background preloader

Décrypter l'information

Facebook Twitter

Exemples intox

Les intox du FN sur les « privilèges » des migrants face aux Français. Le parti d’extrême droite diffuse une série de tracts qui oppose la situation des migrants aux étudiants, agriculteurs ou mal-logés français.

Les intox du FN sur les « privilèges » des migrants face aux Français

Avec des arguments trompeurs et erronés. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien Sénécat Des cadres du Front national, Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen en tête, partagent depuis jeudi 3 novembre des messages signés « Jeunes avec Marine » qui opposent la situation des migrants avec différents groupes de citoyens français. Chacune de ses publications a été partagée des centaines de fois sur Facebook et Twitter, comme on peut le voir sur la seule page du sénateur FN David Rachline. Sauf que cette campagne de communication se base sur des exemples déformés, voire complètement malhonnêtes. 1. Aucun détail n’est donné sur « Pierre », l’agriculteur en retraite, mais cette présentation est pour le moins étonnante. Plus largement, les exploitants et salariés agricoles n’ont pas un régime de retraite des plus favorables. 2. 3. 1. 2.

Pourquoi il faut arrêter de parler de « fake news » Le terme s’est répandu depuis quelques mois dans le vocabulaire des médias et le débat public.

Pourquoi il faut arrêter de parler de « fake news »

Mais il recouvre des réalités très différentes, et a déjà été récupéré. « La France fait la chasse aux fake news avant l’élection présidentielle » ; « Les médias et Facebook montent au front contre les fake news » ; « Présidentielle et fake news : les autorités veulent rencontrer Facebook, Google »… Il n’est pas besoin de chercher très loin pour voir le terme de « fake news » mis à toutes les sauces. Mais paradoxalement, tout le monde n’en a pas la même définition, ce qui pose un problème important pour une tendance supposée majeure de ces derniers mois. Un anglicisme trompeur La notion de « fake news » pose d’abord un problème de traduction : à strictement parler, le terme anglais ne désigne pas un article faux, au sens d’inexact, mais plutôt un faux article, une publication qui se fait passer pour un article de presse sans en être un.

Un mot fourre-tout Le pastiche humoristique. Info-Intox : quand Internet vous tend des pièges. Bienvenue !

Info-Intox : quand Internet vous tend des pièges

{* welcomeName *} {* loginWidget *} Bienvenue ! {* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *} {* /signInForm *} Votre compte a été désactivé Vous devez vérifier votre adresse email pour finaliser votre inscription. {* #resendVerificationForm *} {* signInEmailAddress *}{* /resendVerificationForm *} Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter {* #socialRegistrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} En cliquant sur "Créer un compte", vous confirmez que vous acceptez nos conditions générales et que vous avez lu et approuvé la politique de protection de données personnelles.{* /socialRegistrationForm *} Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter Nous vous avons envoyé un email de confirmation à l'adresse suivante {* emailAddressData *}.

Nous vous enverrons un lien pour créer un nouveau mot de passe {| moreInfoText |}

Info ou intox

Bien s'informer. Voter ou ne pas voter ? Les arguments pour et contre l’abstention en conversation SMS. Crise de la représentation, renouvellement des élus, parité : résumé des principaux arguments pour ou contre la participation électorale.

Voter ou ne pas voter ? Les arguments pour et contre l’abstention en conversation SMS

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne-Aël Durand, Pierre Breteau et Alexandre Pouchard Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Ajouter Partager (562) Tweeter fermer De « tous pourris » à « vous faites le jeu du FN », en passant par « de toute façon, c’est Bruxelles qui décide », nous avons tenté de résumer à grands traits le débat qui oppose abstentionnistes et partisans du vote. Download. Décodex : vérifier une rumeur qui circule sur les réseaux sociaux. Facebook, Twitter, Snapchat, Reddit ou YouTube ne sont pas des sources d’information en soi.

Décodex : vérifier une rumeur qui circule sur les réseaux sociaux

Les publications que vous y trouverez peuvent aussi bien émaner de sources réputées sérieuses que d’internautes mal intentionnés. Voici quelques conseils pour mettre en perspective les informations auxquelles vous êtes confrontés sur les réseaux sociaux : Décodex : pourquoi il est important de vérifier une information avant de la partager. Il est important d’apprendre à ne pas se faire piéger par de fausses informations, afin d’éviter de piéger nos proches à notre tour.

Décodex : pourquoi il est important de vérifier une information avant de la partager

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs L’information n’est plus seulement diffusée par les médias et les journalistes. Chaque jour, nous partageons des articles, des vidéos ou des images à nos proches. Il s’agit souvent de contenus édités par des médias bien identifiés. Parfois, ces informations sont produites par des sources moins reconnues – ce qui ne veut pas dire qu’elles sont fausses pour autant. Quelle qu’en soit l’origine, nous diffusons ces informations à notre famille, à nos amis, ou plus largement à nos connaissances. Responsables de ce que nous propageons Partager une fausse information sur une personne peut nuire à sa réputation et l’exposer à des insultes, voire pire.

On peut donc considérer que nous sommes en partie responsables des informations que nous propageons.