background preloader

Compagnonage

Facebook Twitter

Plantes compagnes, compagnonnage et associations de légumes. Au potager biologique les voisins à éviter. Associations défavorables Au potager biologique les mauvaises associations des légumes sont cause d'échec.

Au potager biologique les voisins à éviter.

Exemple : l'ail n'apprécie pas, à côté de lui, tous les choux et les légumineuses. Par contre, l'ail apprécie d'être à côté des : carottes, concombres, fraises, oignons, poireaux, pommes de terre, tomates, et betteraves. Pour tous les autres légumes, sauf choux et légumineuses, les associations sont à faire et peuvent être bénéfiques.

Mauvaises associations Ail avec : tous les choux-haricots-pois Aubergine avec : pomme de terre-poireau Bette avec : basilic-poireau-tomate et autres chénopodiacées Betterave avec : carotte-épinard-haricot à rame-poireau-tomate-pomme de terre-épinard et autres chénopodiacées Carotte avec : bette-betterave-carotte-menthe Céleri avec : Vos légumes du potager suivent-ils les bonnes associations ? On entend souvent dire "le poireau préfère les fraises" ou bien "la carotte et l'oignon se protègent de leur mouche".

Vos légumes du potager suivent-ils les bonnes associations ?

C'est ce qu'on appelle les associations de légumes. Il existe beaucoup d'associations connues et ce n'est pas facile de s'y retrouver dans des listes qui peuvent être longues de plusieurs pages. Quelles sont les meilleures associations ? Quelles sont celles qu'il faut éviter absolument ? Dans cet article, je vais vous montrer de façon simple et claire comment faire pour que vous puissiez bien appliquer les associations au potager. C'est le 2ème article de la série sur l'organisation de l'espace au potager.

En tenant compte des associations, vous réglez les 3 problèmes suivants : Les insectes nuisibles pour un légume A sont repoussés par les odeurs (des tiges ou des racines) d'un légume B. Les associations qu'il faut éviter absolument Toutes les conditions vous semblent remplies pour qu'un légume se développe et pourtant il pousse mal ? Associations au potager antimaladie et antiparasites. Certaines plantes et légumes émettent des répulsifs, piègent les insectes, ou au contraire les attirent, les détournant des autres plantes et légumes… Profitons de leurs bienfaits en les associant dans le potager pour une récolte de qualité produite au naturel.

Associations au potager antimaladie et antiparasites

Rustica vous propose quelques associations pour prévenir maladies et parasites : Asperge L’odeur des feuillages des tomates, de la tanaisie, de la rue et de la sauge repoussent la mouche de l’asperge. Betterave Légume à associer avec les capucines naines qui attirent les pucerons. Les laitues luttent contre les altises. Carotte Le parfum des poireaux, des oignons, de l’échalote, de l’ail, de la ciboulette et de la sauge repoussent la mouche de la carotte. Céleri Le raifort a une action efficace contre la rouille du céleri. Cultures associées: plantes compagnes ou amies. Certaines plantes poussent mieux, ou moins bien, au voisinage d’autres plantes, notamment par un phénomène nommé allélopathie.

Cultures associées: plantes compagnes ou amies

Certaines plantes vivent en symbiose les unes avec les autres, et d’autres s’entraident… Elles sont alors dites plantes compagnes ou plantes amies. La mise en association volontaire de ces espèces par l’homme est appelée culture associée, ou encore compagnonnage botanique. La suite sur avec tableau des compagnonnages possible en bas de page.

Qui n’a jamais entendu parler de l’association de la tomate et de l’œillet d’inde ? Du poireau et de la carotte ? Bien marier les légumes entre eux. Comme les êtres humains, les légumes ont des sympathies et des antipathies.

Bien marier les légumes entre eux

Certaines familles se stimulent ou se protègent. D’autres s’épuisent et se fragilisent. La mise en place des légumes au potager ne se fait pas comme ça et certaines règles s’imposent pour ne pas associer des légumes qui pourraient se gêner. Trois sœurs (agriculture) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Trois sœurs (agriculture)

Association courge-haricot-maïs dans la milpa amérindienne. La technique agricole mixte de cultures complémentaires, dite des trois sœurs, représente les trois principales cultures pratiquées traditionnellement par diverses ethnies amérindiennes d'Amérique du Nord et d'Amérique centrale : la courge, le maïs et le haricot grimpant (habituellement le haricot tépari ou le haricot commun)[1]. La culture conjointe de ces trois plantes compagnes présente plusieurs avantages qui profitent à la culture de chacune. Les plants de maïs servent de treille aux haricots grimpants, et les haricots fixent l'azote bénéfique à la croissance du maïs[2],[3],[4]. De plus, le maïs et le haricot forment une paire alimentaire de base qui fournit tous les apports nécessaires en acides aminés essentiels. Cette technique d'agriculture a une place importante dans plusieurs mythologies amérindiennes. Chaque culture profite du voisinage des deux autres : Joualle.

Tableau de compagnonnage des légumes dans votre potager. Cultures associées. Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.

Cultures associées

Certaines plantes poussent mieux, ou moins bien, au voisinage d'autres plantes, notamment par un phénomène nommé allélopathie. Certaines plantes vivent en symbiose les unes avec les autres, et d'autres s'entraident... Elles sont alors dites plantes compagnes ou plantes amies. La mise en association volontaire de ces espèces par l'homme est appelée culture associée, ou encore compagnonnage botanique. Ce type de mise en cultures, permet de mieux polliniser, de stimuler et protéger efficacement les plantes cultivées, de divers parasites, micro-organismes et maladies.

Les écosystèmes peuvent être facilement régénérés et protégés. En fait, dans un cadre de cultures associées, l'utilisation dans un jardin potager ou un champs, des herbicides (ou d'autres coûteux pesticides), est fortement limitée; voir peut être totalement supprimée (cas des cultures bio et biodynamiques). Principes Les types de plantes mises en association Nota Bene: En conclusions.