background preloader

Contrôler la chaine alimentaire

Facebook Twitter

Le groupe ETC dénonce la prise de contrôle du marché mondial des semences et des aliments par les grands groupes privés | mouvementsansterre. Le groupe ETC dénonce la prise de contrôle du marché mondial des semences et des aliments par les grands groupes privés Trois entreprises contrôlent les 53 % du marché mondial de semences, six compagnies de pesticides dominent les 76 % du secteur et dix corporations se partagent les 41 % du marché des fertilisants. Avec noms propres et gains chiffrés, un rapport international vient d’offrir des données dures sur les multinationales de l’agrobusiness. “La concentration du pouvoir des corporations et la privatisation de la recherche doivent être discutées comme des thèmes centraux dans la recherche de solutions au problème de qui va nous alimenter” conclut Kathy Jo Wetter, coordinatrice de l’enquête depuis les États-Unis, et qui souligne un des mensonges principaux du modèle de l’agro-business : “C’est un grand mensonge de dire que le modèle agro-industriel peut combattre la faim dans le monde”.

Et d’insister sur la nécessité d’en finir avec les oligopoles et de fortifier un autre modèle. La bio Piratée. Le Troupeau aveugle de John Brunner (publié en 1972) est le chef d'oeuvre de l'écologie-fiction. C'était pour l'époque un ouvrage d'un pessimisme terrifiant, le plus dramatique de tout ce genre littéraire quant à ses descriptions poignantes de la pollution et de la destruction de l'environnement. 1972 est également l'année de publication de “L'Angoisse de l'an 2000” de Roger Heim, et de la création de la revue “la Gueule Ouverte”, “le Journal qui annonce la fin du monde”.

Le titre anglais du “Troupeau Aveugle”, “The Sheep look up”, est emprunté au vers 125 du poème Lycidas de John Milton: «Les brebis affamées lèvent la tête (et ne sont point nourries)». Dans ce roman d'écologie-fiction, l'humanité se meurt soit de faim, soit de cancers provoqués par la pollution alimentaire et environnementale. John Brunner n'a pas vu venir, il est vrai, la pollution nucléaire généralisée et les délires des chimères génétiques: les cerises empoisonnées sur le gâteau toxique, excusons-le du peu. Notes. La vérité sur les féculents -- Santé et Bien-être. Une campagne pour faire manger aux Français plus de pain et de patates a déferlé dans les médias le 23 mai. Sur quelles bases ? Pour quels motifs ? Thierry Souccar présente les arguments des initiateurs de cette campagne et leur oppose les données scientifiques récentes. On a assisté à un spectacle extraordinaire jeudi dernier 23 mai. Campagne nationale, multimédias, multi-canaux : télévision, radio, internet, presse écrite payante et gratuite, personne n'a pu échapper à la célébration du mariage du tortellini et de la baguette, sur le mode « on ne mange pas assez de féculents ».

Cette campagne a-t-elle été payée par les producteurs de patates, les céréaliers, les meuniers ? Par l'industrie agro-alimentaire alors ? Alors ? Alors, à l'origine de ce matraquage publicitaire sans précédent, on trouve un médecin instigateur depuis 2009 d'une enquête de comportement alimentaire sur Internet, l'étude Nutrinet-Santé. Non, l'enquête Nutrinet-Santé ne dit rien de tout cela. C'est tout ? C'est tout. Marchandisation des terres et autres ressources vitales communes. Le boeuf britannique tuberculeux : un nouveau scandale de santé alimentaire rendu possible par le marché unique européen. 7 juillet 2013 : On vient d'apprendre que des abattoirs britanniques exportent sciemment de la viande de bœuf contaminée à la tuberculose vers des cantines et des hôpitaux en France, en Belgique et aux Pays-Bas.

Le plus extraordinaire, c'est que tout ceci est parfaitement connu des autorités d'outre-Manche : a)- les animaux testés positifs à la tuberculose sont en effet retirés des troupeaux afin d'éviter d'autres contaminations, moyennant une compensation de l'État à l'éleveur ;b)- une agence vétérinaire publique (Animal Health and Veterinary Laboratories Agency) les revend ensuite, en toute connaissance de cause, à un abattoir du Sommerset, filiale du grossiste en viande irlandais ABP UK. c)- les carcasses sont ensuite exportées sans étiquetage particulier.

