background preloader

Les machines

Facebook Twitter

Évolution de toutes les machines liées à l'impression 3D.

Stratasys lance l’impression 3D multi-matériaux simultanée. Le fabricant d’imprimantes 3D propose une machine capable de prendre en charge simultanément 6 matériaux dans différentes couleurs mixables entre-elles.

Stratasys lance l’impression 3D multi-matériaux simultanée

Cela évite de faire plusieurs passes et supprime les processus de peinture et d'assemblage après impression. Stratasys vient d’annoncer sur l’Additive Manufacturing Users Group (AMUG 2016) qui se tient en ce moment à Saint Louis (USA) sa nouvelle imprimante 3D J750. Celle-ci est capable d’imprimer en une seule fois des ensembles comportant des pièces dans des matières et des couleurs différentes. Cela évite de décomposer le process d’impression en faisant autant d’opérations que de matières et couleurs, d’où un gain de temps certain.

La Stratasys J750, qui vient enrichir la gamme d'imprimantes 3D multi-couleurs, multi-matériaux Objet Connex, offre aussi aux utilisateurs, la possibilité de mélanger plusieurs couleurs de la même matière pour obtenir le coloris désiré parmi un choix de plus de 360 000 teintes de couleurs. G3DP : de l'impression 3D avec du verre en fusion. Le verre est sans conteste l’un des matériaux les plus anciens mais aussi les plus utilisés.

G3DP : de l'impression 3D avec du verre en fusion

Il peut être soufflé, moulé, formé, et à présent imprimé en 3D, comme on peut le découvrir durant cette vidéo du MIT. Impression 3D : une nouvelle technique ultrarapide et en continu. Le socle vient de faire émerger du bain de résine les trois objets de 3 cm, réalisés en 6 mn. © YouTube, Gizmo 3D Printers Impression 3D : une nouvelle technique ultrarapide et en continu - 1 Photo Gizmo 3D Printers a développé un système d’impression 3D évolué qui permet d’imprimer des objets en résine en seulement quelques minutes, une opération nécessitant parfois plusieurs heures avec une imprimante classique.

Impression 3D : une nouvelle technique ultrarapide et en continu

Les objets sont réalisés à partir de résine liquide, de haut en bas, à l’inverse de ce qui se fait sur les imprimantes 3D classiques qui impriment de bas en haut. Peachy Printer enfin disponible ! 28mai2015 En novembre 2013 je vous parlais d’un certain Rylan Grayston, un canadien qui à l’époque avait fait sensation en dévoilant Peachy Printer, un projet d’imprimante 3D SLA à 100 $ seulement !

Peachy Printer enfin disponible !

1 an et demi après, ce qui semblait être une arlésienne voit enfin le jour sous le nom de “The Peachy Printer Kit V1.0″ ! «Ça a été long à venir, mais l’équipe a terminé le développement du kit à 100 $, » a déclaré Nathan Grayston, frère de Rylan et co-fondateur de Rinnovated Design. Si la version finale est assez proche de son prototype, quelques modifications ont du néanmoins être apportées. Impression 3D : carbon3D présente une technologie ''inspirée" de Terminator... Si l'impression 3D fait rêver et devrait connaître un avenir glorieux, pour le moment, la technologie est encore faillible sur plusieurs points, notamment le temps pour produire une pièce.

Impression 3D : carbon3D présente une technologie ''inspirée" de Terminator...

Mais les choses avancent... Carbon3D, une start-up américaine a ainsi dévoilé lors de la conférence TED de Vancouver au Canada, un prototype de machine exploitant de nouvelles innovation qui permettraient en théorie de multiplier par 25 à 100 la vitesse d'impression et d'améliorer la qualité des objets produits. Ces innovations s'appuient sur l'utilisation de résine, de lumière et d'oxygène pour donner la technologie CLIP (continuous liquid interface production).

