background preloader

Littérature numérique

Facebook Twitter

QU'EST-CE QUE LA LITTERATURE NUMERIQUE ? Qu'est-ce que la littérature numérique ? Le symbole Ö avant ou après un mot indique un lien vers une autre fiche du module. VIAN Boris, “Un robot-poète ne nous fait pas peur”, ARTS 10-16, avril 1953 : 219-226. , un robot capable de concevoir de la poésie. Cette figure hantera longtemps l’imaginaire collectif et symbolise une méfiance extrême à l’égard de la littérature numérique. Ces réactions peuvent être d’autant plus épidermiques que la littérature joue de la langue, activité qui possède encore souvent une aura sacrée.

En un mot, « faire faire » de la littérature à une machine, et plus encore de la poésie, est parfois ressenti comme sacrilège car assimilé à un abandon de notre part la plus humaine, celle qui exprime le vrai, le juste et, surtout, tous nos sentiments. Voilà qui serait falsifier le vrai, dénigrer le juste et rabaisser nos sentiments au rang de mécanismes calculables.

Aucune machine n’est capable d’opérer seule ce déplacement. 2.1 Littérature numérique, médium et médias. La diffusion du livre numérique en 10 questions. Qu'est-ce que la diffusion du livre numérique ? Définition en 10 questions (et 10 réponses), suite à la formation organisée par Languedoc-Roussillon livre et lecture en octobre 2015. Cette série de questions-réponses fait suite à une formation proposée par Languedoc-Roussillon livre et lecture, et assurée par Alexandre Levasseur de la société de diffusion numérique e-Dantès (informations complémentaires). 1. Quelle est la différence entre distribution et diffusion La distribution concerne l'acheminement : pour les livres imprimés, il s'agit de l'envoi des livres de l'éditeur au libraire, ou l'inverse pour les retours. Pour les livres numériques, il s'agit du flux des métadonnées (notices des livres) et de l'accès aux fichiers (comprenant également la gestion des mesures techniques de protection, ou DRM).

Le distributeur est le garant de la circulation des livres, aux formats papier ou numérique. 2. 3. 4. Un bon distributeur numérique doit permettre et garantir : 5. 6. 7. 8. 9. 10. Littérature papier et littérature numérique, une opposition ? Est-ce que les technologies numériques changent la littérature ? Peut-on parler d’une littérature numérique ? Y a-t-il une opposition entre la littérature papier et la littérature numérique ? Pour répondre à ces questions, nous pouvons jouer deux cartes contradictoires : celle de la continuité ou celle de la rupture. La première carte nous pousserait à dire qu’il n’existe aucune opposition entre ces deux formes de littérature car, dans les faits, il n’y a que des pratiques qui s’inscrivent toujours dans une continuité. De fait, l’opposition relèverait d’une essentialisation abusive d’une série de pratiques qui ne peuvent ni doivent être essentialisées. Bien évidemment ces deux perspectives ont un sens. L’idée que je voudrais proposer est qu’il y a une continuité dans les pratiques, mais qu’il y a une rupture dans les processus d’institutionnalisation de ces pratiques.

Il n’y a que des pratiques d’écriture… Commençons par les pratiques. Mais il y a aussi une lutte entre papier et numérique. Dossier : la littérature numérique. La BPI présente un dossier consacrée à la littérature numérique. Composé d'une infographie, de ressources et de liens, ce dossier permet de se plonger dans cet art à part entière. La littérature numérique est apparue en même temps que l'informatique. Elle s'enracine dans des problématiques scientifiques pionnières et des questions littéraires issues des avant-gardes poétiques du 20e siècle ou des écritures plus traditionnelles.

Elle se transforme au fur et à mesure des progrès technologiques. La définition proposée par la BPI : La littérature numérique, parfois dénommée cyberlittérature ou par le terme anglais digital literature, est apparue en même temps que l'informatique. Voir le dossier Crédit photo : Antonov Roman / Shutterstock.com Niveau : Populaire. Quand le web lance son genre littéraire : zoom sur les fanfictions ! Croque les Mots : La fanfiction est-elle de la littérature ? - Carry On. Dans Fangirl, nous découvrions Cath, une jeune femme rêveuse et pleine d'imagination lorsqu'il s'agit de mettre en scène les aventures de Simon Snow à travers sa fanfiction.

