background preloader

Twictée

Facebook Twitter

Twictée 2016. La twictée - Mais qu’est ce que c’est que ce truc ?

La twictée -

Je participe pour la première année au projet Twictée et vous êtes plusieurs à me demander ce que c’est en voyant passer mes photos sur Insta ou Facebook. Je vous renvoie donc à la définition suivante du site de l’académie de Grenoble Contraction des mots Twitter et Dictée, la twictée est une pratique orthographique de classe au moyen de l’outil Twitter.

Le principe est simple : des groupes d’écoliers postent des phrases et attendent les corrections retournées par d’autres élèves de France ou d’ailleurs dans le monde. Il s’agit donc de faire une dictée que l’on envoie à une classe afin qu’elle nous aide à la corriger grâce à la rédaction d’outils appelés twoutils. Twitter : j’en vois certains me dire, twitter, c’est pas pour moi : j’y comprends rien ! Bon, vous vous dites que finalement twitter ça peut le faire et surtout ce projet de twictée vous séduit ? ==> Vous trouverez aussi des petites vidéos explicatives. Les points positifs : Une liste d'applications utiles pour les enseignants. Si vous êtes un professionnel dans le domaine de l’éducation, cet article s’adresse à vous.

Une liste d'applications utiles pour les enseignants

J’ai pensé qu’il serait intéressant de faire une liste d’applications Web, Mac, iPhone et iPad utiles pour les enseignants. Pour y parvenir, j’ai contacté plusieurs professionnels. Parmi celles qui m’ont été recommandées par les huit personnes ayant répondu à mon appel, voici celles que j’ai sélectionnées Explain Everything : 2.99 $ – Disponible sur iPad Cet outil permet aux enseignants et aux élèves de créer des capsules explicatives de toutes sortes. « Selon moi, c’est l’application la plus puissante de l’iPad », explique Sébastien Wart, conseiller en technologies de l’information et en optimisation Web. « Comme son nom l’indique, plusieurs mélanges/mashups multimédias sont possibles, permettant l’expression créative, la démonstration soutenue, le récit numérique interpellant, etc.

Les suites iWork et iLife d’Apple – Gratuit – Disponible sur Mac, iPhone et iPad. Twictée : la dictée collaborative et active en 140 caractères. De plus en plus de professeurs du primaire et du secondaire se lancent dans les twictées, des dictées en ligne, collaboratives et actives, qui reposent sur le réseau social Twitter. Témoignages. Un élève de la classe de l’école de Dabisse écrit un tweet. En 2010, Bruno Mallet, enseignant à l’école publique Fenez, à Le Mée-sur-Seine, lance une Twittclasse.

Il s’agit, pour sa classe de CE2, d’utiliser le réseau social Twitter dans ses travaux quotidiens. “Mes élèves utilisaient surtout Twitter pour réinvestir ce qu’ils avaient appris dans la classe en matière de conjugaison, à travers de petits jeux d’écriture”, explique le professeur des écoles. La plupart des Twittclasses respectent une “charte d’utilisation”. Un jour, l’enseignant découvre les Twictées, lancées par deux enseignants, Régis Forgione et Fabien Hobart. Mais qu’est-ce qu’une Twictée, au juste ? Dictées traditionnelles et négociées A l’école publique Fenez, à Le Mée-sur-Seine, les CE2 de Bruno Mallet entament une twictée. Twictée : l’enseignement de l’orthographe décuplé par Twitter. Les twictées, dictées en 140 caractères, permettent à l'élève de s'améliorer en orthographe à travers des processus complexes, mais dans un cadre sécurisant et ludique.

Pour les professeurs, c'est aussi un "réseau collaboratif d'apprentissage". La classe de Régis Forgione conçoit des twoutils. Les “twictées”, ces dictées collaboratives, interactives et en 140 caractères, sont nées en 2013, suite à la réflexion de deux enseignants, Régis Forgione, professeur des écoles à Freyming-Merlebach (Moselle), et Fabien Hobart, accompagnant pédagogique et chargé de mission pour la délégation académique au numérique (DAN) de Créteil. Les créateurs des twictées gèrent ensemble le compte “Twictée Officiel”, le compte Twitter référent, au centre du dispositif.

Ils structurent les groupes, organisent les séances. La simplexité : rendre simples des processus complexes “Premier principe : il faut différencier la connaissance d’une règle orthographique de sa mise en oeuvre. Fabien Soyez.