background preloader

Mondial

Facebook Twitter

Accueil - PassCreaMode. Etude mondiale du marché des produits de luxe - Edition 2014 - Bain & Company. Le consommateur devient primordial pour un marché du luxe qui s'installe dans un rythme de croissance moins soutenu mais plus pérenne selon l'étude 2014 de Bain & Company sur le marché mondial des produits de luxe.

Etude mondiale du marché des produits de luxe - Edition 2014 - Bain & Company

Le marché mondial du luxe est porté par la croissance du tourisme international et l'émergence des classes moyennes mondiales. Avec des consommateurs qui effectuent de plus en plus d'achats ailleurs que dans leur pays d'origine, on assiste à l'émergence d'un consommateur réellement global. Paris, le 14 octobre 2014 – En 2014, la « nouvelle norme » mondiale pour le marché du luxe se définit par une croissance moins soutenue mais plus pérenne, une tendance qui pourrait se poursuivre au-delà de 2014.

Le marché mondial des produits de luxe devrait atteindre une valeur de 223 milliards d'euros en 2014, grâce à rebond de la croissance à 5 pour cent à taux de change constant, (+2 pour cent à taux de change courant) . · Le marché des yachts croît à 2 pour cent en 2014. 2016 Edition de printemps de l’étude mondiale de Bain & Company sur le marché des produits de luxe - Bain & Company. D’après l’édition de printemps de l’étude mondiale de Bain & Company sur le marché des produits de luxe, de saines tendances démographiques annoncent cependant une nouvelle vague de croissance à venir.

2016 Edition de printemps de l’étude mondiale de Bain & Company sur le marché des produits de luxe - Bain & Company

Paris, le 25 mai 2016 - L’année dernière a marqué le début d’une nouvelle ère pour le marché mondial des produits personnels de luxe, caractérisée par une croissance faible mais plus stable -. Le secteur, qui inclut la maroquinerie, la mode, l’horlogerie, la joaillerie et les parfums et cosmétiques –a atteint un chiffre d’affaires de 253 milliards d’euros. Ceci équivaut à une hausse de 13 pourcent à taux de change courant depuis 2014, mais seulement 1 pourcent à taux de change constant. Selon Bain, le ralentissement observé en 2015 s’est étendu jusqu’au premier trimestre 2016 avec seulement un pourcent de croissance. Cette tendance devrait se poursuivre tout au long de l’année. Russie : Le luxe malgré la crise. Si le marché russe du luxe n’affiche plus la même croissance que les années précédentes, il reste néanmoins le secteur le moins touché par la crise.

Russie : Le luxe malgré la crise

L’Économika a interrogé différents experts sur les dernières tendances et perspectives du marché du luxe en Russie. Le luxe et les autres La crise économique a contraint les Russes à revoir sérieusement leur comportement de consommation. Ainsi, selon le groupe Fashion Consulting, en 2016, 70 % des citoyens russes ont considérablement réduit leurs dépenses en vêtements et chaussures, et 12 % ont tout simplement fait une croix dessus. Seules 15 % des personnes interrogées affirment ne pas connaître de difficultés dans leurs dépenses pour des biens et des services. Ces données témoignent de l’appauvrissement de la population et, partant, de la prédominance du comportement d’épargne. Les experts du groupe Fashion Consulting observent depuis trois ans une baisse significative des importations de produits finis.

Aventures chinoises en Russie. Le luxe: 330 millions de consommateurs et des profils qui changent- 12 février 2014. Paris (AFP) - Le nombre de consommateurs de produits de luxe a plus que triplé en vingt ans et est estimé aujourd'hui à 330 millions, avec des profils en pleine évolution, selon une étude du cabinet Bain & Company qui décortique la clientèle de Louis Vuitton, Chanel, Hermès et autres griffes du secteur.

Le luxe: 330 millions de consommateurs et des profils qui changent- 12 février 2014

Alors qu'ils n'étaient que 90 millions en 1995, la barre des 400 millions de consommateurs de biens personnels de luxe (vêtements, maroquinerie, accessoires, bijoux...) devrait être franchie en 2020 et celle du demi-milliard en 2030, souligne Claudia D'Arpizio, associée chez Bain, en présentant cette étude lundi. Le marché, évalué à 217 milliards d'euros en 2013, accueille en moyenne 10 millions de nouveaux consommateurs chaque année et la croissance a surtout été portée depuis 2009 par les Chinois, relève-t-elle.

Estimés à environ 50 millions aujourd'hui, les consommateurs chinois du luxe représentent 14% de la clientèle mondiale mais assurent à eux seuls 28% des dépenses.