Couleur pour toutes imprimantes 3D

L'imprimante 3D dont vous rêviez a été financée - 17 décembre 2014. CONTRAINTE.

L'imprimante 3D dont vous rêviez a été financée - 17 décembre 2014

Se fabriquer une figurine pour sa collection, ou remplacer à l'identique cette pièce de plastique d'un jouet qui n'a pas survécu aux mains du dernier né de la famille, sont autant d'usages possibles pour les imprimantes 3D. Mais dans les faits, la pratique est bien plus complexe que la théorie. Pour que l'imprimante puisse copier une pièce à l'identique, il faut d'abord lui fournir un modèle numérique de cette pièce. Si vous êtes chanceux, quelqu'un l'aura déjà numérisée pour vous et l'aura mise à disposition sur Internet.

Mais si tel n'est pas le cas, il vous faudra préalablement à votre impression, soit concevoir la pièce de A à Z sur un logiciel de conception 3D, soit partir en quête d'un scanner. Voxel8 - de l'électronique dans l'impression 3D. Les industriels espèrent beaucoup de l’impression 3D, parmi leurs plus grandes attentes il y a celle de pouvoir imprimer des éléments électroniques car présents dans énormément d’objets de notre quotidien.

Voxel8 - de l'électronique dans l'impression 3D

Le premier à s’être illustré dans ce domaine est Optomec, un fabricant d’imprimantes 3D professionnelles qui avec la collaboration de Stratasys a développé Aerosol Jet Deposition, un procédé d’impression permettant d’imprimer des circuits électroniques sur n’importe quel type de supports. Il y a 1 mois, une autre société du nom de Voxel 8 dirigée par le Dr Jennifer Lewis, professeur d’Harvard ; levait de nouveaux fonds auprès de Braemar Energy Venture pour poursuivre des recherches sur l’impression 3D électronique.

Un financement qui aura vite porté ses fruits, la société ayant présenté il y a quelques jours au CES 2015, sa propre imprimante 3D électronique. Un nouveau scanner 3D sur Kickstarter: le Robocular. Un nouveau scanner 3D, le Robocular, s’est fait connaître en lançant une campagne de crowdfunding sur Kickstarter.

Un nouveau scanner 3D sur Kickstarter: le Robocular

Robocular vise une levée de 180 000$ pour faire du projet de levée une réussite. Le scanner doit être vendu en 2 tailles, une mini et une standard. La technologie est la même dans les deux, seule diffère la taille des objets scannables : pour la mini le plateau fait environ 17,5 cm de diamètre et l’objet peut avoir une hauteur maximum de 17,5 cm.

Pour la taille standard, le 17,5 se transforme en 22,5. Ils annoncent une haute résolution, captant couleurs et textures pour reproduire les modèles d’objets du quotidien. Vous trouverez la vidéo de présentation de la campagne Kickstarter ci-dessous. Le prix pour le modèle mini sera de 599$ (499$ pour les 30 premiers Early Birds) et celui du standard sera 799$ (699$ pour les 30 premiers Early Birds) Impression 3D à l'infini sur l'axe Z. Présentée lors de la récente Conférence d'impression 3D en Israël, FUSION est une imprimante 3D basée sur un système modulaire nommé XY∞ (qui signifie XY et infini).

Impression 3D à l'infini sur l'axe Z

L'idée est venue à Shachar Gafni alors qu'il était confronté à la volonté d'imprimer quelque chose de plus grand que la surface de construction de son imprimante 3D. " Tout comme dans la vie, nous avons parfois besoin d'espace supplémentaire dans une voiture, ou plus d'espace de stockage", explique Gafni. " Nous sommes heureux de présenter un nouveau concept où vous commencez avec un volume d'impression de base, mais néanmoins généreux de 200 X 200 X 200 mm, et vous pouvez ensuite choisir d’augmenter l'axe Z grâce à un kit d'extension abordable qui ne nécessite que 10 minutes de montage.