Bien entendu, les médias français qui relayent cette information aujourd'hui : a)- s'empressent d'expliquer que le risque de transmission « serait faible ». Et le bon peuple est censé être rassuré par ces explications lénifiantes. Les "accords" "économiques" de l'empire. Le nivellement par l'europe. Où passent les milliards de la politique agricole commune. Atlantico : François Hollande souhaite se présenter en grand défenseur de la politique agricole commune alors que s'est ouvert le 50e Salon de l'Agriculture à Paris samedi 23 février 2013.

Mais au-delà des négociations européennes autour du dispositif, où passent réellement les milliards d'euros de la politique agricole commune en France ? Antoine Jeandey : La France est le premier bénéficiaire européen de la PAC. De fait, chaque président de la République, quel qu'il soit, quelle que soit son étiquette politique et quel que soit son intérêt réel pour l'agriculture, se présente comme le "grand défendeur de la PAC". En son temps, Bruno Le Maire, alors ministre de l'Agriculture, avait témoigné des efforts de Nicolas Sarkozy en la matière.

Aujourd'hui, c'est au tour de François Hollande de revendiquer cet effort. Le système des aides n'est pas parfait, tout le monde s'accorde là-dessus. Ensuite, la stratégie de distribution est sujette à contestations. L’aide est divisée en catégories : L'agrobiseness. Agriculture : la terre monopolisée par les sociétés privées. La mainmise de sociétés privées d’exploitation agricole sur de vastes étendues de terres s’est accélérée partout dans le monde depuis la crise de 2008.

La surface des terres vendues depuis dix ans suffirait à nourrir un milliard de personnes. Du 12 au 14 octobre, la réunion annuelle de la Banque Mondiale a eu lieu à Tokyo et c’est pour cette raison que l’ONG Oxfam avait choisi d’alerter l’opinion publique, avec le soutien d’écrivains et d’artistes comme la chanteuse béninoise Anjelique Kidjo, l’acteur et réalisateur mexicain Gael García Bernal ou l’actrice américaine Kristin Davis. La Banque Mondiale mette un terme à sa politique de financement et de conseil en faveur de la concentration des terres agricoles. FAO avait déjà alerté la communauté internationale sur les dangers d’une trop grande concentration des terres en Amérique Latine ainsi que sur la mainmise des investisseurs étrangers sur ce secteur. personnes souffrant de la faim dans le monde) ont été mis en vente.

Groupe de la Banque Mondiale. Système ONU. En Roumanie, des étrangers achètent la terre en masse. En Roumanie comme dans toute l’Europe de l’Est, les terres agricoles attirent la convoitise des investisseurs étrangers. Selon l’association roumaine EcoRuralis, plus de 700 000 hectares, seraient déjà aux mains de compagnies du Qatar, d’Arabie Saoudite ou de Grande-Bretagne. La ruée sur les terres agricoles ne connaît pas de répit dans les pays de l’ancien bloc de l’Est. En Roumanie, cinquième pays de l’UE en matière de surfaces agricoles, au moins 700.000 hectares (6,5 % des terres arables) seraient aux mains d’investisseurs étrangers, selon les chiffres obtenus par l’AFP auprès de l’association roumaine EcoRuralis. Le plus souvent, il ne s’agit pas « d’achat » de terres mais plutôt de location longue durée : « les contrats sont flous, les paysans en comprennent souvent mal les termes.

On leur promet des achats de matériels, ils cèdent leurs terres pour dix ou vingt ans à 100 euros l’hectare. Les fonds de pensions accaparent les terres agricoles dans le monde. Les acquisitions de terres agricoles à grande échelle provoquent conflits et controverses dans le monde entier. Un nombre croissant d’études montrent que ces projets sont mauvais pour les communautés et qu’ils encouragent une forme d’agriculture qui n’est absolument pas adaptée à un monde secoué par de graves crises alimentaires et environnementales. [1] Et pourtant, les fonds continuent à déferler sur les terres agricoles à l’étranger, comme attirés par un aimant. Une situation qui s’explique par les rendements qu’on peut attendre de ces investissements. Et parmi ceux qui recherchent les bénéfices dans la terre agricole, certains des principaux acteurs sont des fonds de pension, qui investissent des milliards de dollars dans ce secteur.

