background preloader

Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique

Facebook Twitter

Notes : Sites de référence. Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. Si selon les psychanalystes, aucune technologie ne porte en elle-même d'effet addictogène, l'addiction ne pouvant être générée que par une pratique particulière de l'objet en cause, liée à d'autres facteurs complexes (situation du sujet, environnement familial, contexte social...), la cyberdépendance semble prendre de l'importance. 6 à 8 % des internautes seraient ainsi dans l'usage excessif ou dépendant du réseau informatique. Les raisons de cette addiction ne sont pas forcément bien décryptées. Selon M. . * 52 « There is three kinds of death in this world.

In Korea, a Boot Camp Cure for Web Obsession. Photo MOKCHEON, South Korea — The compound — part boot camp, part rehab center — resembles programs around the world for troubled youths.

In Korea, a Boot Camp Cure for Web Obsession

Drill instructors drive young men through military-style obstacle courses, counselors lead group sessions, and there are even therapeutic workshops on pottery and drumming. But these young people are not battling alcohol or drugs. Rather, they have severe cases of what many in this country believe is a new and potentially deadly addiction: cyberspace. They come here, to the Jump Up Internet Rescue School, the first camp of its kind in South Korea and possibly the world, to be cured. South Korea boasts of being the most wired nation on earth. But such ready access to the Web has come at a price as legions of obsessed users find that they cannot tear themselves away from their computer screens.

Compulsive Internet use has been identified as a mental health issue in other countries, including the United States. “Korea is on the leading edge,” Dr. “No!” Un ado sur huit a un usage problématique des jeux vidéo. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pascale Santi Un élève sur huit aurait un usage « problématique » du jeu vidéo.

Je pensais que le nombre était encore plus élevé que ça. – seigneur_groupea_psy

C’est ce qu’indique une enquête menée auprès de 2 000 élèves de la 4e à la 1e inscrits dans 15 établissements d’Ile-de-France, rendue publique mercredi 17 décembre et réalisée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et la consultation jeunes consommateurs (CJC) du centre Pierre Nicole de la Croix Rouge*. Avec plus de 11 écrans à domicile, les adolescents franciliens de cet échantillon sont suréquipés. 84 % d’entre eux ont une console de jeux, et 74 % une tablette. Politique de santé publique en matière d'addictions - Addictions - Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Plan gouvernemental 2013-2017 de lutte contre les drogues et les conduites addictives Le Plan gouvernemental 2013-2017 de lutte contre les drogues et les conduites addictives repose sur trois grandes priorités :

Politique de santé publique en matière d'addictions - Addictions - Ministère des Affaires sociales et de la Santé

Addiction : l'importance des facteurs individuels dans le déclenchement de la rechute. ©Photographee_Fotolia Cette étude, publiée dans la revue Addiction, ouvre des perspectives immédiates pour la thérapeutique des addictions, avec la possibilité de déterminer pour chaque personne les facteurs qui provoquent et aggravent la rechute,.

Addiction : l'importance des facteurs individuels dans le déclenchement de la rechute

Des travaux antérieurs, effectués par Mélina Fatséas et ses collaborateurs au sein de l’équipe de Marc Auriacombe sur l’implication de la réactivité psychophysiologique à certains stimuli conditionnés dans la rechute, avaient montré chez l’homme une corrélation forte entre l’amplitude des réponses conditionnées (comme le craving) induites par ces stimuli et le risque de rechute chez des sujets dépendants à l’héroïne. Cette étude avait été réalisée en conditions de laboratoire et la question se posait de la pertinence de ce modèle dans le contexte de la vie quotidienne où les consommations s’effectuent réellement. Notes : Sources informelles. Téléphones portables : attention à l'addiction. 5,1 milliards de personnes dans le monde, soit près de 75% des habitants, selon le site Gartner.com, possèdent au minimum un téléphone portable.

Téléphones portables : attention à l'addiction

Le téléphone sert à téléphoner bien sur mais également à envoyer des SMS et surtout à se connecter sur internet et les réseaux sociaux créant ainsi des situations d'addiction qui touchent chaque année davantage de personnes et qui sont de plus en plus handicapantes En 2012, une étude britannique précisait que 66% des utilisateurs de smartphones risquaient de souffrir s'ils devaient se passer de leur smarphone. Nomophobie : peur d'être séparé de son téléphone. Peut-on vraiment être dépendant au Web ? Des chercheurs chinois ont observé des différences dans les cerveaux de personnes « accrocs à Internet » semblables à celles constatées chez les personnes accrocs à d’autres substances.

Je pense que dès lors qu'il s'agit d'une addiction, que ce soit comportementale ou non, elle se traduit par un manque, et donc je considèrerais qu'elle peut être aussi considérée comme une maladie . Le cerveau s'habitue à recevoir un bien être à travers les bienfaits de l'internet ( jeux vidéos, vie sociale virtuelle, pouvoir acheter et trouver tout ce que l'on souhaite ) au risque d'en être complètement accroché et de ne plus sortir dans la vie réelle, il peut donc créer d'autres problèmes à coté, que ce soit au niveau de la sociabilité, que de la santé, on pourrait dire que l'usage trop abondant de l'ordinateur peut créer des problèmes d'insomnie par exemple . – helene_psyl1

Peut-on pour autant être dépendant à Internet ?

Peut-on vraiment être dépendant au Web ?

Selon eux, l’addiction au web semble partager des points communs avec l’addiction à la cocaïne ou à l’alcool. Des chercheurs chinois ont observé des différences dans les cerveaux de personnes « accrocs à Internet » semblables à celles constatées chez les personnes accrocs à d’autres substances. Pourquoi une application devient-elle addictive? Crédit photo : iStock Plusieurs utilisateurs d’applications populaires en sont dépendants.

Bonjour, Cet article est fort intéressant car il propose l'analyse des applications, aujourd'hui accessibles à bout de doigt! Je comprends à présent pourquoi avoir tant de mal à se séparer de ces applications. Cette addiction provient en effet de véritables recherches par les créateurs qui établissent une stratégie. Le but étant de détendre et d'apporter plaisir à l'utilisateur, ainsi influencé à visiter cette application de nouvelles fois pour susciter à nouveau cette réduction de stress et d'anxiété. Cordialement, – rouah_groupeb_psy

Comment ces applications réussissent-elles à développer cette « emprise » sur eux au point qu’elles deviennent incontournables dans la vie des mobinautes?

Pourquoi une application devient-elle addictive?

Selon des experts en marketing et des psychologues, une application finit par créer une addiction selon la fréquence et le temps d’utilisation quotidien. Notes : Flux RSS. Cairn.info - Recherche RSS. Institut Fédératif des Addictions Comportementales. Qu'est ce que l'addiction au numerique. Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Les comportements addictifs liés à l’usage du numérique. Cyberdépendance.


  1. eliska_groupec_psy Mar 5 2016
    Bonjour, L'article sur la Corée est très intéressant! Je trouve important d'avoir d'autres points de vue que le simple regard franco-français. L'usage de toutes ces technologies permet justement de dépasser les frontières et de communiquer à travers le monde. J'ai passé plusieurs années en Asie et il est vrai que les nouvelles technologies sont extrêmement présentes !! Merci pour ce partage! Eliska
  2. zylberberg_groupee_psy Mar 3 2016
    Bonjour, Bravo et merci pour ce Pearltree intéressant et bien organisé. J'ai été très contente d'y découvrir, dans la section des sources informelles, la notion de "nomophobie", que je ne connaissais pas ! Bonne continuation, Clara