background preloader

Revenu universel

Facebook Twitter

Les 8 approches de financement d'un revenu universel de base. A partir des diverses options proposées par les philosophes, divers économistes ont proposé des schémas de financement.

Les 8 approches de financement d'un revenu universel de base

Vous trouverez ci-dessous les principales propositions que l’on peut énumérer. Nota : Le Mouvement Français ne se positionne pas quant à ce que serait la meilleure proposition de financement parmi celles existantes Approche A : Le financement d’un revenu de base par l’impôt sur le revenu Cette proposition s’appuie sur le travail de Marc de Basquiat dont on peut trouver un résumé de la thèse en cliquant ici (pdf). Il s’agirait de mettre en place un revenu de base financé par un impôt proportionnel qui viendrait remplacer le système actuel du RSA, de la prime pour l’emploi et des exonérations de cotisation patronales (réductions Fillon).

Le financement par un impôt proportionnel donne une réponse aux sceptiques du revenu de base qui demandent souvent « Mais pourquoi le distribue-t-on aussi aux plus riches ? Approche B : regarder la part d’autofinancement Crédit image : Le revenu universel : l'attrape couillon inégalitaire néolibéral. C’est un débat qui progresse depuis quelques années, certains candidats à l’élection présidentielle de 2012 s’étant même emparés de la question.

Le revenu universel : l'attrape couillon inégalitaire néolibéral

Cette semaine, le gouvernement a reçu un rapport préconisant de le mettre en place, alors que la Finlande pourrait le faire en 2017. Bonne ou mauvaise idée ? Un égalitarisme inégalitaire ? Bien sûr, on peut voir dans le revenu universel (une allocation universelle fixe pour tous les citoyens), le moyen de mettre fin à la pauvreté, apportant aussi une forme de sécurité à tous les cotyens, ce qui rendrait la société moins dure et plus humaine, une société décente. C’est ce que défendait l’économiste Alexandre Anizy il y a deux ans. En effet, si cela est un moyen de permettre une baisse du salaire minimum, cela donne un côté obscur à la mesure. Le diable est dans les détails Malgré tout, suivant l’analyse d’Alexandre Anizy, il faut reconnaître que le revenu universel pourrait aussi constituer un progrès considérable pour nos sociétés. (20+) La Finlande prête à expérimenter un revenu universel. Pauvres ou riches, un revenu versé à tous, sans condition, ni contrepartie ?

(20+) La Finlande prête à expérimenter un revenu universel

C’est ce que vient d’annoncer le gouvernement de centre droit du Premier ministre finlandais, Juha Sipilä. Une promesse de campagne qui pourrait voir le jour dès 2017 : chaque Finlandais pourra alors percevoir une allocation mensuelle quels que soient ses revenus. Par cette mesure de dimension universelle, le gouvernement entend lutter contre une pauvreté toujours plus importante et contre une explosion des prestations sociales. Alors qu’une quatrième année de récession se profile, le taux de chômage des Finlandais va de record en record, dépassant désormais la barre symbolique des 10% de la population active.

Et se serait, à en croire le gouvernement qui n’a jamais caché qu’il appliquerait des politiques d’austérité, l’ensemble des prestations sociales qui seraient supprimées en contrepartie de cette allocation mensuelle dont le montant pourrait atteindre les 800 euros. Austérité sociale. Les 8 approches de financement d'un revenu universel de base. Le revenu universel, une bonne solution ? Voir la vidéo Francetv info Mis à jour le , publié le La Finlande souhaite mettre en place un revenu universel qui remplacerait toutes les aides sociales distribuées par l'État.

Le revenu universel, une bonne solution ?

Sur le plateau de France 2, François Lenglet affirme que la Finlande n'est pas le seul pays à y penser. Ce revenu minimum "a été expérimenté en Alaska et à Singapour, et la Suisse est en train de l'examiner en ce moment même", explique le journaliste. "C'est l'une des rares idées qui permet de réconcilier la gauche, et les libéraux de droite parce que la gauche y voit un instrument de lutte contre la pauvreté tandis que pour les libéraux, c'est un levier de réforme d'un État providence qu'ils jugent trop complexe et coûteux", poursuit-il. François Lenglet explique que "l'idée c'est de supprimer toutes ou une partie des aides sociales existantes" et de distribuer cet argent de façon égalitaire quel que soit l'âge ou la situation des citoyens.

Les 8 approches de financement d'un revenu universel de base. Les 8 approches de financement d'un revenu universel de base. Le revenu universel, une bonne solution ?