background preloader

À la manière de

Facebook Twitter

Quelques documents pour s'imprégner

[Catégorie] A la manière du CLOWN-THEATRE. Mais qu’est-ce qu’on appelle « Clown-théâtre » ?

[Catégorie] A la manière du CLOWN-THEATRE

Il s’agit dans cette discipline d’utiliser le plus petit masque du monde(le nez rouge) afin de se découvrir clown. Comme l’explique les formateurs du Bataclown : « Travailler notre clown, c’est mettre en jeu nos émotions, nos fragilités et nos dimensions cachées en donnant vie à un personnage sensible, naïf, imaginatif, en relation directe et complice avec ceux qui le regardent. C’est aussi, cultiver notre présence, notre écoute, notre potentiel de jeu, de communication et de création, notre acceptation de soi et de l’autre, notre sens de l’humour et de la dérision. Le travail du clown donne lieu à un jeu d’acteur fondé sur l’improvisation en contact avec l’instant présent, le concret, l’imaginaire, le partenaire et le public. » Les phrases clés de l’apprentissage du clown-théâtre : - On ne fait pas le clown, on est le clown.- Le clown est toujours en contact avec le regard avec le public et son partenaire.

Edgar Allan Poe - La Brique de Toulouse. Edgar Poe (le nom de « Allan » lui a été ajouté suite à son adoption après la mort de ses parents alors qu’il avait 2 ans) a vécu aux États-Unis dans la première moitié du XIX siècle.

Edgar Allan Poe - La Brique de Toulouse

Il est surtout connu surtout pour ses contes et a donné à la nouvelle ses lettres de noblesse. Il est considéré comme l’inventeur du roman policier. Nombre de ses récits préfigurent les genres de la science-fiction et du fantastique, si bien que son style est difficile à cerner, car on a l’impression de retrouver les caractéristiques d’un grand nombre d’auteurs qui viendront après lui. Edgar Poe était d’une grande intelligence, réussissant toujours brillament au cours de ses études, c’est son désintérêt pour le commerce et des problèmes d’argent qui l’empècheront d’être négociant puis diplômé de la prestigieuse école militaire de West Point.

Logicien, il aimait faire montre de ses capacités analytiques. Charlie Chaplin - La Brique de Toulouse. Tout le monde connaît Charlie Chaplin et ses films, mais il n’est sans doute pas inutile de faire un résumé des éléments importants pour jouer une improvisation sur sa catégorie.

Charlie Chaplin - La Brique de Toulouse

La filmographie de Charlie Chaplin compte 82 films, un seul est en couleurs (La Comtesse de Hong-Kong) et seulement cinq sont parlant (Les lumières de la ville, Les temps modernes, Le dictateur, Monsieur Verdoux et Les feux de la rampe). Il est acteur dans tous ses films, très souvent réalisateur et scénariste, il est également pour certains producteur et compositeur. Il a rempli ces cinq fonctions sur des films comme Le Kid, Les Temps modernes, La Ruée vers l’or ou Le Dictateur.

Dans une soixantaine de ses films, Charlie Chaplin incarne son célèbre personnage Charlot. On n’entendra la voix de ce personnage qu’une seule et unique fois, à la fin de son dernier film, Les Temps modernes, il chante. Le personnage de Charlot est un vagabond, immigré, sans le sou et misérable. Bertolt Brecht - La Brique de Toulouse. Bertolt Brecht nait en Bavière en 1898 et meurt à Berlin en 1956, d’un infarctus.

Bertolt Brecht - La Brique de Toulouse

Il a fait toute la première guerre mondiale comme infirmier et, devenu marxiste en 1930, sera contraint de quitter l’Allemagne en 1933, pour n’y revenir qu’en 1949, à Berlin-Est. Dramaturge, metteur en scène, critique théâtral et poète, Brecht a été particulièrement marqué par la guerre, et toute son œuvre en témoigne. Brecht a écrit sur son temps, ses pièces se déroulent au début du XXème siècle. Dramaturge, il livre dans celles-ci une vision très sombre de la vie, confrontant des êtres bons à d’autres, beaucoup plus nombreux, foncièrement mauvais, qui finissent par l’emporter. Les horreurs qu’il a vu pendant la grande guerre ont certainement contribué à sa vision si pessimiste de l’humanité. Émile Zola - La Brique de Toulouse. Émile Zola est un écrivain naturaliste français de la seconde moitié du XIX siècle (là encore l’article sur le XIX ème siècle vous sera utile).

