background preloader

Formation

Facebook Twitter

Teaching Tech to Teachers Infographic. Teacher Infographics Teaching Tech to Teachers Infographic Teaching Tech to Teachers Infographic While classroom technology continues to grow in popularity, according to a survey conducted by GfK on behalf of Samsung Business, K-12 teachers are having trouble keeping up. By redefining professional development for the curriculum of the future, teachers will have the skills and resources necessary to help students thrive.

The Teaching Tech to Teachers Infographic illustrates the survey findings and provides Samsung’s recommendations for improved professional development programs. Today’s Classrooms With Chromebooks, tablets, interactive whiteboards apps and more, technology is becoming an increasingly important part of today’s K-12 classrooms. 81% of teachers agree that tech in the classroom enables students to get more hands-on experience during lessons.90% of teachers believe that modern technology in the classroom is important to achieve success. Today’s Teachers Via: www.samsung.com. Apprentissage, motivation, émotion : comment apprenons-nous. Le cerveau est l'objet le plus complexe de l'univers connu, et c'est de sa compréhension que dépendra l'avenir de nos technologies futures et singulièrement l'intelligence artificielle et la robotique.

A l'Inria, Frédéric Alexandre dirige le projet Mnémosyne, chargé de développer des modèles computationnels de notre fonctionnement cérébral, dans le but de développer à terme des agents autonomes, robotiques ou logiciels, qui soient physiologiquement crédibles. Autrement dit, dont l'architecture sera analogue à celle du cerveau humain.

Au cours d'une conférence à Bordeaux, lors d'un atelier organisé conjointement par l'expédition Bodyware de la Fing et l'Inria, Frédéric Alexandre nous a présenté quelques fondamentaux concernant les mécanismes de notre mental. Les sciences de l'esprit, sciences cognitives et neurosciences, ont fait des progrès ces dernières années et s'attaquent à des sujets de plus en plus difficiles, a-t-il expliqué en préambule. Comment garder l’information importante. Vendre une formation. Ce que j'ai appris dans l... Content. Les ressources pour enseignants. Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene.

L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Car c’est précisément ce qui nous permet d’apprendre. Cette plasticité, on doit la comprendre comme une remarquable capacité à recycler des circuits présents dès l’origine. Les circuits cérébraux : des capacités disponibles dès l’origine Les circuits cérébraux qui sous-tendent les apprentissages ne sont d’ailleurs pas si variés. L’apprentissage de la lecture active une région spécifique, mais il mobilise et active aussi d’autres zones. Différentes zones du cerveau 1. 2. 3. 4.

Quand technopédagogie devient pédagogie. Le discours technopédagogique évolue. Il n’y a pas si longtemps, l’accent était surtout mis sur les outils numériques et leur potentiel pour enseigner et apprendre. Quoique généralement bien intentionné (c’est-à-dire visant des apprentissages de qualité), le discours dominant semblait (c’est une impression que j’ai, pas une certitude) laisser une impression d’émerveillement sur l’outil, sur l’application, aux yeux et oreilles de celles et ceux pas convaincus.

La technologie semblait une finalité plus qu’un moyen. On a aussi vu/lu le procès des technologies en éducation, justement basé sur cette prémisse. « Wow, t’as vu ce que cette app peut faire? Trop cool! « Impressionnez vos élèves avec cet outil web 2.0 qui va transformer l’éducation! « La technologie en classe est une distraction. Je peux comprendre cet engouement et cette préoccupation. Environnements d’apprentissage engageants et pertinents… les mots-clés de ce billet. (Lien vers le format PDF de ce schéma) Z’avez remarqué? Formation 2.0. Making Tech Simple. Formation | Comment exploiter le potentiel digital en formation ? — MyOrg.ch. 3 tendances pédagogiques émergent — MyOrg.ch. Des tendances ou facteurs communs sous-tendent ces développements. Un mouvement vers l’ouverture de l’apprentissage, qui le rend plus accessible et flexible.

La salle de classe n’est plus l’unique centre de l’apprentissage, basé sur la prestation d’information dans un cours magistral.Un partage accru du pouvoir entre le personnel enseignant et les apprenantes et apprenants. Cela est évident en tant qu’un rôle évolutif du personnel enseignant vers davantage de soutien et de négociation au sujet des contenus et des méthodes, et une concentration sur le développement et le soutien de l’autonomie des apprenantes et apprenants. Il est important toutefois de souligner qu’il s’agit de tendances pédagogiques émergentes.

Il nous faut davantage d’expérimentation, d’évaluation et de recherche afin de cerner celles qui ont une valeur durable et un effet permanent sur le système. 9 nouveaux MOOC pour se former au Web et au numérique. Les MOOC (Cours en ligne ouvert et massif) constituent une nouvelle façon gratuite et impliquante de comprendre, d’apprendre et de se former à distance via la production de contenus, l’agrégation de ressources et une participation active en mode collaboratif.

