background preloader

Programmes / Projets

Facebook Twitter

Média d’information scientifique sur les addictions. Parentalité et dépendance. Trousse informationnelle pour les intervenants / Centre intégré universitaire de sante et services sociaux du centre sud de l'île de Montréal, Québec, 2017. Salle de consommation à moindre risque (SCMR) - Strasbourg.

Ouvert 365 jours par an, 6 heures par jour (six heures par jour, l’après-midi et en début de soirée), l'espace de 300 mètres carrés sera composé de trois lieux différents : un accueil où les toxicomanes seront invités à attendre qu'un des douze postes de consommation soit libre, un espace consommation, et une salle de repos.

Salle de consommation à moindre risque (SCMR) - Strasbourg

A l'intérieur, une équipe de sept personnes sera présente en permanence aux heures d'ouverture, il s'agira essentiellement d'infirmiers et de travailleurs sociaux, un vigile sera également là. Le site emploiera 15 équivalents temps plein (ETP). Addiction - Apprentis Chercheurs - Projet MAAD / Saison 4. Jeunes & Ivresses : un kit pour déployer de meilleures articulations entre les services d'Urgences, les ELSA et les CJC ! - Fédération Addiction. Constat Depuis plusieurs années, les professionnels aquitains constatent une augmentation régulière des venues aux Urgences de jeunes consommateurs suite à une alcoolisation massive ou à une situation de poly-consommation importante.

Jeunes & Ivresses : un kit pour déployer de meilleures articulations entre les services d'Urgences, les ELSA et les CJC ! - Fédération Addiction

Cette observation est objectivée dans « l’Atlas régional des consommations de substances psychoactives des Français – 2010 » publié par l’INPES en 2013. La région Aquitaine faisant partie des régions les plus concernées. Ces situations connotent de la gravité de l’usage et d’une prise de risques qui nécessitent une intervention adaptée (« ni dramatisation, ni banalisation »), du repérage à l’accès aux soins spécialisés.

Projet Postulat & stratégies Cette démarche repose sur l’idée que« chacun détient un bout de la réponse ». Kit USB L’ensemble de ce travail participatif a abouti à l’élaboration d’un outil commun sous la forme d’une clé USB destinés aux professionnels des dispositifs concernés et comprenant : TAPAJ : programme d'insertion et de réduction des risques, pour les jeunes en errance - Fédération Addiction. L’association TAPAJ France dresse le bilan du programme TAPAJ pour « travail alternatif payé à la journée » lors de la 3e journée nationale qui aura lieu le 2 Juin prochain à Paris, à la Maison de l’Europe , 35-37 rue des Francs Bourgeois 75004 Paris.

TAPAJ : programme d'insertion et de réduction des risques, pour les jeunes en errance - Fédération Addiction

TAPAJ, un programme d’insertion et de réduction des risques innovant En juin 2012 à Bordeaux, le CEID a mis en place TAPAJ, pour « travail alternatif payé à la journée », un dispositif expérimental à destination des jeunes en errance. TAPAJ leur offre la possibilité de venir travailler quelques heures (espaces verts, manutention) moyennant un salaire versé quotidiennement, en alternative à la « manche ». Le dispositif est géré par une association spécialisée en addictologie et bénéficie du mécénat de structures privées et publiques. « TAPAJ est particulièrement bien adapté aux jeunes en errance car il est sans engagement.

Une journée Nationale de bilan, avec les entreprises partenaires. Le plan B. Ressources et alternatives pour les étudiants. (Dispositif aquitain) « Alcool, ville et vie nocturne » : un projet d’évaluation grandeur nature de la prévention des API chez les jeunes. Le 8 octobre dernier, Danièle Jourdain Menninger, présidente de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives et Joana Judice du Forum Français pour la Sécurité Urbaine ont procédé au lancement du projet « Alcool, ville et vie nocturne ».

« Alcool, ville et vie nocturne » : un projet d’évaluation grandeur nature de la prévention des API chez les jeunes

Ce projet porté par la MILDECA et le FFSU, en partenariat avec huit municipalités françaises, vise à prévenir et agir sur les Alcoolisations Ponctuelles Importantes des jeunes. Le phénomène d’alcoolisations ponctuelles importantes (API) chez les jeunes constitue un sujet majeur de préoccupation en matière de santé publique comme en termes d’ordre et de sécurité publique.

En 2014, 49% des jeunes de 17 ans ont déclaré une API au cours du mois écoulé et 22% des jeunes de 17 ans ont connu au moins trois épisodes d’API. Huit villes se sont montrées volontaires pour participer à ce projet : Angers, Besançon, Bordeaux, Brest, Lille, Lorient, Nantes et Marseille. Le programme américain de renforcement des familles (SFP) expérimenté en France. Le SFP est un programme de renforcement des familles (SFP) élaboré sur 30 ans par Karol Kumpfer, professeur de psychologie au département éducation et promotion de la santé de l’Université de l’Utah.

Le programme américain de renforcement des familles (SFP) expérimenté en France

Il s’adresse prioritairement aux familles « à haut risque » mais peut aussi se décliner de manière plus universelle (prévention universelle), notamment au sein des écoles. Il vise à renforcer les relations et les compétences familiales afin de réduire de manière significative les problèmes de comportement, la délinquance, l’alcoolisme et la toxicomanie chez les enfants et à améliorer les compétences sociales et scolaires. Le SFP et les travaux de la Fédération Addiction Ce programme est la conceptualisation d’une méthode, dotée d’un certain nombre d’outils pour susciter l’implication et l’adhésion des familles (guide, DVD).

Le programme SFP est aujourd’hui appliqué dans 26 pays et récemment expérimenté en France. Première expérimentation évaluée en France.