Émile Zola - La Brique de Toulouse

Le naturalisme analyse les hommes et cherche à cerner l’influence du milieu social et de l’hérédité dans ce que devient un être humain. L’écriture de Zola est d’un incroyable réalisme. Pour chacun de ses romans, il s’est d’abord énormément documenté, allant jusqu’à créer un dossier d’un millier de pages pour l’écriture de Germinal. Il disait à propos de son travail : « Je veux expliquer comment une famille, un petit groupe d’êtres, se comporte dans une société, en s’épanouissant pour donner naissance à dix, à vingt individus qui paraissent, au premier coup d’œil, profondément dissemblables, mais que l’analyse montre intimement liés les uns aux autres. L’hérédité a ses lois, comme la pesanteur. ». Son oeuvre principale, à laquelle il consacra vingt années de sa vie, est la saga des Rougon-Macquart. . — Comment ! — Vrai, une sale boîte ? — Oh ! Arthur Conan Doyle - La Brique de Toulouse. Anton Tchekhov - La Brique de Toulouse. Anton Tchekhov est né en Russie en 1860 et mort de la tuberculose en Allemagne en 1904.

Anton Tchekhov - La Brique de Toulouse

Médecin de métier, il sera reconnu de son vivant comme une des gloires nationales russes grâce à ses nouvelles et ses pièces de théâtre, écrites initialement pour augmenter ses revenus. Pour l’improvisation, il est important de séparer l’oeuvre de Tchekhov en deux : ses pièces de théâtre d’un coté, et ses nouvelles de l’autre. En effet, les nouvelles sont plus adaptées par leur durée narrative à des improvisations de quelques minutes, mais les pièces sont plus riches comme modèle de mise en scène et de dialogue. Toutes les oeuvre de Tchekhov se déroulent en Russie, sous les Tsars, durant la deuxième moitié du XIXème siècle. L’argent est très souvent présent, que ce soit sous forme d’emprunt à rembourser, comme sujet de conversation mondain sur les meilleurs placements, ou au travers de personnages de voleurs, de créanciers ou de propriétaires terrien.

Les nouvelles Les pièces. Alfred Hitchcock - La Brique de Toulouse. Pour la catégorie "à la manière d’Alfred Hitchcock", tout est dans le sous-titre de cet article : « Il n’y a pas de terreur dans un coup de fusil, seulement dans son anticipation. » Hitchcock est connu comme le maître du suspense car il usait très bien de ce procédé : le spectateur (mais pas nécessairement le personnage) sait ce qui va très certainement arriver, mais il est tenu en haleine car il ne sait pas quand et dans quelles conditions. « Imaginez que nous parlons et que, soudain, une bombe explose sous la table : voici quinze secondes de surprise.

Alfred Hitchcock - La Brique de Toulouse

Mais si le public a vu l’anarchiste la déposer avant que nous nous installions, et qu’il la règle pour qu’elle explose dans un quart d’heure, j’offre au spectateur quinze minutes de suspense. » La façon dont il écrivait ses films participait à la mise en place de ce suspense. La vie au XVIIème siècle - La Brique de Toulouse. Le XVIIème siècle s’étend de de l’an 1601 à l’an 1700.

La vie au XVIIème siècle - La Brique de Toulouse

C’est l’époque durant laquelle ont vécu des auteurs tels que Molière, Racine, et La Fontaine (Shakespeare et Rabelais étant du siècle précédent). En France, c’est le siècle de Louis XIV (1638-1715) et de personnalités comme D’Artagnan ou J.S.Bach (je les cite afin de pouvoir s’inspirer de films dans lesquels ils apparaîssent). Lorsque l’on pense au mode de vie de cette époque, attention à ne pas la confondre avec le moyen-âge, qui se termine au siècle précédent, car le XVIIème constitue la première moitié de la renaissance. Vu du XXIème siècle, les deux peuvent sembler identiques, mais il y cependant quelques différences qui peuvent être sources d’anachronismes.

