background preloader

Know Thyself - Compatibilité de l'individu avec le groupe

Facebook Twitter

L'échelle des comportements. Comment analyser le comportement de votre entourage ?

L'échelle des comportements

Dans cet article, j’aimerai partager avec vous un outil qui vous sera très utile pour gérer efficacement vos relations avec les autres, que ce soit dans un cadre professionnel ou dans votre vie personnelle. Il s’agit de l’échelle des comportements. L’échelle des comportements vous sera particulièrement utile si vous managez une équipe ou coordonnez différentes personnes dans le cadre d’un projet. Cooperation reciprocite pardon. En 1974, le philosophe et psychologue Anatole Rapaport de l'université de Toronto émet l'idée que la manière la plus "efficace" de se comporter vis à vis d'autrui est: 1) la coopération 2) la réciprocité 3) le pardon.

cooperation reciprocite pardon

C'est-à-dire que lorsqu'un individu ou une structure ou un groupe rencontre un autre individu, structure ou groupe, il a tout intérêt à proposer une alliance. Ensuite il importe, selon la règle de réciprocité, de donner à l'autre en fonction de ce que l'on reçoit. Si l'autre aide, on l'aide; si l'autre agresse, il faut l'agresser en retour, de la même manière et avec la même intensité. B A N K code.

Big Five Model

Fenêtre de Johari - Quel est notre rapport aux autres ? Cette semaine, je souhaite présenter un outil que j'utilise lors des formations destinées aux managers, commerciaux et conseillers en insertion professionnelle pour représenter ce qui se joue entre un individu (membre de leur équipe, bénéficiaire, client, eux-même) et les autres.

Fenêtre de Johari - Quel est notre rapport aux autres ?

Ne vous est-il jamais arrivé de participer à une discussion avec une personne et de remarquer que son comportement changeait d'un seul coup en abordant un sujet ? Certaines personnes ou vous-même ne vous êtes pas senti mal à l'aise lors d'une rencontre ou un rendez-vous qui semblait pourtant prometteur ? En 1955, Joseph LUFT et Harrington INGHAM ont réussi à schématiser le rapport entre un individu et les personnes qui l'entourent, la Fenêtre de JOHARI. Cette fenêtre se base d'ailleurs sur une approche PNL. Je vous laisse le découvrir dans cet article.

Element Humain Human Element

Incompetent. What Makes Someone an A-hole? Communication interpersonnelle. Emotional Intelligence. Sept profils de collègues insupportables (et comment les gérer) Tout le monde en connait un casse-pied au bureau.

Sept profils de collègues insupportables (et comment les gérer)

L'un est assis en face de vous, l'autre juste à côté, vous les croisez à une réunion de travail ou sur un projet transverse. "Certes, ils sont le sel (voire le poivre) de la vie professionnelle, expose le coach Jean Paul Guedj auteur de "Toxi Collègues" (éd. Larousse, janvier 2016) mais parfois ils vous horripilent". Voici sept profils bien représentés en entreprise et les solutions pour les gérer dès lors qu'ils sont dans votre équipe et que vous sentez que vous pouvez prendre l'ascendant. 1. Les forces signatures. Tel que spécifié dans la section Définition et petite histoire, la psychologie positive représente l'étude des processus et conditions menant au fonctionnement optimal des individus, groupes et organisations (Gable & Haidt, 2005, tel que cité par Dubreuil, Forest, Girouard & Crevier-Braud, 2011)[1].

Les forces signatures

Ainsi, tout individu ayant un intérêt envers ce concept peut se poser la question suivante: Comment réussir à atteindre une performance et un fonctionnement organisationnel optimal et qu’est ce que cela implique au juste? Nos Forces et celles des autres : Comment en optimiser l’usage au travail? (Dubreuil et al, 2012); est un article nous permettant de porter une réflexion face à ce sujet et de trouver quelques éléments de réponses à nos questionnements.

Empathy

L’égo, frein majeur à l’intelligence collaborative. Sylvaine Pascual – Publié dans: Vie professionnelle / Relations aux autres La presse s’est emparée un peu vite de l’affaire avec un poil insuffisamment de nuance, et voue le travail collaboratif aux gémonies au profit d’un individualisme au blason soudainement redoré.

L’égo, frein majeur à l’intelligence collaborative

Je m’étais agacée sur mon blog personnel (café-journal du 28 mars) de ces conclusions hâtives, en particulier dans l’Express, qui échouaient à poser les bonnes questions. Car il ne s’agit pas de dire “arrêtons de travailler à plusieurs” mais de réfléchir à: Qu’est qui, dans notre façon de travailler à plusieurs, génère des résultats aussi désastreux? Que peut-on mettre en œuvre pour y remédier et créer les conditions d’une véritable intelligence collaborative?

Are You a Self-Esteem Junkie? The Unexpected Dark Side.