec de faux êtres de lumière qui seraient des êtres de l’ombre déguisés. L'intelligence du coeur. Être ou s’identifier, telle est la question. L’âme, notre réel « je » est le sujet de la conscience et ce sur quoi nous focalisons notre conscience est son objet.

Être ou s’identifier, telle est la question

Tant que nous ne savons pas ou ne réalisons pas que nous sommes une âme immatérielle, une entité spirituelle, nous nous identifions à l’objet de notre conscience. Ce processus est appelé identification et n’est pas un état naturel de la conscience. Par exemple, lorsque nous focalisons notre conscience sur notre corps physique, nous avons tendance à nous y identifier : « Je suis ce corps ». Cohue mentale et rappel de soi. Le questionnement.

Cohue mentale et rappel de soi

Voilà le point de départ de toute quête de la Vérité. Lorsque le ressenti diffère de ce qu’on nous dit et que le désir de comprendre croît tel un feu intérieur, nous nous détournons des réponses habituelles et soulevons toutes les roches sur notre passage afin de nous assurer qu’il n’y a pas d’anguille sous celles-ci. Et, bien entendu, nous en trouvons. Que quelques-unes au départ, mais avec honnêteté, discernement et assiduité, nous nous rendons vite compte qu’il y en a pratiquement sous toutes les roches rencontrées. Au début, ça nous amuse et nous soulevons des roches de surface, notre questionnement ressemblant plus à de la curiosité.

Certes, la question est d’abord très lourde et il semble plus confortable de s’enfoncer la tête dans le sable matérialiste de l’explication occidentale : l’idée laconique selon laquelle nous ne sommes qu’un amas de matériel organique bien structuré. L'impeccabilité sinon rien !