background preloader

Chaussettes

Facebook Twitter

Chaussettes. Véronique, créatrice du groupe Yahoo! Tricotnordique, a mis au point une méthode claire et simple, destinée à toutes les tricoteuses de chaussettes, débutantes ou non. Avec l’aimable autorisation de l’auteur. Le principe reste le même que l’on tricote avec de la laine à chaussettes fine (4 fils, avec une longueur d’environ 210 mètres pour 50 grammes) ou de la laine à chaussettes plus épaisse (6 fils, avec une longueur d’environ 125 mètres pour 50 grammes). Pour cette raison, vous pouvez utiliser les explications ci-dessous indifféremment pour les 2 grosseurs de fil et le tableau des tailles et mesures correspondant à la grosseur de fil que vous tricotez.

Facile, non ? Matériel : 1 jeu de 5 aiguilles à double pointe (se reporter aux indications de la bande de la pelote pour l’échantillon et la grosseur des aiguilles) En général, les laines 4 fils se tricotent en 2,5 mm (ou 3 mm) et les laines 6 fils en 3 mm (ou 3,5 mm) suivant l’échantillon obtenu. Notes importantes avant de commencer : Jade. Ah enfin un projet où tout fonctionne ! Commencé samedi midi, fini dimanche en fin d’après midi. La fiche du projet sur Ravelry par ici. J’ai utilisé mon écheveau de HedgeHog sock, il m’en reste environ encore un tier. Rien de bien compliqué, à part un léger soucis de demarcation au niveau du magic loop. J’aurais du déplacer les mailles à chaque rang, mais j’avais la flemme J’ai réalisé la taille la plus petite, et c’est parfait.

TivaB's Centenary socks - Chaussette "centenaire" Les chaussettes de Pénélope. Apprivoiser la chaussette. Ça y est, vous vous êtes décidé(e), vous allez vous jeter à l’eau et oser affronter la terrible chaussette (qui ne demande qu’à être tricotée par vous). Pour vous aider, j’ai puisé dans mes souvenirs de débuts en chaussette. Puisse cet article vous éviter certains déboires que j’ai pu connaître.

Tout d’abord, il n’y a pas « une » façon de tricoter des chaussettes, mais plusieurs. On peut classer les chaussettes en deux grandes familles : celles qui se tricotent par la pointe du pied (« toe-up ») ou l’inverse, celles qui se tricotent par le haut de la jambe (« cuff down »). Je ne fais que des « cuff down » parce que : 1) c’est comme ça que j’ai commencé. 2) ça fonctionne pour moi. 3) j’y suis habituée et maintenant je peux mettre le « pilote automatique ». J’ai bien l’intention de tricoter en « toe-up » par curiosité, mais, un jour, pas tout de suite. Gâtez-vous ! Vous êtes sur le point d’entamer une aventure excitante ! Deuxième chose, le matériel. Alors quel modèle ? Attention au SSS !