Bombardier

Facebook Twitter
La SNCF va lancer cet automne le processus d'appel d'offres pour la commande de 35 rames TGV de nouvelle génération destinées à "servir l'ambition européenne" du groupe, a annoncé dimanche son président Guillaume Pepy. A cette commande de plus d'un milliard d'euros pourront s'ajouter 65 rames supplémentaires en option, a-t-il ajouté devant des journalistes. Le conseil d'administration du groupe avait donné son autorisation en juillet. Concrètement, l'appel à candidatures pour connaître les constructeurs intéressés sera lancé à la fin octobre et l'appel d'offres proprement dit au début 2010, a précisé Mireille Fougère, directrice générale déléguée SNCF Voyages. La SNCF va lancer un appel d'offres pour 35 TGV de nouvelle La SNCF va lancer un appel d'offres pour 35 TGV de nouvelle
Bombardier : 1,3 milliard d’euros pour des rames de TGV en Chine Bombardier Transport, la filiale allemande du fabricant canadien de trains Bombardier, a annoncé que sa coentreprise chinoise avec CSR Sifang Locomotive and Rolling Stock, Bombardier Sifang Transportation, a remporté un contrat d’ 1,3 milliard d’euros pour la fabrication de trains à grande vitesse en Chine. Dans le détail, la commande porte sur vingt rames ZEFIRO 380 de huit voitures et 60 rames de 16 voitures, équipant des trains roulant à 380 km/h. Ces rames ont la particularité d’intégrer des technologies évoluées en terme d’économie d’énergie ECO4. Bombardier : 1,3 milliard d’euros pour des rames de TGV en Chine
Bombardier Crespin : trois rames du Francilien testées sur une b Bombardier Crespin : trois rames du Francilien testées sur une b Hainaut Publié le 24/04/2009 à 15h43 Lavoixeco - Ce matin, des représentants du STIF (Syndicat des transports d'Ile-de-France) et de la SNCF (réseau Transilien) plus quelques journalistes ont découvert la campagne de tests actuellement menée par Bombardier en Allemagne, à une cinquantaine de kilomètres d'Aix-la-Chapelle. Depuis décemvre pour la première et mars pour la dernière, trois rames subissent des tests de traction, de freinage et de perturbations électriques.
Bombardier annonce une chute de son bénéfice net