Car avant d'être un roman désormais publié chez Pocket Jeunesse, Carry On est avant tout une fanfiction inspirée des aventures d'Harry Potter. Et il suffit de se prendre un tout petit peu au jeu pour profiter de toute la magie du livre. À la (re)découverte de l'univers Carry On est l'histoire de Simon Snow, un sorcier aux pouvoirs qu'il ne maîtrise que difficilement. Chaque année depuis ses onze ans, il va à l'école de Watford pour en apprendre plus sur la magie.

Si cette histoire ne vous semble pas inconnue, c'est parce qu'elle ressemble très fortement à celle d'Harry Potter. Et pour cause, créé à travers Fangirl, Simon Snow est bien une représentation plus ou moins proche du sorcier à lunettes qui a désormais conquis plusieurs générations. Est-ce que les fanfictions sont de la littérature ? "La fanfiction : un plagiat toléré ? Une adaptation illicite ? Une création soulevant de multiples questionnements juridiques", Cet article (dont l'intégralité est reproduite dans la revue juridique "Les petites affiches" n° 234 du 24 novembre 2015 (pages 4 à 7)je ne vous en propose ici qu'une courte présentation) ,part du postulat que, d’après le Code de la propriété intellectuelle, toute création de forme originale est une oeuvre protégée par le droit d’auteur français.

Cela signifie que l’auteur de cette oeuvre a, sur cette dernière, des droits de propriété intellectuelle et des recours en cas de contrefaçon. Il n’est donc pas possible d’adapter l’oeuvre d’un créateur ou d’en reprendre un ou plusieurs éléments originaux sans l’accord de ce dernier. Or, Internet a démocratisé une forme de création littéraire relativement récente, appelée « fanfiction » qui consiste, pour le lecteur « fan » d’un roman, à en inventer la suite ou une intrigue dérivée (c'est ainsi que la saga "Cinquante nuances de Grey", dérivée de la saga "Twilight", a vu le jour). Mais cela est-il légal ? Par Séverine Dupuy-Busson. Fanfictions : et si j'écrivais la suite de «Harry Potter» ? - Le Parisien. Elle s'appelle Anna Todd. Elle est mondialement connue chez les 14-25 ans, a vendu des millions d'exemplaires de ses deux livres « After » et « Before »*. Mais cette jeune Américaine de 26 ans a d'abord connu la gloire sur Internet.

Son premier ouvrage, dont le héros est Harry Styles, l'un des chanteurs du groupe One Direction, a été lu plus d'un milliard de fois sur le site Wattpad, spécialisé dans les fan-fictions. Une nouvelle forme d'écriture, où les héros sont des stars réelles ou des personnages de séries. Décryptage d'un phénomène. Le mot : fan-fiction Une fan-fiction est un récit interactif publié sur Internet où les héros sont des stars, chanteurs, acteurs, ou des personnages de séries, de films, de romans ou de contes existants. Une naissance sur papier Les fan-fictions ne sont pas nées avec le Web. Une croissance délirante Des stars du genre Suzie Kammer, auteur et lectrice de fan-fictions : « On ne veut pas que les livres qu'on aime s'arrêtent » Suzie Kammer a 21 ans. France 4 - Fanfiction, ce que l’auteur a oublié d’écrire. 250 000 fanfictions sur Twilight, 350 000 sur Naruto, 750 000 sur Harry Potter, 1 400 000 sur One Direction, les chiffres sont vertigineux !

Fanfiction, ce que l’auteur a oublié d’écrire s’impose comme LE documentaire français que l’on attendait sur les fanfictions ! Phénomène récent au succès exponentiel, cette manière d’écrire reste cependant illégale en France, du point de vue de la propriété intellectuelle. Car, pour ceux qui l’ignorent encore, la fanfiction est ce nouvel art littéraire de la pop-culture qui reprend à son compte, dans des histoires totalement inédites des personnages de livres (l’exemple le plus édifiant : Fifty shades of Grey est une fanfic de Twilight et a vraiment enclenché un mouvement), voire des personnes, comme l’auteur américaine Anna Todd, qui s’inspire d’Harry Styles pour After). La fanfiction, un nouveau genre littéraire ? Avec les lecteurs, sans aucun doute, une histoire d’amour qui ne fait que commencer ! L'art de la fanfiction : un genre littéraire à part entière.

