background preloader

Travail collaboratif

Facebook Twitter

Les thèmes de réflexion s/W collaboratif

Outils. Séquences pédagogiques de W collaboratif. Problématique du W collaboratif vue du côté entreprises. Distinguer collaboration et participation. On dit du web2.0 [1] que c'est le web participatif, car les internautes n'y sont pas simples consommateurs passifs de sites et services mais, par leurs contributions, alimentent ces derniers.

Distinguer collaboration et participation

YouTube ne serait rien sans les millions de vidéos déposées par les utilisateurs. Le modèle est simple et ingénieux : le site offre un service (pouvoir visionner en ligne des documents, les publier) qui attire des utilisateurs, et les publications de ces derniers en attirent d'autres. Est-ce à dire que l'on fait du « collaboratif » lorsqu'on dépose une vidéo en ligne ? En déposant des contenus sur les sites qui le permettent, on participe à la constitution de leur offre. Tags. LaCooperationEn28Motscles.

Une coopération à multiple facettes Très souvent on anime un groupe avec notre bon sens, en essayant de faire "au mieux".

LaCooperationEn28Motscles

Cela nous permet de comprendre certains aspects du groupe : il manque peut être de la convivialité ou une culture commune, ou bien encore le groupe est trop centré sur lui même. Mais cette capacité à analyser est également, paradoxalement, notre plus grande faiblesse, car elle nous fait oublier tous les autres aspects de notre groupe. C'est ainsi que l'on se focalise sur un aspect du groupe voire deux ou trois, mais en délaissant les autres. Edgar Morin parle "d'aveuglement paradigmatique1" : focalisez-vous sur un problème et tous les autres deviennent masqués !

Nous vous proposons une carte des différentes facettes qui permettent de comprendre ce qui se passe dans votre groupe et des différentes compétences qui permettent d'agir pour le faire naître et le développer. Un premier aspect contre intuitif : le choix a posteriori. La coopération en 28 mots clés by Projet Cooptic on Prezi. Guide_pratique_du_travail_collaboratif.pdf. Travail collaboratif [Accueil]

Travail collaboratif. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Travail collaboratif

La notion de travail collaboratif désigne aujourd'hui un travail qui n'est plus fondé sur l'organisation hiérarchisée traditionnelle, et plus spécifiquement un nouveau mode de travail (éventuellement intégré dans un modèle économique de production) où collaborent de nombreuses personnes grâce aux technologies de l'information et de la communication. Les outils nouveaux permettent de maximiser la créativité et l'efficience d'un groupe associé à des projets d’envergure même si elles sont très dispersées dans l'espace et le temps. Schéma. Un groupe de travail de la Fondation Internet Nouvelle Génération Page principale - S'identifier.

Schéma

N°424 Le travail de groupe. Atoutdoc_rapports_465_1.pdf. Pratiques collaboratives dans l'enseignement. Dossier veille de l'ifé - pratiques collaboratives. Dossier de veille de l'IFÉ : Quelles pratiques collaboratives à l'heure des TIC ?

Dossier veille de l'ifé - pratiques collaboratives

N° 43, mars 2009 Auteur(s) : Rémi Thibert Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Résumé : « La collaboration est assurément un thème à la mode, un point de passage obligé du discours politiquement et pédagogiquement correct » (Chaptal, 2009). Outils-Réseaux. Concepts et outils du travail collaboratif. La collaboration électronique pour la réussite des projets étudiants. J'ai intégré Propulse, un outil de collaboration électronique, à ma pratique pédagogique dans mon cours de gestion de projets au Collège de Maisonneuve.

La collaboration électronique pour la réussite des projets étudiants

Ce nouvel outil permet aux étudiants de réaliser des projets qui leurs tiennent à cœur tout en mettent efficacement en pratique le PODC (Planifier, Organiser, Diriger, Contrôler), des principes qu'ils doivent maîtriser en sciences de la gestion. Les étudiants ont été motivés par cette approche et ont découvert une façon de collaborer avec des acteurs internes et externes de façon efficace, sans barrières physiques ou organisationnelles. Je vous présente ici comment j'ai réalisé l'intégration de Propulse à mon cours, une application web qui gagne à être connue. Dans le cours de gestion de projets, un cours intégrateur de dernière session en techniques administratives (profil finances), j'avais un dilemme à résoudre vis-à-vis mes deux groupes :

Technologies et coopération. Internet ne nous rend pas seul, soulignions-nous dernièrement.

Technologies et coopération

Mais en quoi nous aide-t-il à coopérer entre nous ? Dans son nouveau livre, Ensemble : les plaisirs rituels et la politique de la coopération (Amazon, extraits), le sociologue Richard Sennett, enseignant à la l’école d’économie de Londres et à l’université de New York, s’est intéressé à la coopération. Pour comprendre pourquoi elle se produit – et parfois, pourquoi elle ne se produit pas. Après Craftman (L’artisan, traduit en français sous le titre Ce que sait la main : La culture de l’artisanat), qui s’intéressait à l’impulsion innée que nous avons à bien faire les choses, ce livre est le second d’une trilogie (baptisée homo faber) sur les compétences dont les humains ont besoin pour une coexistence heureuse (le suivant, annoncé, portera sur les villes). La valeur de la coopération réside dans l’informel Face à la crise, estime le sociologue, les règles formelles s’avèrent souvent insuffisantes. Dialectique contre dialogique. Le travail collaboratif en classe avec les TICE.

Guide du travail collaboratif à distance. Apprendre 2.0. Travail_collaboratif_2011.pdf. Objectifs.