background preloader

Etat islamique

Facebook Twitter

Les vidéos hollywoodiennes de propagande jihadiste de l'EILL en Irak. Réaction (1) Des effets spéciaux, un sous titrage en anglais : les vidéos de propagande jihadiste de l'EILL en Irak sont montés de façon "hollywoodiennes".

Les vidéos hollywoodiennes de propagande jihadiste de l'EILL en Irak

Réagir à cette vidéo Pour commenter cet article, veuillez vous connecter avec votre compte Mon Figaro. Connexion. IS Shows Off Its Remote Controlled Cars To Act As Mobile Bombs. 7 plats pour lutter contre Daesh. Vous aussi vous voulez lutter contre Daesh ?

7 plats pour lutter contre Daesh

Dave "c'est pas gentil" 1979. Kad et Olivier - C'est super sympa. État islamique (organisation) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

État islamique (organisation)

63 - Dingue ! Daech : la fabrique d'un monstre. The Wolf of Wall Street - Bande Annonce 2 (Français) The Wolf of Wall Street Official Trailer #2 (2013) - Leonardo DiCaprio Movie HD. Camp Bucca: la prison américaine qui a fait naître Daesh. En septembre 2010, une émission de télé-réalité irakienne est diffusée pendant plusieurs semaines sur la chaîne privée Al Baghdadia.

Camp Bucca: la prison américaine qui a fait naître Daesh

Le principe: “piéger” des célébrités en caméra cachée en planquant de fausses bombes dans leur voiture. Celles-ci se font ensuite contrôler à des checkpoints par des militaires complices, qui font mine d’arrêter les stars et de leur annoncer qu’elles vont se faire déporter dans une prison sécurisée. Le programme, qui a soulevé de nombreuses polémiques, s’intitule “Qu’on l’envoie au camp Bucca!” Le choix du nom n’a rien d’anodin, il est connu de tous les Irakiens. Le camp Bucca est la plus grande prison du pays à avoir été gérée par des forces américaines, utilisée à partir du mois d’avril 2003 jusqu’à sa fermeture en novembre 2009. Etat islamique, un monstre providentiel, par Peter Harling (Le Monde diplomatique, septembre 2014) L’Etat islamique, ce mouvement djihadiste qui contrôle désormais une grande partie du nord-est de la Syrie et du nord-ouest de l’Irak, apparaît aussi déterminé et sûr de lui que la région qui l’entoure est confuse.

Etat islamique, un monstre providentiel, par Peter Harling (Le Monde diplomatique, septembre 2014)

Il ne constitue en rien un nouvel Etat, puisqu’il rejette la notion de frontière et se passe largement d’institutions. En revanche, il nous en apprend beaucoup sur la situation du Proche-Orient, et notamment sur celle des Etats de la région, sans parler des politiques étrangères occidentales. Ce mouvement conquérant a une identité étonnamment claire, étant donné sa composition — des volontaires venus de partout — et ses origines. L’histoire commence en Irak quand, à la suite de l’invasion américaine de 2003, une poignée d’anciens moudjahidins de la guerre d’Afghanistan mettent sur pied une franchise locale d’Al-Qaida.

Comment l'Etat islamique est né, dans un camp de prisonniers américain- 12 décembre 2014. Un camp de prisonniers américain en Irak a-t-il contribué à la création de l'Etat islamique (EI) ?

Comment l'Etat islamique est né, dans un camp de prisonniers américain- 12 décembre 2014

Accès à Internet : comment opère l’Etat islamique ? Qui sont les yézidis, cible des djihadistes en Irak ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sophie Gillig C'est l'une des cibles des djihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak : la communauté kurdophone des yézidis.

Qui sont les yézidis, cible des djihadistes en Irak ?

Avec la prise de leur bastion, Sinjar, le 3 août, 35 000 yézidis ont dû fuir dans les montagnes, sans eau ni nourriture, sous une chaleur pouvant atteindre les 50 °C. Adorateurs du diable pour certains, païens pour d'autres, les membres de cette communauté sont persécutés depuis longtemps. Lire les dernières informations : La Syrie en guerre accueille 1 000 familles de réfugiés fuyant l'Irak. "Dabiq" : ce que nous apprend le numéro 12 du magazine de Daech - 28 novembre 2015. Ce que nous apprend Dabiq, le magazine de Daech. L’inexorable progression de l’Etat islamique. Avec l’Etat islamique (EI), le jihadisme a changé de stratégie.

