background preloader

Marketing

Facebook Twitter

Techniques de promotion des ventes. 10 points pour améliorer son expérience client et la fidélisation. Nous l’avons vu, la fidélisation est un travail quotidien pour les entreprises.

10 points pour améliorer son expérience client et la fidélisation

Créer de l’attachement à une marque et ses produits prend du temps et nécessite d’être centré sur les attentes de ses clients en permanence. Aujourd’hui, nous allons aborder l’expérience client. Globalement, je définirais l’expérience client comme étant l’ensemble des moments (émotions, sentiments) qu’il vit dans son parcours avec une société : de la prospection à la consommation régulière des produits et services proposés. Cette expérience est basée sur un élément fondamental : ses attentes et la façon dont vous aller y répondre ou les dépasser.

Culture Pub. 10 concepts de street-food qui marchent. Bonne Maman: Hop ! : naissance de la nouvelle marque d'Air France. Trois activités sur le thème des emballages. La consommation collaborative gagne progressivement les Français. Le consommateur français se positionne désormais comme un acteur économique à part entière, qui participe à la fois à la co-conception, à la co-production mais aussi à la co-distribution des biens et services.

La consommation collaborative gagne progressivement les Français

La consommation collaborative permet aux consommateurs d’avoir accès à des biens de meilleure qualité et qu’ils ne pourraient pas forcément acheter. Face à la baisse du pouvoir d’achat, Edouard Dumortier, co-fondateur d’ILokYou, réseau social de location d’objets et services entre particuliers, affirme dans son livre blanc intitulé «L’avènement de la consommation collaborative, quel modèle économique en France en 2030 ?»

Que ce mode de consommation pourrait être une solution. Marketing sportif : toute l'actualité du marketing sportif. Oxylane (Décathlon) lance sa plate-forme de. Réseaux sociaux : comment les marques nous parlent. ENQUÊTE | France Info est partenaire d'un webdocumentaire sur Nestlé, Un empire dans mon assiette, mis en ligne ce jeudi, qui décrypte la stratégie de la marque dans de nombreux domaines.

Réseaux sociaux : comment les marques nous parlent

A cette occasion, plongée dans la stratégie numérique des marques. Comment utilisent-elles les réseaux sociaux, dans quel but, et comment gèrent-elles ou anticipent-elles d'éventuelles crises de réputation en ligne ? Les internautes suivent de plus en plus de marques sur les réseaux sociaux © Maxppp Les Français sont des clients potentiels. Et les Français sont de plus en plus investis sur les réseaux sociaux. "Ce n'est pas un passage obligé c'est juste qu'aujourd'hui les réseaux sociaux sont au cœur de nos vies, dans notre quotidien", explique Stanislas de Parcevaux, directeur marketing d'Orangina Schweppes France. Et pour cela les marques utilisent chacun des réseaux sociaux de manière spécifique. Réseaux sociaux, notoriété : d'abord regarder son entreprise avec les yeux de ses clients.

« Au secours !

Réseaux sociaux, notoriété : d'abord regarder son entreprise avec les yeux de ses clients

Je suis le meilleur mais personne ne le sait !» Combien de consultants en marketing et communication ont entendu cela ? • Ma force de vente ? Vers une digitalisation du point de vente. Dans les allées du Web, en centre-ville ou en hypermarché, le parcours du client jusqu'à l'achat final est aujourd'hui diversifié, mais surtout opportuniste.

Vers une digitalisation du point de vente

Les bons plans, le service, la proximité... le choix du consommateur en matière de fréquentation d'enseignes répond à différentes motivations. À chaque canal de faire la meilleure proposition à son client en fonction de ses attentes. Dans ce panorama, le magasin, grâce aux nouvelles technologies, est plus que jamais le lieu d'une expérience différenciante. Offrir le choix. La grande saga des marques - Histoire éco - Enquêtes. Réseaux sociaux : comment les marques nous parlent. Ne pas confondre carte de fidélité et fidélisation client. Aujourd’hui, nos portefeuilles sont remplis de cartes de fidélité de tout type d’enseignes : vêtements, bricolage, restaurants, parfumerie et cosmétique… Ces morceaux de plastiques colorés aux couleurs des marques ont littéralement envahi nos sacs à main (en tout cas, ceux de nous autres chez My Marketing Manager !).

Ne pas confondre carte de fidélité et fidélisation client

Ce phénomène ne concerne pas uniquement les grandes enseignes mais également de nombreux commerces locaux, avec des moyens plus ou moins importants et des services et avantages divers (système informatisé, newsletter, alertes sms, remises, etc.) La raison à cela : tout le monde met en place un « programme de fidélisation client ». Le Saint Graal ? C’est bien et même très bien de valoriser ses clients, les inciter à revenir, créer un lien personnalisé avec ses clients. Nous en avions d’ailleurs parlé lors d’un précédent Tea Time. Quoi de plus parlant qu’un exemple ? Kiabi Shopping Connect : Facebook et technologie RFID au service du shopping connecté. Le projet de mettre en place des dispositifs Facebook dans les lieux physiques de Kiabi est issu d’unepremière collaboration entre Kiabi, véritable référence régionale du marché de la mode à petits prix, etHobbynote, la start-up lilloise spécialisée dans le développement d’applications sur Facebook.

Kiabi Shopping Connect : Facebook et technologie RFID au service du shopping connecté

Ce projet est donc l’initiative de deux entreprises du Nord-Pas-de-Calais. L'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013. Le commerce actuel est omniprésent, résultant de la multiplication des points d'achat mais aussi de l'évolution des comportements des consommateurs.

L'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013

Afin de continuer à comprendre ces changements, Ipsos a réalisé la seconde édition de l'étude Omniretail pour CA Com, au sujet de l'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013. L'innovation et le Web, clés du succès du Slip français. La start-up fabrique en France, vend sur Internet, et mise sur les réseaux sociaux pour se faire connaître.

L'innovation et le Web, clés du succès du Slip français

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Julien Dupont-Calbo Même pour des slips baptisés "Le Redoutable", "L'Intrépide" ou "Le Marcel", la méthode peut fonctionner : fabriquer dans l'Hexagone, vendre sans intermédiaire sur Internet et faire sa publicité sur les réseaux sociaux. "C'est un véritable modèle de développement pour les start-up", affirme Guillaume Gibault, 28 ans, déjà à la tête de deux sociétés made in France. Des 4P au 6S : les mutations du mix marketing.