- Des officiers de police en tenue antiémeute se tiennent devant un immeuble en feu, à Tottenham. REUTERS/Stefan Wermuth. - Emeutes de Londres: les soubresauts d'une vieille société Emeutes de Londres: les soubresauts d'une vieille société
Britain at risk of serious social unrest, report warns
London riots map: all incidents mapped in London and around the UK
LONDRES • "Il faut déclarer l'état d'urgence" Les habitants des quartiers huppés de Londres, comme ce journaliste du Telegraph, ne mâchent pas leurs mots pour condamner les troubles dans la capitale. Sur son blog hébergé par le quotidien conservateur, Toby Young imagine un scénario catastrophe, avec création de milices armées, déploiement de tanks et fuite des Londoniens. 9 août 2011 | Partager : Mardi [9 août], 3h30 du matin. Impossible de dormir. LONDRES • "Il faut déclarer l'état d'urgence"
Londres : un mort dans les émeutes
La violence s'étend hors de Londres Londres — Les violences et les pillages qui ont d'abord frappé Londres, samedi soir, se sont répandus dans d'autres secteurs du Royaume-Uni, hier et ce matin, alors que les forces de l'ordre et les politiciens tentaient de mettre fin aux pires émeutes au pays depuis les affrontements raciaux qui avaient mis à feu la capitale dans les années 80. À Londres, où seront présentés les Jeux olympiques d'été de 2012 dans moins d'un an, des groupes de jeunes ont incendié des immeubles, des véhicules et des poubelles, et se sont battus contre les policiers à coup de feux d'artifice et de bouteilles. À Birmingham, la deuxième plus grande ville d'Angleterre, des dizaines de personnes ont vandalisé des boutiques dans le principal quartier commercial, propageant la violence à l'extérieur des murs de Londres pour la première fois depuis le début des émeutes, samedi soir. La violence s'étend hors de Londres