" " En fait, il n’existe pas assez de modèles à télécharger aujourd'hui qui pourraient tirer parti de notre volume d'impression unique. L'impression 3D s'invite à bord de l'ISS. Les astronautes de l'ISS auront ainsi une jolie surprise dans la capsule de SpaceX qui leur apporte du matériel scientifique ainsi que des vivres actuellement : une imprimante 3D, la première à s'inviter dans l'espace en état de gravité zéro.

L'impression 3D s'invite à bord de l'ISS

Une fois dans la station spatiale internationale, la NASA espère qu'elle pourra servir à imprimer des petites pièces de remplacement ou à créer de nouveaux outils pour les scientifiques. Ce sera la première fois que les astronautes auront accès à cette technologie dans l'ISS, et à terme, la NASA espère qu'elle pourra remplacer à elle seule une partie des transports réguliers effectués depuis la Terre vers l'ISS. L'objectif de l'expérience est de permettre aux astronautes de gagner en autonomie en leur envoyant une machine capable de fabriquer des éléments divers, et de leur envoyer de la matière première. Des volumes d'impression 3D toujours plus grands. On reproche souvent à l’impression 3D des volumes de fabrication bien trop restreints. Pourtant, les exposants du salon 3D Printshow Paris, qui se tenait au Carrousel du Louvre les 17 et 18 octobre derniers, ont démontré que les dimensions offertes aujourd’hui ne se limitaient plus à quelques centimètres !

De nombreux stands ont ainsi dévoilé des modèles d’imprimantes XXL, de la Delta, en passant par la BigRep ou le dernier modèle de chez Makerbot, petit tour d’horizons des imprimantes 3D grands formats. FLUX, l’imprimante 3D modulaire qui intègre un scanner et graveur laser sur Kickstarter. Présentée le 29 Octobre dernier sur additiverse, la nouvelle imprimante modulaire FLUX est aujourd’hui sur Kickstarter et a déjà collectée 82 000$ en moins d’une journée. Pourquoi un tel succès ? Flux est une machine modulaire prometteuse et intrigante. Tantôt imprimante 3D, tantôt scanner, tantôt graveur laser. FLUX est destinée au grand public grâce à son prix relativement modeste. 'Sprout', HP dévoile un PC d'un nouveau genre. Article mis à jour à 17h Dans un marché du PC en baisse et plutôt uniforme, HP joue la carte de l'audace et de l'innovation avec 'Sprout '(pousse, germe en Français, on ne rigole pas). Ce PC de bureau tout-en-un propose une nouvelle approche ergonomique avec la disparition du clavier et de la souris.

Ces deux accessoires perçus comme incontournables sont remplacés par un scanner 3D et un projecteur baptisés "Illuminator", réunis dans une sorte de boîtier situé au-dessus de l'écran. Ce dernier projette une image sur une tablette graphique tactile de 20 pouces, la Touch Mat, qui peut être utilisé avec ses doigts ou un stylet. Cette image peut ainsi être un clavier, une zone de dessin, un 2e écran et évidemment une zone d'actions... Hewlett-Packard se lance dans l'impression 3D avec le Multi Jet Fusion ! En début d’année, Hewlett-Packard annonçait ses ambitions de rentrer sur le marché de l’impression 3D par l’intermédiaire de sa CEO Meg Whitman. Alors que l’on attendait une annonce officielle depuis le mois de juin, c’est aujourd’hui lors d’une conférence donnée à New-York, que le groupe américain a dévoilé un nouveau procédé d’impression 3D dénommé Multi Jet Fusion.