Les fonds de pension brassent aujourd’hui 23 000 milliards de dollars US d’actifs, dont 100 milliards sont apparemment investis dans les produits de base. La taille et le poids des pensions Tableau 1 : Les 20 plus grands fonds de pension du monde (2010) Biseness des terres arable ou "rares" au dépend des peuples. Contrôler le premier maillon de la chaîne alimentaire : les semences.

Une loi relative à la sécurité alimentaire mondiale, promulguée en 2009 aux USA, autorise pour la première fois la présence de produits transgéniques dans l’aide alimentaire. Nidhi Tandon explique comment cette loi aide les firmes biotechnologiques à monopoliser l’industrie des semences au détriment des paysans et s’interroge sur les liens douteux entre ces firmes, la Fondation Gates et l’Alliance pour une révolution verte en Afrique. En mars 2009 le Comité chargé des Affaires étrangères aux USA a voté la loi sur la sécurité alimentaire mondiale [Global Food Security Act (SB 384)]. Le but de ce texte , connu sous le nom de « Lugar-Casey Act » est de donner priorité au développement agricole à long terme et de réaménager les organisations d’aide pour leur permettre de mieux réagir face aux crises. La loi Lugar-Casey constitue le plus grand projet agro-alimentaire depuis la première Révolution verte des années 50 et 60.

La révolution verte emploie des techniques coûteuses. Monsanto. Les semences et les plantes, propriété exclusive de l'agro-industrie ? Rien ne va plus pour les agriculteurs, les jardiniers et les artisans semenciers. Vendre ou échanger des semences de variétés anciennes, libres de droit de propriété et reproductibles est devenu quasi mission impossible. L'association Kokopelli en fait aujourd'hui les frais. Un récent arrêt de la Cour de justice européenne consacre le monopole de l'industrie semencière sur les plantes.

La réforme en cours de la réglementation des semences n'augure rien de bon pour l'autonomie des paysans et la liberté de planter. Elle a commis plus de 3 400 infractions. Et a été condamnée à payer une amende de 17 130 euros. Depuis 1949, pour pouvoir être commercialisées, toutes les espèces ou variétés végétales doivent obligatoirement être inscrites au « catalogue officiel des espèces ou variétés ».

Des semences standardisées pour l'industrie Pourquoi les variétés commercialisées par Kokopelli ne sont-elles pas inscrites au catalogue officiel ? Rude bataille judiciaire Extrait de l'arrêt page 14. Alerte ! Privatisation du vivant par les multinationales. Comprendre le pourquoi de la crise alimentaire. Le Goldman Sachs Commodity Index Il aura fallu les grands cerveaux de Goldman Sachs pour réaliser une chose toute simple: rien n’a plus de valeur que notre pain quotidien. Et là où il y a de la valeur, il y a de l’argent à se faire. En 1991, les banquiers de Goldman, avec à leur tête le président visionnaire Gary Cohn, ont conçu un nouveau produit dérivé financier composé de 24 matières premières, des métaux précieux à l’énergie, en passant par le café, le bétail, le maïs, les porcs, le soja et le blé.

Ils ont pondéré la valeur d’investissement de chacune d’elles, ont mélangé et transformé les parties en montants, puis ont réduit ce qui constituait un ensemble compliqué d’éléments tangibles en une simple formule mathématique, baptisée dès lors «Goldman Sachs Commodity Index» (indice de matières premières GSCI). Des «contrats à terme» pour garantir une stabilité Les acteurs vs les spéculateurs A l’opposé se trouve le spéculateur. Goldman Sachs à l’origine du boulversement Frederick Kaufman. Goldman Sachs. » ÉMEUTES & HAUSSE DES PRIX DES DENRÉES ALIMENTAIRES. Humain : la seule éspèce qui paie pour vivre sur terre. De l’Empire (partie 3 : la rareté garantit le profit) Cause des causes et mondialisme... Le "marketing" de la Vie et de l'humain.

