Identite numerique

Facebook Twitter

Identité numérique. De Beaumarchais à Internet : de la calomnie à l'e-réputation négative. La calomnie et la désinformation ne sont pas choses nouvelles en ce monde.

De Beaumarchais à Internet : de la calomnie à l'e-réputation négative

Dans le cadre de ce dossier spécial, nous nous penchons sur cette ancienneté du phénomène : De Beaumarchais à Internet : de la calomnie à la e-réputation négative qui tente de poser quelques jalons historiques, remontant au cheval de Troie, toute première opération de désinformation, et passant par l'émergence de l'e-réputation sur les réseaux télématiques des années 1980. "La calomnie, Monsieur ? 21. risques. 5 bonnes raisons de bien gérer sa e-réputation. A l’heure où des milliers d’internautes échangent de multiples données personnelles sur Internet et où certains se font un nom grâce à leur blog ou vidéo virale (ex : Norman fait des vidéos) ,de nombreuses questions naissent sur l’importance de sa réputation numérique.

5 bonnes raisons de bien gérer sa e-réputation

Une question notamment, qui revient souvent et qui pointe du doigt l’importance et la nécessité de maîtriser sa e-réputation : « ? ». Voici 5 bonnes raisons de bien gérer sa e-réputation : Cyberguerre et cybercriminalité : Internet, champ de bataille des temps modernes ? Cyberguerre et cybercriminalité : Internet, champ de bataille des temps modernes ?

Cyberguerre et cybercriminalité : Internet, champ de bataille des temps modernes ?

Emmanuel Le Bohec, Regional Manager chez Corero Network Security 1ère partie : Quelques attaques récentes… DDoS en série en représailles contre Sony Fin mars 2011, Sony engage une action en justice contre des développeurs ayant modifié le logiciel de sa console PlayStation 3. VOS DONNEES PERSO A L'ETRANGER. Je suis Nutella, Aviva, Peugeot et Chanel, qui suis-je ? Je plussoie, je like, je Retweete, je me balade sur des forums, je clique de ci de là sur des pages de marques, je partage des contenus, je teste, je critique, j’encense… je suis un consommateur social… Pourtant, je pars, je te quitte.

Je suis Nutella, Aviva, Peugeot et Chanel, qui suis-je ?

Tu ne m’intéresses plus réellement. En tout cas, de la façon dont tu existes aujourd’hui. Je suis un consommateur En veille constante, en quête de nouveautés, d’innovations, de nouveaux produits, d’infos décalées, à l’affût, je suis prêt à payer le prix fort pour acheter. Alerte aux traces. Identité numérique : ce miroir déformant. Ronan Boussicaud est webmarketeur et Community Manager pour l’agence Useweb.

Identité numérique : ce miroir déformant

Profondément attaché aux relations humaines, il blogue sur « La Psyché du web social« , un site faisant le pont entre la psychologie sociale et le web 2.0. Collaborateur pour le site My Community Manager, il y développe des analyses liées au Community Management et aux médias sociaux. Il partage sa veille qualitative et ses coups de cœur sur son compte Twitter @Rboussicaud. Il intervient aujourd’hui dans le cadre de notre Débat du mois sur l’identité numérique. Enquête : Google ou le contrôle de votre identité numérique.

Préambule : cet article a été rédigé par Antoine Dupin, Consultant spécialiste des médias sociaux et auteur du livre « Communiquer sur les Réseaux Sociaux« .

Enquête : Google ou le contrôle de votre identité numérique

Il vit actuellement à Québec. Ce billet fait partie de notre Débat du mois sur l’identité numérique et l’importance de notre présence en ligne. Vous pouvez retrouver Antoine Dupin sur son site et sur Twitter @antoinedupin. Est-il encore nécessaire de présenter le réseau social Google+ tant il a suscité les passions et continue à alimenter les blogs au gré de ses améliorations ? Livré de manière incomplète, imparfaite, il est tout de même considéré comme un concurrent sérieux à Facebook ou à Twitter. Oublier l'oubli : mémoire et traçabilité numérique.

Cycle de conférences PACA-Marseille "L'Internet change-t-il le temps ?

Oublier l'oubli : mémoire et traçabilité numérique

", 31 mars 2011 Une conférence de Louise Merzeau, organisée par l'ADBS Paca, en partenariat avec l'Alcazar BMVR de Marseille, dans le cadre du cycle de conférences "L'Internet change-t-il le temps ? ". Connexions, navigations, consultations, évaluations, relations : dans l'environnement numérique, tous nos agissements déposent une trace, souvent à notre insu. Moins que des signes, mais beaucoup plus que des données insignifiantes, ces traces n'affectent pas seulement les contours de notre présence individuelle. Elles reconfigurent la mémoire partagée, celle qui s'organise et se légitime dans des dispositifs de transmission renouvelés. De l’identité à la présence numérique. Quelles notions enseigner quand on enseigne l’identité numérique ?