Chaque semaine, ActuaLitté et l’association Effervescence, réunissant les étudiants et anciens élèves du master Édition et Audiovisuel de Paris-Sorbonne, vous donnent rendez-vous. Retrouvez dans les colonnes de notre magazine une chronique réalisée par les étudiants de la formation, mettant en lumière les nouvelles problématiques liées au numérique dans le monde de l’édition. Cette semaine, les fanfictions. Au fil des siècles, l’admiration pour les différentes formes d’art n’a pas diminué, bien au contraire. Les façons de rendre hommage aux artistes que l’on aime et à leur œuvre sont diverses, et ont évolué avec les nouvelles technologies. Celle à laquelle nous nous intéressons aujourd’hui est l’écriture de fanfictions. Qu’entendons-nous par là ?

Si cet exercice littéraire existe depuis toujours, et a souvent été qualifié par le terme « pastiche », il est actuellement reconnu comme un genre à part entière. Quand l'édition découvre un phénomène de mode À mardi prochain ! "La fanfiction : un plagiat toléré ? Une adaptation illicite ? Une création soulevant de multiples questionnements juridiques", Vers une net-littérature. Marie-Albéric Martin écrit un mémoire sur la twittérature. Je réponds à ses questions. — Vous considérez Twitter comme un outil pour écrire ?

— Twitter n’est pas un outil. C’est plutôt un lieu social dans l’espace numérique, une sorte de bar. . — Considérez-vous twitter comme une contrainte pour écrire ? — Quand on écrit dans un bar, on a la contrainte de la foule, du bruit, du serveur qui lorgne sur nous… Sur Twitter, la table est si étroite qu’on ne peut pas dépasser les 140 caractères consécutifs. La véritable contrainte n’est pas dans les 140 caractères, mais dans le regard constant porté sur ces caractères par la foule de nos followers. Le lecteur entre dans l’atelier de l’auteur. C’est ça la nouveauté littéraire. Il va s’en dire qu’écrire puis publier a posteriori sur Twitter n’a aucun intérêt. . — Est-ce qu’écrire sur Twitter affecte la structure de la narration ? — Ça affecte à coup sûr la microstructure, c’est-à-dire le style. . — Pourquoi une publication papier de ce roman ?

Comment le numérique est en train de métamorphoser le monde de l'art. L'artiste sait parfaitement gérer son image C'est un fait connu depuis Exit through the gift shop, le film dédié à Banksy : l'artiste sait parfaitement gérer son image, l'alimenter de rumeurs et de mythes et la faire fructifier. En octobre dernier, son utilisation promotionnelle d'Internet a été exemplaire et a soulevé des questions et réserves applicables à tout le monde de l'art. Banksy est parvenu à démocratiser son art, à le faire connaître dans les cercles non attenants au monde de l'art. Ce succès a suscité autant d'admiration que de rejet.

Les musées et institutions essaient de suivre son chemin, mais Banksy a également essuyé des critiques. Certains - dont beaucoup sont issus du monde du street art- l'accusent de poursuivre des visées mercantiles, et des rumeurs le qualifient en outre de millionnaire. AMA a enquêté sur le défi que l'ère numérique impose au monde de l'art. L'ère numérique : vers une démocratisation de l'art plus aisée ? À cet égard, le MoMA fait figure de pionnier. Dossier : la littérature numérique. QU'EST-CE QUE LA LITTERATURE NUMERIQUE ? Peut-on reconnaître la littérature numérique ? (I) Matière, écart, langage | Marginalia. « Je la reconnais d’une façon physique. Il y a quelque chose qui change en moi. Je n’ose pas parler de la circulation de mon sang ou du rythme de ma respiration, mais il y a des choses que je reconnais tout de suite comme étant de la poésie. » (Borges, Entretiens avec Georges Charbonnier) J’ai beaucoup regretté de n’avoir pas pu assister en septembre dernier au festival international lancé par la BnF et plusieurs laboratoires (Paragraphe, Arts-H2H, MIM) : “Chercher le texte“.

Encore au Québec, je ne pourrai pas non plus profiter de l’exposition proposée par la BnF jusqu’au 1er décembre 2013 : “Les littératures numériques d’hier à demain“. Dans le cadre de ce compte rendu (tardif, certes), il me faudra donc me contenter de quelques ressources fragmentaires (images, tweets, billets, etc.), des oeuvres exposées (300) et performances proposées (une trentaine), d’articles et de livres universitaires sur le sujet.

Repères (Quelques) caractéristiques La capture du lecteur et le geste interfacé. Filiations, histoire et caractéristiques de la littérature numérique. Colloque: "Littérature et numérique: vers quelles écritures?" Lecture numérique, lecture classique : quelles transformations ? Littérature: l'édition numérique bouscule les codes. Littérature et culture numérique, colloque étudiant Part1.