Attaques chimiques. Lasagnes au cheval : la viande roumaine négociée via Chypre et les Pays-Bas. L’avenir de notre alimentation se joue en ce moment à Bruxelles. Excellent papier et très important également. Ce n’est pas une découverte, plusieurs fores s’affrontent ici, malheureusement ce sont celles qui ont le plus de moyens financiers qui ont tendance à imposer leurs décisions même si elles ne sont pas bonne pour nous! C’est aussi pour cela que les forums tels que les brindherbes sont importants sur internet!!! Pour la première fois, les députés européens seront invités à voter la réforme de la Politique agricole commune (PAC) : un budget de 56 milliards d’euros destiné à soutenir l’agriculture européenne. Mais quelle agriculture ? Celle qui crée ou détruit des emplois ? Celle qui évite les pollutions ou les encourage ? Celle qui freine la spéculation ou l’aggrave ? Ce démantèlement des outils de régulation coïncide avec l’expansion des marchés à terme agricoles.

Les alimenteurs. Irradiation des aliments. Codex Alimentarius. 450 euros d'amende pour diffusion de « légumes clandestins » -- Enfant de la Société. « Légumes clandestins » ! L'inscription ironique figure sur les pancartes que des jardiniers et des consommateurs brandissent ce 4 juin sous les fenêtres de la direction régionale de la concurrence et de la consommation à Toulouse. Ils dénoncent la pression sur les petits producteurs qui commercialisent des variétés de légumes non inscrits au catalogue officiel ( lire nos précédents articles ). Quinze jours plus tôt, le 17 mai, des petits maraîchers ont reçu la visite d'un agent de la répression des fraudes, sur le marché de Lavelanet, en Ariège. Leur délit : vendre des plants de tomates non inscrites au catalogue officiel et ne pas disposer de la carte du GNIS, l'interprofession nationale des semences et des plants.

Ils encourent une amende potentielle de 450 euros... Notes. Libya’s “Water Wars” and Gaddafi`s Great Man-Made River Project. It was Muammar Gaddafi`s dream to provide fresh water for all Libyans and to make Libya self-sufficient in food production. Libyans called it the eighth wonder of the world. Western media called it a pet project and the pipe dream of a mad dog. The “mad dog” himself in 1991 prophetically said about the largest civil engineering venture in the world: After this achievement, American threats against Libya will double. The United States will make excuses, but the real reason is to stop this achievement, to keep the people of Libya oppressed. Gaddafi’s dream It was Muammar Gaddafi’s dream to provide fresh water for all Libyans and to make Libya self-sufficient in food production. Therefore Gaddafi subsequently conceived a plan to bring the water to the people instead.

In 1996, during the opening of Phase II of the Great Man-Made River Project, Gaddafi said: This is the biggest answer to America and all the evil forces who accuse us of being concerned with terrorism. Development and destruction. Le film que les banques voudraient interdire… Je suis trader de profession. Aujourd’hui indépendant mais pendant plus de 15 ans chez ce qu’on appelle a juste titre un bankster. Je connais donc le sujet. Ce film n est même pas une caricature, il est complètement idiot. Je le regrette car je passe mon temps a dénoncer le Nouvel Ordre Mondial et ceci nous fait une mauvaise publicité. UBS veut-il faire interdire ce film ? J’en doute beaucoup. La spéculation sur les matières premières agricoles n est pas leur spécialité. Sur le fond maintenant Ce film mélange rareté et spéculation Ce film confond producteur et consommateur Ce film ne distingue pas entre bien accumulables et biens périssables Ce film confond le produit réel avec l instrument financier qui le représente virtuellement sur les marches.

Je m explique La famine n est pas due a la spéculation sur les produits agricoles mais a leur rareté. Des prix trop bas sont plus redoutes par les paysans que les prix trop hauts Le mot spéculation est en général très mal utilise car incompris.