De l’identité à la présence numérique

Comment faire pour, une fois le discours légitime des dangers d’Internet énoncé, aller au-delà et apprendre aux élèves à évoluer dans cet espace médiatique en exerçant une présence numérique assumée ? Comment conduire les élèves à l’acquisition d’une véritable culture informationnelle dont les objectifs sont de réussir à Réaliser, Réfléchir et Résister dans le contexte du numérique ? La lecture des travaux de Louise Merzeau[1] a été pour moi éclairante. Exploration de l’identité numérique avec des LEGO.

Avant-propos : cet article a été rédigé par Jean-Baptiste Mac Luckie.

Exploration de l’identité numérique avec des LEGO

Il porte sur une expérience menée sur le thème de l’identité numérique dans le cadre d’un Bachelor réalisé à l’Université de Glamorgan à Cardiff. N’hésitez pas à lui faire des retours en commentaires ou via son compte Twitter @jbmacluckie. Le concept d’identité numérique a été étudié sous différents angles, que ce soit d’un point de vue sémiologique, informationnel, info-communicationnel ou encore sociologique. L’identité numérique- Les Enseignants Documentalistes de l’Académie de Poitiers.

L’identité numérique, c’est à dire l’ensemble des informations associées à une personne disponibles sur Internet, est interrogée par le thème de la Journée européenne de protection des données personnelles : Safer Internet Day 9 février "Tu publies ?

L’identité numérique- Les Enseignants Documentalistes de l’Académie de Poitiers

Réfléchis", et elle a été une des thématiques abordées lors de la rencontre annuelle fin janvier des interlocuteurs académiques Tice&Documentation.1 Faites un essai avec les moteurs de recherche des personnes 123people ou webmii, ou tout simplement avec Google en tapant votre prénom et votre nom. Vous découvrirez ce que le Web a gardé comme traces sur votre identité professionnelle ou privée, un ensemble d’informations qu’un jour vous (ou quelqu’un d’autre) avez mis en ligne en y associant votre nom.

Ces informations peuvent être publiques par choix, dans ce cas rien à dire, mais est-t-on toujours conscient de la durée de vie de ces données ? En parler aux élèves : comment ? 3. Comment aborder cette question avec les élèves ? 3.1. Quelques postures et cadres pédagogiques Comment nous l’avons dit en introduction, aborder la question de l’identité numérique avec les élèves n’est pas chose aisée et si l’on veut que notre message de prévention passe, il faut préalablement choisir une posture pédagogique adaptée qui tempère les effets du conflit de génération inévitable entre nos élèves et nous sur la question de l’identité numérique.

Pourquoi conflit inévitable ? Qu’est-ce que j’enseigne à mes élèves quand je leur apprends à maîtriser leur identité numérique ? Mercredi 18 janvier 2012 3 18 /01 /Jan /2012 13:45 Voilà cinq ans que je travaille avec les élèves sur la question des traces et de l’identité numérique. Et depuis cinq ans cette question me préoccupe même si je sens l’utilité civique et sociale de mes interventions. Parlez-moi de moi: l’identité numérique. Mon identité numérique est constituée de toutes les données qui sont associées à ma personne, traces et renseignements que je laisse, volontairement ou non, sur le Net: adresse IP, pseudo, adresse email, données personnelles, photos, vidéos, avatar, commentaires, formulaires remplis, réponses à des sondages, avis de consommateur, blogs etc.

En prendre conscience est la première étape pour apprendre à contrôler son image sur le Net, en sachant comment elle s’élabore parfois à mon insu: il s’agit d’éviter le bad buzz et de se construire une e-réputation maîtrisée! En prenant pour base le référentiel du B2i collège (décembre 2011) et le domaine avec son item « protéger sa personne et ses données », je vous propose quelques ressources, sous forme de fiches pratiques, de scénarios pédagogiques, de vidéos ou de serious games. Je vous invite à compléter mes recherches, forcément partielles, en proposant d’autres ressources dans la partie commentaires.

23. solutions. #lift12 : Peut-on tuer son identité numérique sur les sites sociaux. Par Hubert Guillaud le 29/02/12 | 4 commentaires | 3,658 lectures | Impression A l’heure où la technologie façonne notre identité projetée, quelle maîtrise en avons-nous vraiment ? C’est la question que nous adressait brillamment Gordan Savicic sur la scène de la 7e édition de Lift 2012. Infographie informatique et libertés by devergranne. Mémoire et traçabilité numérique. De l’identité à la présence numérique.

Le « S.E.T » et la dualité identitaire des Réseaux Sociaux 1/3. Plus de 25 millions de profils Facebook en France, près de 900 millions dans le monde… et tous, nous y passons un temps de plus en plus conséquent en jonglant entre nos vies IRL et nos vies virtuelles qui de plus en plus se recoupent. Mais le décalage existe, à coup sûr entre ces deux sources d’identité synchronisées et diachroniques. Quid alors de la frontière entre IRL et virtuel ?

Avec l’explosion des réseaux sociaux, quels qu’ils soient, nos habitudes de communication mais au-delà, de vie, changent et évoluent constamment. Contrôler sa présence numérique. 22. droit. Les médias sociaux comme composante de son identité numérique, par Christophe Ramel.