La nouvelle technologie développée par HP combinera fusion de poudres et dépôt d’encres selon 4 étapes distinctes (voir schéma ci-dessous). Comme nous en parlions en avril dernier, le Multi Jet Fusion semble être un ultime développement de la technologie Memjet Waterfall, un procédé d’impression 2D récemment dévoilé par HP. Solar Sinter Project par Markus Kayser. 3D Mark One : la première imprimante capable d'imprimer de la fibre de carbone - imprimeren3D.net. Imprimante 3D Delta - SpiderBot - 3D Printer Avenue : Contactez nous au 06 51 65 48 44. L’imprimante 3D SpiderBot utilise la technologie du Fil du Fondu. Elle a su tirer le meilleur du monde RepRap pour sa partie chauffante et des robots hyperagiles Delta pour sont architecture et le pilotage de ses mouvements. Cette imprimante est livrée : Assemblée,calibrée,prête à imprimer avec une suite logicielle adaptée.

Télécharger la Spécification Technique SpiderBot. L’imprimante 3D de bureau est Niçoise ! Il y avait foule dans les locaux de la société GEMEA qui a développé la marque « Volumic 3D ». Le président de la chambre de commerce et de l’industrie Nice Côte d’Azur, Bernard Kleynhoff était présent ainsi que Marie-Christine Oghly, vice-présidente du pôle international du MEDEF et présidente mondial des femmes chefs d’entreprise, et Richard Conte, conseiller municipal à Villefranche-sur-mer. Gérard Lupino et Stéphane Malausséna : Nissart per tougiou ! Les deux associés ont démarré leur aventure en 2000 avec une start-up dans le textile. « Cela n’a pas bien fonctionné et en 2004, on s’est dirigé vers la conceptualisation/visualisation 3D ».

Print GREEN : l'imprimante 3D qui vous permet d'imprimer un jardin dans votre salon. En Slovènie, quatre étudiantes en art de l'Université de Maribor ont mis au point une imprimante très particulière capable d'imprimer... un jardin. Plus précisément, avec le “Tiskaj ZELENO" (en anglais Print GREEN), vous pourrez créer toutes sortes d'objets (des sphères, des tapis, des portraits, etc...) qui ont la particularité intéressante de faire pousser de l'herbe.

Car au lieu d'injecter de la résine comme une imprimante 3D habituelle, celle-ci contient un mélange de terre, d'eau et de graines capable de faire pousser, sur plusieurs jours évidemment, un véritable gazon vert sur votre création. Exactement comme sur une imprimante normale, vous pouvez choisir votre modèle via un ordinateur, qui sera reproduit à la perfection comme le montre la vidéo ci-dessous.

Innovation: Oubliez l’impression 3D. Le futur s'écrit en 4D - High-Tech. Innovation Donner vie à des objets grâce à une imprimante, c’est bien. DIY & imprimante 3D : Un robot barman à faire des cocktails ! Première mondiale : Tatouage et imprimante 3D, le défi français! Impression 4D : les objets qui s'assembleront seuls. Les imprimantes 3D Replicator entrent dans l'ère du Wifi avec une application iOS. Bien qu’initialement prévue dès sa sortie, Makerbot a pris son temps !

Kickstarter : L’extrudeuse Discov3ry veut rendre votre imprimante 3D multi-matériaux. Si vous pouviez transformer votre Replicator, Ultimaker, Cube, Up Plus 2, Bucanneer et j’en passe en imprimante 3D capable d’imprimer du Nutella, de la pâte à bois, du silicone, ou encore de la céramique, le feriez-vous ? Les imprimantes 3D low cost font leur apparition. L’été dernier, nous vous parlions de la révolution silencieuse des imprimantes 3D, avec des modèles de plus en plus accessibles.

Bre Pettis. Son imprimante 3D va changer le monde. Cette technologie est à un tournant de son histoire. Jusqu’alors utilisée essentiellement par les grandes industries, elle est aujourd’hui accessible au grand public. Impression 3D : Kima Ventures aime l'approche (vidéo)ludique de FabZat. Le premier distributeur à Objets 3D : The Dreambox. MX3D : une imprimante 3D qui injecte du métal pour créer des structures autoportantes.