background preloader

ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015 A PARIS

Facebook Twitter

Attentats de Paris : ces rumeurs et intox qui continuent de circuler sur le web. 20151124 PAR. Libération.fr – 13 novembre : l'œil des photographes de Libé. «J'étais à 300 mètres mais je voyais les corps allongés par terre.

Libération.fr – 13 novembre : l'œil des photographes de Libé

Je ne suis pas resté très longtemps, j'ai commencé à voir les corps remonter, j'ai fait quelques photos des brancards et je suis parti. Je n'ai pas eu envie de rester, il y avait des mecs culs nus avec des balles dans la jambe, c'était indécent. Il était 21h45, ça venait d'arriver.» «Je n'arrivais pas à avoir peur, je n'avais ni regardé mon téléphone, ni la télévision et je ne comprenais pas que ce n'était pas terminé. En passant devant les cafés, j'ai vu des mecs cloîtrés, rideaux fermés et la télé en boucle. «L'appareil, c'est protecteur : déjà tu as l'impression de faire quelque chose, et puis ça installe une distance. VIDEO. Attentats à Paris: Que risque celui qui a vendu la vidéosurveillance de la fusillade? JUSTICE Le patron de la pizzeria prise pour cible par les terroristes le 13 novembre rue de la Fontaine au Roi (XIe) aurait vendu les images de vidéosurveillance 50.000 euros au «Daily Mail» après avoir contourné le crytage de la police… Anaëlle Grondin La Casa Nostra va avoir beaucoup de mal à retrouver des clients.

VIDEO. Attentats à Paris: Que risque celui qui a vendu la vidéosurveillance de la fusillade?

Frappé par les attentats du 13 novembre, le restaurant du XIe arrondissement de Paris aurait monnayé les images « exclusives » de vidéosurveillance au moment où les terroristes tiraient sur sa clientèle. Lundi soir, Le Petit Journal révélait que le journal anglais Daily Mail avait donné 50.000 euros au patron de la pizzeria pour les obtenir et les diffuser sur son site Internet. Ces images ayant été cryptées par la police, le gérant a dû faire venir un « hacker » pour les récupérer, précisait l'émission. Dmitri Mohamadi, le patron de la pizzeria, dément formellement avoir lui-même touché l'argent et met en cause une personne de son entourage ce mardi. Unes du 16 novembre - 13novembre2015. Toutes les intox qui circulent sur les attentats... et nos conseils pour s'en prémunir.

C'est désormais la règle : chaque fait d'actualité est l'objet de rumeurs, de faux ou de déformations diverses sur les réseaux sociaux.

Toutes les intox qui circulent sur les attentats... et nos conseils pour s'en prémunir

La vague d'attentats qui a frappé Paris vendredi n'a pas échappé à ce phénomène de bullshit viral. Voici quelques exemples. Et quelques conseils sur la manière de s'en prémunir. 1) Se méfier de la précipitation, des interprétations hâtives et des bruits qui courent (y compris les bruits de pétards) #L'INCENDIE DE CALAIS La rumeur s'est répandue autour d'une heure du matin, vendredi. Les migrants auraient mis le feu en solidarité avec les terroristes (version fachosphère) Le vrai, l’à moitié vrai et le complètement faux. Par Grégoire LEMARCHAND La police prend position aux abords d'un des restaurants parisiens attaqués le 13 novembre après un mouvement de foule déclenché par de fausses rumeurs, deux jours après les attentats (AFP / Dominique Faget)

Le vrai, l’à moitié vrai et le complètement faux

Ces fausses photos qui circulent après les attaques de Paris. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs.

Ces fausses photos qui circulent après les attaques de Paris

Les #MSGU : en cas de crise, sur les réseaux sociaux, adoptez le réflexe citoyen ! Si les médias sociaux constituent un nouveau canal de communication pour la puissance publique, leur utilité ne saurait se limiter à cette fonction.

Les #MSGU : en cas de crise, sur les réseaux sociaux, adoptez le réflexe citoyen !

Ils présentent aussi pour elle l’opportunité d’associer les citoyens dans une démarche moins descendante et plus participative, notamment en situation de crise. C’est tout l’objet des #MSGU, ou pratique des Médias Sociaux en Gestion d’Urgence. Il s’agit pour l’Etat de s’appuyer, en cas par exemple de catastrophe naturelle, sur des internautes volontaires et mobilisés, à la fois pour diffuser l’information officielle fiable sur la crise, et remonter de l’information de terrain, via tous les moyens offerts par le web social : tweets, photos géolocalisées, cartes interactives, outils contributifs ... Cette collaboration avec les internautes permet à l’Etat de démultiplier sa surface de diffusion et de captation d’information, et d’être d’autant plus efficace pour sa gestion de crise.

Attaques de Paris : quelques conseils pour ne pas se faire avoir par les rumeurs. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Erreurs factuelles, approximations, psychose, anachronismes : le déroulé des évènements suivant les attaques à Paris et le dévoilement très progressif des informations par la police et la justice offre un terreau favorable à la propagation (tantôt délibérée, tantôt involontaire) de rumeurs et d’intox.