La renaissance marque la fin des guerres de religions. Le XVIIème précède le siècle des lumières, mais connaîtra l’essor de l’esprit scientifique avec les travaux de Newton et Galilée. La vie au XIXème siècle - La Brique de Toulouse. Afin d’éviter les anachronismes lorsqu’on crée une histoire se déroulant au XIXème siècle, voici quelques informations bien utiles sur le mode de vie à cette époque.

La vie au XIXème siècle - La Brique de Toulouse

Les voitures sont des fiacres. Les familles aisées possèdent des domestiques pour les tâches ménagères et des gouvernantes pour l’éducation des enfants. la monnaie française est le Franc et le salaire d’un ouvrier agricole est d’environ 3F par jour (les salaires sont généralement payés aux ouvriers au jour ou à la semaine). la monnaie britannique est la livre sterling, qui se divise en 20 shillings valant chacun 12 pences, ou penny. Jean Racine - La Brique de Toulouse. Jean Racine est l’auteur de onze tragédies et une seule comédie (Les Plaideurs).

Jean Racine - La Brique de Toulouse

Contemporain et rival de Molière, Racine avait comme ainé et modèle Corneille, et produisait la majeure partie de ses pièces à l’Hôtel de Bourgogne, lorsque Molière était au Palais Royal. Après la mort de Molière, leurs deux troupes se sont réconciliées en fondant La Comédie Française. Toutes les pièces de Racine sont en alexandrins, et la quasi totalité d’entre elles reprennent des sujets grecs ou romains. Elles font toutes preuve d’une certaine musicalité des vers, et respectent les unités de temps, de lieu, et d’action. Cette règle des trois unités provient du théâtre antique : Jean Luc Godard - La Brique de Toulouse. Jean de La Fontaine - La Brique de Toulouse. Tout le monde connaît les fables de la Fontaine. Jean de La Fontaine est un contemporain de Molière, qui a vécu au XVIIème siècle.

La partie la plus connue de son oeuvre est ses fables, inspirées entre autres de celles d’Ésope, écrivain grec qui vécu au VIIème siècle avant J.C., et à qui on attribue la parternité du genre littéraire de la fable. La fable est une histoire courte à rôle pédagogique. Jacques Offenbach - La Brique de Toulouse. Jacques Offenbach est un compositeur et violoncelliste français du XIXème siècle. Son œuvre est considérable, elle compte plus de 650 opus et une centaine d’œuvres lyriques. En grande majorité, ses œuvres pour la scène sont des opéras-bouffe. Hans Christian Andersen - La Brique de Toulouse. Hans Christian Andersen est un auteur de contes, le seul de la catégorie "à la manière de", si l’on exclu François Rabelais (à cause de l’inadaptation de ses récits à un public d’enfants). Il existe en improvisation la catégorie "contée", qui regroupera implicitement des auteurs tels que Perrault ou Grimm, mais une catégorie spéciale a été créée pour Andersen.

Ainsi, il est nécessaire de se pencher sur ce qui fait un conte d’Andersen, afin de parvenir à le différencier de Grimm par exemple. L’exercice est d’autant plus difficile que Andersen comme Grimm ont souvent adapté des contes populaires vieux de plusieurs siècles, et n’en sont de ce fait pas les auteurs des histoires sur lesquelles ils sont basés, mais seulement de leur forme et des quelques modifications qu’ils y ont apportées. Il sera tout à fait approprié pour Andersen d’utiliser le format de narration traditionnel du conte, avec un conteur et des personnages illustrant ses propos. Frédérico Fellini - La Brique de Toulouse. Frédérico Fellini est un réalisateur italien dont l’oeuvre la plus connue est "La Dolce Vita" (douceur de vivre), qui lui a valu la palme d’or au festival de Cannes en 1960. Comme pour plusieurs autres personnalités de la catégorie "à la manière de", l’article ci-dessous va essayer de se contenter d’une seule oeuvre pour dégager les grandes lignes qui permettront à une improvisation de respecter cette catégorie.