NetPublic liste 9 nouveaux MOOC proposés pour se former au Web et au numérique au sens large qui débutent avril et en mai 2014. De quoi se perfectionner dans bien des champs de connaissances et de compétences : Monter un MOOC de A Z (Par l’Ecole Normale Supérieure, Cachan) Présentation Inscription Cours : du 11 mai au 29 juin 2014 Effort estimé : 1h à 10h par semaine L’objectif de cette formation est d’appréhender en 5 semaines les aspects importants de la conception d’un MOOC, de la propriété intellectuelle à l’ingénierie pédagogique en passant par la gestion de projet. 2 groupes ont été créés dans les réseaux sociaux pour accueillir les uns et les autres, un groupe Google+ et un groupe Facebook.

Enseigner avec le numérique Inscription. Pédagogie. Pourquoi les neurosciences cognitives modifient-elles la compréhension et la pratique de l’apprentissage ? Si l’on souhaite appréhender l’importance des neurosciences cognitives à propos de l’apprentissage, en général, et de la formation, en particulier, il apparaît préférable d’éviter l’usage de termes excessifs comme ceux de « révolution » et de « bouleversements ». En effet, si les disciplines qui s’intéressent à la constitution et au fonctionnement du cerveau font appel à des sciences expérimentales, comme la biologie, la chimie, la physique, la modélisation informatique, et à des sciences humaines, comme l’anthropologie, la linguistique et la psychologie, elles sont loin de posséder une théorie au sens fort du terme.

Elles ne disposent ni d’un corps d’hypothèses testables reconnu par tous les neuroscientifiques ni d’un ensemble de lois, d’énoncés conditionnels universels, assurant un minimum d’unification dans les processus d’expérimentation et de modélisation. Des raisons de nature diverse Remarques et propositions pertinentes des neurosciences cognitives. Pédagogie 2.0. La révolution MOOC aura-t-elle lieu ?

Formation formateurs d'adultes. La gamification au travail pour motiver ses tro... Une vision de la formation tout au long de la vie en Europe pour 2030. Pour rester employable, nous devrons tous, à l’avenir, développer une culture de l’auto-formation basée sur les compétences et les aptitudes valorisées par le marché du travail. Comment apprendrons-nous en 2030 ? Comment le digital impactera nos pratiques individuelles de formation ?

Quelle sera la place des ressources pédagogiques libres et autres MOOC dans notre formation tout au long de la vie ? C’est à ces questions que le groupe de recherche, The Institute for Prospective Technological Studies (IPTS), rattaché au centre de recherche la commission européenne (JRC), s’est penché lors d’un atelier à Séville les 29 et 30 avril 2013, durant lequel une vingtaine d’experts ont planché sur les scénarii possibles. Ayant eu la chance d’y participer, je vous propose de partager ma vision et de lancer le débat : L’environnement de travail Si nous projetons l’environnement de travail en 2030 sur les bases de ce que l’on connait aujourd’hui, il est vraisemblable que : Les ressources pédagogiques. La boite à outils du formateur innovant " Format... Remue-ménages dans la formation -

Le blog de la formation professionnelle et continue - Ce blog se veut être un outil de liaison entre les consultants qui interviennent sur les modules que je pilote à la Cegos, les participants aux stages et les autres personnes intéressées par les questi. Augmenter le ROI d’une formation grâce au coaching | Sakina Aubert. Les chiffres parlent ! Dans une étude de référence américaine menée par G. Olivero, K. Bane et R. Kopelman (1), les auteurs montrent que l’augmentation de la performance après une formation est de 22% alors que si celle-ci est suivie d’un coaching, cette augmentation est de 88%. L’observation importante est qu’une formation donnée n’est pas forcément une formation retenue et encore moins appliquée. Peu d’impact après une formation ? Penons tout simplement le cas d’une employée qui est envoyée par son responsable RH en formation.

…que le coaching peut aider à éviter ! Notre proposition : intégrer un coaching après chaque formation pour augmenter les résultats de la formation . Si l’on reprend l’exemple ci-dessus, lors de la première séance de coaching, notre participante, en faisant un bilan de son vécu journalier, identifiera ses succès et certaines difficultés. En couplant une formation « classique » par un module de coaching personnalisé, le ROI en sera plus que doublé !

ARFOR - Association Romande des Formateurs. Apprendre sans mots. L'œnologue expert connaît suffisamment les mots du vin pour savoir décrire et reconnaître un grand cru. En revanche, un amateur ne possède pas ce vocabulaire, de sorte que l'usage de mots non appropriés l'empêche de reconnaître les vins. Juniart / Shutterstock.com L'essentiel • Décrire une sensation ou un geste qu’on essaie d’apprendre réduit souvent la précision de cette sensation et perturbe la mémorisation de ce geste. • Les personnes ayant une très bonne expertise dans la verbalisation de leurs sensations (par exemple, les œnologues) échappent à cet effet. Les profanes y sont plus vulnérables. • Deux types de mémoire, l’une déclarative fondée sur des mots, l’autre procédurale concernant les gestes, semblent entrer en compétition dans certains cas. L'auteur André Didierjean est professeur de psychologie cognitive à l'Université de Franche-Comté où il dirige le Laboratoire de psychologie (ea3188).

François Maquestiaux est enseignant-chercheur en staps, à l'Université Paris-Sud.