Attaques de Paris : quelques conseils pour ne pas se faire avoir par les rumeurs

Lire notre synthèse 10 rumeurs et intox qui circulent après les attentats du 13 novembre Voici quelques conseils de base pour rester prudents avant de relayer les « informations » que vous voyez circuler sur les réseaux sociaux et dans les médias : Attaques à Paris : #PorteOuverte, #RechercheParis, #PrayForParis, nuit de solidarité en ligne. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pauline Croquet, Morgane Tual et William Audureau « Rue Castagnary je peux encore héberger du monde », « je peux ouvrir mon appart dans le 20e », « si quelqu’un cherche un abri vers Belleville, prévenez-moi »… Peu après les fusillades qui ont fait de nombreux morts vendredi 13 novembre à Paris, la solidarité s’est organisée rapidement sur la Toile.

Attaques à Paris : #PorteOuverte, #RechercheParis, #PrayForParis, nuit de solidarité en ligne

Avec le mot-clé #PorteOuverte, de nombreux internautes ont fait part sur Twitter de leur volonté d’accueillir des personnes pour se réfugier en lieu sûr. Courrier international - Actualités France et Monde, cartoons, insolites. Attentats à Paris : non, tout n'est pas fiable sur les réseaux sociaux. Après les attaques meurtrières qui se sont déroulées à Paris et à Saint-Denis, de nombreuses rumeurs et fausses informations ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux.

Attentats à Paris : non, tout n'est pas fiable sur les réseaux sociaux

La préfecture de police de Paris a appelé à "ne pas diffuser de fausses informations". 23 dessins qui rendent hommage aux victimes des attentats de Paris. Revue de presse - 14 Novembre 2015. Dessins de presse profdoc. #JeSuisParis, en dessins. Le hashtag #JeSuisParis, en résonnance avec celui des attentats de janvier, #JeSuisCharlie, est né cette nuit sur les réseaux sociaux après la série d'attaques dont la capitale et sa banlieue ont été la cible.

#JeSuisParis, en dessins

La mort des dessinateurs de Charlie avait donné lieu à de nombreux hommages en dessin. Là encore, dessinateurs et internautes ont partagé leurs croquis. Le dessin le plus partagé est celui-ci, il est l’œuvre de l’artiste Jean Jullien : Parmi les dessinateurs connus, Johann Sfar a très vite publié une émouvante suite de dessins sur son compte Instagram. Le petit Elyx, personnage connu des réseaux sociaux, a lui aussi exprimé son soutien :❤️Paris #WeAreOne #Peace #Paris #jesuisparis #prayforparis pic.twitter.com/7ndGqRU77Y De nombreux autres dessins ont été publiés dans la nuit et ce matin.

Certains font référence à Cabu, dessinateur de Charlie Hebdo tué le 7 janvier. Le dessinateur de presse américain David Fitzsimmons met en scène la statue de la Liberté. The Morning After the Paris Attacks: Pictures. Jean-Pierre Filiu : "Ce n’est pas une armée, ce sont des criminels" - vidéo Dailymotion. Serge Tisseron : Que faire lundi au collège ou au lycée ?

Que faire lundi quand on est professeur en collège ou au lycée ? Psychologue, psychanalyste et psychiatre de métier, Serge Tisseron est bien connu des enseignants, notamment pour ses travaux sur les écrans et les jeunes. Il présente les points sur lesquels les enseignants doivent mettre l'accent suite aux fusillades. Lundi matin les enseignants seront en classe avec leurs élèves. Quel conseil leur donnez-vous ?

L'apprentissage de la démocratie est la seule réponse au terrorisme. A partir de 9 à 12 ans, les enfants ont la capacité de se mettre émotionnellement à la place des autres. Là où l'enseignant peut intervenir c'est pour mettre l'accent sur la solidarité. Ce que peut faire aussi l'enseignant c'est donner des repères. Après les attentats de janvier, le ministère a décrété une minute de silence qui a posé pas mal de problèmes. Les événements sont très différents de ceux de janvier. L'école française ne développe pas assez les compétences sociales et particulièrement l'empathie.

Pour contribuer à la réflexion après les attentats du 13 novembre 2015. Suite à la vague d'attentats du 13 novembre dans le Xe et XIe arrondissement de Paris et à Saint-Denis, comme après ceux des 7 et 8 janvier 2015 contre la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo et contre un magasin casher à Paris, nous proposons une sélection de ressources universitaires publiées par des spécialistes de géographie et de géopolitique pour contribuer à l'analyse. Nous avons privilégié les ressources en ligne, en accès libre ou via le portail cairn.info. Les ressources les plus récentes sont mises en avant. Si les auteurs sont majoritairement des géographes et des géopoliticiens, ils peuvent être aussi des politistes, anthropologues, sociologues, historiens.

Origine, puissance, financement : les clefs pour comprendre l’Etat islamique. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé L’organisation, qui a revendiqué les attentats du 13 novembre, est une nébuleuse dont les contours sont difficiles à cerner. Voici 5 points essentiels pour l’appréhender. 1.

Son origine L’Etat islamique (EI), qui a revendiqué les attentats de Paris et de Saint-Denis du 13 novembre, est né de la guerre en Irak. L’appellation « Etat islamique » n’est véritablement apparue qu’en 2014, l’organisation s’étant d’abord appelée Etat islamique en Irak (EII), puis l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL). En France, où l’EI n’est pas considéré comme un Etat, on l’appelle Daech, l’acronyme en arabe de « Daoula islamiya fi Al-Iraq wal-Cham », soit « Etat islamique en Irak et au Levant ». C'est quoi le Djihad ? - 1 jour, 1 question.