Pour Fellini, ça sera "La Dolce Vita". Ce n’est pas un film à scénario mais plutôt une suite de séquences, ayant comme centre le personnage de chroniqueur incarné par Marcello Mastroianni. C’est un homme au désir littéraire immense qui ne peut se résoudre à quitter sa vie de paparazzi. Un homme pris au piège des festivités de mondains marginaux. Franz Kafka - La Brique de Toulouse. Comme pour Jules Vernes, les impros de la catégorie « A la manière de Franz Kafka » répondent à un certain nombre de codes qu’il convient de respecter si on veut faire du Kafka crédible. J’ai mis en caractères normaux les traits communs de l’œuvre de Kafka et en italique la manière de les retranscrire en impro : D’une manière générale, les écrits de Kafka parlent de la solitude et du désespoir de l’individu seul face à un système inique et absurde qui l’oppresse et le broie (ex : la famille dans « La métamorphose », la justice dans « Le procès » et « La colonie pénitentiaire »), sans qu’il y ait de recours possible pour lutter contre lui.

François Rabelais - La Brique de Toulouse. Eugène Ionesco - La Brique de Toulouse. Samuel Beckett - La Brique de Toulouse. Michel Audiard - La Brique de Toulouse. Marguerite Duras - La Brique de Toulouse. Marcel Pagnol - La Brique de Toulouse. Marcel Pagnol est sans doute l’une des catégories "à la manière de" le plus connues des improvisateurs, mais il est cependant intéressant de réviser de temps en temps ses classiques, afin de ne pas toujours tomber sur les mêmes clichés (les cigales par exemple...)

Lewis Carroll - La Brique de Toulouse. Lorsqu’on évoque Lewis Carroll, la première oeuvre que l’on cite est « Alice au pays des merveilles », et lorsqu’on parle d’« Alice au pays des merveilles », la majorité des gens pensent à Walt Disney. Le Marquis de Sade - La Brique de Toulouse. Que dire sur celui dont le nom a été utilisé en 1834 par Pierre Claude Victor Boiste pour le créer le mot "sadisme". Si le marquis de Sade a tant fait parler du lui, c’est probablement parce qu’il a été le premier à écrire une œuvre aussi subversive, qui plus est argumentée d’un point de vu philosophique, donc faite pour convaincre.

Tarantino. Comédie musicale. Impro-Bretagne: Catégorie : à la manière des Super-Héros. Catégorie officieuse, voire inexistante, mais qui devrait trouver sa place dans les barillets ces prochaines années : la "Super-héros". Impro-Bretagne: A la manière du film d'horreur : Le slasher. Le film d'horreur, ou film d'épouvante, est un genre cinématographique dont l'objectif est de créer un sentiment de peur et/ou d'angoisse chez le spectateur. Même si ce genre est traité en impro de manière humoristique, il est important d'en cerner les enjeux, et pourquoi pas... effrayer notre public ! Ceci n'est pas une liste éxostive, mais reste essentielle pour un improvisateur. Fan de ce genre, j'ai bien sur vu tous les films cités plus haut... et plus bas. Catégories de spectacle d'impro, un bon coup de ciseaux.

Nous avons vu... La nuit dans le décor... à Subito Voici un article un peu différent, puisqu'il s'agit d'une discussion, qui a duré un petit moment à la sortie du dernier spectacle du festival Subito de Brest. Si cet article arrive si tardivement après les articles sur la "Nuit Charnelle", ici et ici, c'est parce que j'ai été très déçu par ce que j'ai vu ce soir là. Autant j'avais été enchanté par les précédents spectacles, autant ici, je me suis ennuyé. Et comme j'ai adoré ce festival, j'ai préféré me taire...

Impro-Bretagne: Catégorie : A la manière d'une bande annonce. [Catégorie] A la manière des Monty Python. [Catégorie] A la manière des films d'HITCHCOCK. [Catégorie] A la manière du théatre de Marivaux. Impro-Bretagne: Catégorie : Comédie musicale. Les Styles d'Impro - Les défis - Les "à la manière… - Les contraintes - Les ambiances - Les échauffements - Le blog des EnActeurs.

Page sans titre.

Western

Fables et contes. Muet et Burlesque. Genres littéraires - Le théâtre. Culture tv et series. Science fiction. Horreur. Shakespeare. Emile zola. Pagnol. Jules Verne. Vaudeville Feydeau théâtre de boulevard. Moliere. Peplums. Policier. A la manière de... Catégories improvisation / En construction. Dessin anime. Le film ou la série policière - Entrainements des Déjantés du Théâtre-Sport.

Genre théâtrale

Catégorie : A la manière du théatre de Marivaux. Hugo victor. Theatre. ALa manière de... A_la_maniere_de_..._068.