Bombardier annonce une chute de son bénéfice net

Challenges Economie|Réagir Par Claire Bouleau La FCGA et la Banque populaire viennent de révéler l'évolution du chiffre d'affaires des TPE en 2013. Surprise: les métiers qui s'en sortent le mieux ne sont pas toujours ceux qu'on croit. L'actu en direct
Le Mexique, nouvel eldorado pour l'aéronautique Le Mexique, nouvel eldorado pour l'aéronautique Le Mexique intéresse le président d’EADS : le 9 mars, il devrait annoncer une série d’implantations de fournisseurs français et entériner un contrat avec l’État mexicain pour sa filiale Eurocopter, basée à Mexico. Le québécois Bombardier est à l’origine de cette ruée vers Querétaro. Après avoir annoncé un investissement de 200 millions de dollars en 2005, l’avionneur vient de remettre sur la table 250 millions de dollars pour produire son nouvel avion biréacteur en matériaux composites, Learjet 85.
Bouygues construira le tram-train réunionnais
La SNCF ne commande plus que 35 TGV La SNCF va passer une commande pour 35 TGV, contre 200 à 300 initialement prévu. Selon les Echos, l'appel d'offres s'effectuera à la rentrée. La SNCF revoit ses ambitions à la baisse. La compagnie ferroviaire commande désormais 35 TGV contre 200-300 prévu il y a encore quelques mois. Le montant de la commande n'est ainsi plus que de 1,1 à 1,2 milliard d'euros, contre 6 à 9 milliards d'euros auparavant. La SNCF ne commande plus que 35 TGV
Bombardier triple son bénéfice mais supprime 3.000 postes supplé
Bombardier place 204 tramways à Toronto pour 735 M$ Le constructeur aéronautique et ferroviaire canadien décroche, aux dépens de l’Allemand Siemens, une commande de 204 tramways pour remplacer le parc vieillissant de Toronto (Canada). Un contrat de 735 millions de dollars qui s’avère la plus grosse commande unique de véhicules légers sur rail, indique Bombardier. Dans le cadre d’un projet d’extension du réseau (qui comprend 120 km de voies doubles supplémentaires), la Toronto Transit Commission (TTC) pourrait à l’avenir acquérir 400 véhicules additionnels. Le gouvernement fédéral canadien ne souhaitant pas participé, le projet a été sauvé par le conseil municipal de Toronto qui a doublé son financement. La province d’Ontario mettra également la main à la poche. Bombardier place 204 tramways à Toronto pour 735 M$
P32-Const-Rail.gif - Des projets de trains à grande vitesse (Italie, France, Chine, Russie) au développement et au renouvellement des lignes de métro (Paris, New York, Bucarest, Abu Dhabi), en passant par les programmes de tramway (Nottingham, Varsovie, Dubaï) et de locomotives (Chine et Inde), le secteur du ferroviaire regorge suffisamment de commandes pour assurer une solide croissance des recettes au cours des deux prochaines années. De quoi permettre à la poignée de constructeurs mondiaux de trains et de réseaux ferrés (le canadien Bombardier, le français Alstom et l'allemand Siemens contrôlent plus de 70 % des parts du marché) et à leurs équipementiers d'affronter sereinement la crise économique. D'autant que, à l'instar de toute activité liée aux infrastructures, le ferroviaire est relativement protégé contre les cycles conjoncturels. Journal des Finances / Etude sectorielle / Ferroviaire Journal des Finances / Etude sectorielle / Ferroviaire
La SNCF va confier l'appel d'offres du siècle à Alstom La SNCF va confier l'appel d'offres du siècle à Alstom INFO LE FIGARO - Le constructeur est sur le point de décrocher la première tranche d'une commande de 1000 TER face à son concurrent Bombardier. C'est une belle revanche. Le français Alstom est sur le point de remporter un appel d'offres portant sur le renouvellement des rames de trains express régionaux (TER) face au canadien Bombardier.
Bombardier décroche un nouveau contrat à Londres Bombardier décroche un nouveau contrat à Londres Le Lieu du Design rend hommage à la réintroduction du tramway en FrancePour la première fois, le Lieu du Design, avec l'aide d'Alstom Transport, de la RATP et du STIF, va mettre en lumière des tramways à la française, véritables révélateurs de design urbain, au travers d'une exposition. La DB signe avec Bombardier un contrat-cadre visant jusqu'à 450 locomotives La Deutsche Bahn commande 200 locomotives Traxx Bombardier décroche un contrat pour sa technologie ERTMS en Pologne Lancement du système ERTMS en Scandinavie Un partenariat industriel pour la fiabilité des cartes électroniques embarquées
Bourget 2009: Bombardier a choisi 17 fournisseurs pour le CSerie
Lavoixeco - Le secteur ferroviaire ne connaît pas la crise. Les deux industriels du Valenciennois, Alstom (Petite-Forêt) et Bombardier (Crespin), continuent de décrocher des marchés. Leur plan de charges est assuré jusqu'en 2013. > Alstom. - Le site de Petite-Forêt, près de Valenciennes, est centre d'excellence métros, tramways et tram-trains. Ce centre de conception et de production emploie 1 350 personnes dont 530 en ingénierie. En 2008, l'industriel ferroviaire a embauché un salarié par jour ouvré, soit 220 recrutements. Alstom et Bombardier ont le vent en poupe
Bombardier Transport affiche de bons résultats Le Lieu du Design rend hommage à la réintroduction du tramway en FrancePour la première fois, le Lieu du Design, avec l'aide d'Alstom Transport, de la RATP et du STIF, va mettre en lumière des tramways à la française, véritables révélateurs de design urbain, au travers d'une exposition. "L'objectif est de disposer d'un système ferroviaire efficace au service des usagers et d'une politique de transport définie par la Nation, de redéfinir l'équilibre économique du système ferroviaire et d'ouvrir un nouvel acte de décentralisation des transports au niveau régional" Jean-Louis Bianco et Jacques Auxiette ont remis leurs recommandations relatives à la réforme du système ferroviaire. Les deux rapporteurs proposent la création d'un pôle public ferroviaire qui se décomposerait en un gestionnaire d'infrastructure unifié, avec Gares et Connexions, et la SNCF. 2,2 euros La dette du réseau ferroviaire français représente une charge financière de 1,8 milliards auprès de Réseau Ferré de France en 2011.