background preloader

Interne

Facebook Twitter

Chiffres Armani 2015. Armani, deuxième marque de luxe italienne la plus rentable Pour son 40ème anniversaire en 2015, Giorgio Armani a enregistré une croissance en hausse. Toutefois celle-ci reste entachée par un marché du luxe en berne. Un chiffre d’affaires croissant pour Armani en 2015 Mercredi 1er juin 2016, le groupe Giorgio Armani a communiqué son bilan économique en 2015. L’an dernier, le griffe italienne a enregistré des revenus consolidés de 2,65 milliards d’euros, en hausse de 4,5% par rapport à 2014. Son excédant brut d’exploitation s’est quant à lui élevé à 513 millions d’euros en 2015 contre 507 millions en 2014.

Giorgio Armani a tenu à spécifier qu’il était parvenu à dégager une trésorerie de 640 millions d’euros fin 2014. De par ses chiffres positifs, Giorgio Armani se place en deuxième position des marques italiennes de luxe les plus rentables. . « Ces résultats sont le fruit d’une politique de diversification attentive pour les lignes du groupe. Les activités d’Armani se diversifient. Giorgio Armani scelle l’avenir de son groupe sous la forme d’une Fondation - journaldutextile.com. Armani fourrure. Armani n’utilisera plus de fourrures Après des années de lobbying mené par les militants des droits des animaux, Armani cessera finalement d’utiliser la fourrure pour ses créations. La fourrure artificielle préférée par Armani Giorgio Armani a annoncé qu’il renonçait à toute forme de fourrure animale pour la création de ses futures collections. La marque a déclaré qu’il existe aujourd’hui des alternatives permettant d’éviter ces « pratiques cruelles ». « Je suis fier d’annoncer l’engagement concret du groupe Armani pour l’abolition totale de l’utilisation des fourrures animales dans ses collections » s’est exprimé le PDG Giorgio Armani lui-même. « Le progrès technologique atteint ces dernières années, nous permet d’avoir à disposition des alternatives valides qui rendent inutile le recours à ces pratiques cruelles envers les animaux » a-t-il ajouté.

La collection Armani autome-hiver 2016/2017 constituera ainsi le premier défilé de la marque placée sous le signe du « sans fourrure ». TEXTILE • L’industrie du luxe délocalise en douce. What do Armani, Ralph Lauren and Hugo Boss All Have in Common? Bangladesh. Cheap garment-factory labor doesn't always equal cheap clothes. The availability of low-cost workers has sent mass-market clothing labels of all stripes— H&M, Gap, Wal-Mart, Zara and others—into Bangladesh's $20 billion garment industry. But designer brands including Giorgio Armani, Ralph Lauren and Hugo Boss also have outsourced manufacturing to Bangladesh, where worker safety has become a huge issue following several fatal accidents.

Indeed, high-end labels often use the same factories as their discount peers. Giorgio Armani last year received shipment of 21,600 pounds of T-shirts and underwear made in a factory in the port city of Chittagong, according to the shipping records. Armani said the Italian fashion house produces a "relatively small number of items" in Bangladesh. A Michael Kors spokeswoman said it has sourced from Bangladesh "very sparingly. " Fashion's most basic item, the T-shirt, highlights the high-low incongruity. Adding in polyester or viscose can help lower the cost. Vague de malaises dans une usine Armani au Cambodge. Aucune promesse n’a été tenue par les patrons de l’usine Kin Tai, à Phnom Penh. Notamment celle faite en 2010, puis renouvelée en 2014, d’installer des climatiseurs après des évanouissements en cascade constatés par les autorités cambodgiennes.

Selon une enquête du consortium de droits des travailleurs (WRC) réalisée l’année dernière, il ferait en moyenne 38 degrés dans cette usine sous-traitante d’Armani Jeans. D’après les ouvriers, la température monterait régulièrement à 40 degrés. Alors, pour essayer de tenir le coup, les ouvriers utilisent une technique traditionnelle qui consiste à se frotter la peau avec des pièces de monnaie pour faire remonter le sang à la surface de l’épiderme, a expliqué Joel Preston, consultant pour le centre d’éducation juridique à Phnom Penh, à The Observers. Lire aussi : « Un ouvrier cambodgien s’adresse à H&M » Si le sujet vous intéresse, nous vous conseillons le webdocumentaire « Cambodge : les forçats du textile » « Vetements », les créateurs anonymes qui chamboulent tout.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alice Pfeiffer Cette jeune griffe derrière laquelle se cachent sept créateurs inconnus a choisi de fusionner luxe et cultures underground. Et de jouer l’anticonformisme. Ingrédients d’une réussite. Si l’emplacement d’un défilé peut en dire long sur la collection qu’il accueille, que déduire d’une convocation nocturne au Dépôt, club gay sulfureux du Marais ? Cette invite au voyage fripon provient de la toute jeune griffe Vetements, née en mars 2014. Et elle annonce l’anticonformisme de sa troisième collection, présentée lors de la Semaine de la mode parisienne qui s’achève ce mercredi. Ce goût pour la géométrie stricte et théâtrale dégage comme un parfum de Martin Margiela.

Aujourd’hui semi-finaliste du prix LVMH, ce collectif a relevé un défi de taille : séduire à la fois la presse internationale et l’underground parisien. Un anonymat engagé Un recyclage couture Leurs pièces proviennent de friperies, marchés aux puces et surplus militaire.