L’inexorable progression de l’Etat islamique

Il ne s’agit plus de constituer un réseau à l’échelle internationale mais de s’appuyer sur un territoire. La mort de Ben Laden et la dislocation du réseau Al-Qaeda ont favorisé cette nouvelle stratégie, d’autant que le calife autoproclamé Al-Baghdadi a rompu avec le successeur de Ben Laden, Ayman al-Zawahiri. Lorsqu’il s’installe en Syrie, l’EI dispose déjà de solides bases arrières en Irak, dans les provinces sunnites de Mossoul et d’Al-Anbar, d’où proviennent les combattants et les ressources financières. Finances de l’EI : la guerre secrète. Dans son fief de Mossoul, dans le nord de l’Irak, l’organisation Etat islamique (EI) traque jusqu’à la plus petite source de revenus.

Finances de l’EI : la guerre secrète

Ses hommes mettent la main sur les dernières propriétés foncières qui leur échappent pour les revendre à bas prix. Mi-novembre, un message du directorat des propriétés immobilières de l’EI a été diffusé sur la radio Al-Biyan, exhortant les habitants à leur signaler toutes les propriétés abandonnées. Dans le même temps, les commerçants se sont vu réclamer l’intégralité des taxes pour l’année 2016, ce qui a précipité la fermeture d’un tiers des boutiques de vêtements de la rue commerçante Dawasa et de plusieurs dizaines de restaurants du quartier de l’université. Les salaires de ceux que l’EI emploie ont été divisés par deux. Manuels scolaires et soins médicaux sont désormais payants. L'hyper-violence des femmes djihadistes. Les femmes, de plus en plus nombreuses à chercher à rejoindre les rangs de Daech, s'y distinguent par leur détermination et leur cruauté : une forme d'hyper-violence.

L'hyper-violence des femmes djihadistes

Rares sont celles qui sont revenues de Syrie après avoir vécu l’expérience du djihad. L’une d’entre elles a accepté de témoigner. Moyen-Orient - En Syrie et en Irak, un jihadiste français sur trois est une femme. Combien l'État islamique compte-t-il réellement de combattants? Les estimations de l'armement et du financement de l'EI posent moins de difficulté que celle du nombre de combattants. Les chiffres varient entre 10.000 et 200.000. Seule certitude: depuis juin 2014, ils ne cessent d'augmenter. Dans le «rapport annuel» 2014 fourni par l'État islamique, 400 pages semblables à l'exercice de n'importe quelle entreprise ou institution, on trouve le détail des opérations menées, des bilans chiffrés mais aucune trace des «ressources humaines».

L'organisation reste discrète sur ses pertes, sur le nombre de combattants étrangers qu'elle compte dans ses rangs tout autant que sur ses forces déployées sur le terrain. En juin 2014, pour une bonne partie de la presse française, on pouvait lui assigner entre 11.000 et 18.000 hommes entre la Syrie et l'Irak, répartis différemment selon les sources. «Avant la prise de Mossoul, l’EI comptait environ 20.000 hommes, en Syrie et en Irak. Large sous-estimation. Quelles sont les différences entre sunnites et chiites ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano Que viennent faire les questions religieuses dans la crise que traverse l'Irak ?

Que recouvre la division entre chiites et sunnites ? Mossoul, un an dans les griffes de l’Etat islamique. En juin 2014, le groupe djihadiste s’emparait de la deuxième ville d’Irak. A Mossoul, l’Etat islamique mène une guerre contre la culture. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Allan Kaval (Erbil, envoyé spécial) Refoulé par les milices chiites, contenu par les forces kurdes avec l’appui aérien de la coalition internationale, mais toujours capable de mener des attaques dévastatrices dans le nord de l’Irak, l’Etat islamique (EI) poursuit son projet totalitaire dans les territoires placés sous son contrôle. Tandis que les réfugiés sunnites chassés par les frappes et les combats affluent des régions dominées par les djihadistes et livrent de nouveaux récits sur la terreur mise en place par le califat autoproclamé, arrivent de Mossoul des nouvelles d’une autre guerre, celle que l’EI mène à la culture.

Le 26 février, le groupe djihadiste diffuse une vidéo de propagande montrant la destruction de sculptures dans le musée de la ville, le deuxième le plus important d’Irak. Origine, puissance, financement : les clefs pour comprendre l’Etat islamique.