background preloader

Langues et cultures de l'Antiquité

Facebook Twitter

Latin Grec etc. Littérature gréco-romaine. Reconstitutions, plans et visites. Diodore de Sicile : Bibliothèque historique : livre I (seconde partie) [51] αὐτὴν δὲ κατασκευάσασαν Ἀρτέμιδος εἴδωλον κοῖλον, εἰς μὲν τοῦτο παντοδαπὰς φύσεις φαρμάκων κατακρύψαι, ἑαυτῆς δὲ τὰς μὲν τρίχας δυνάμεσί τισι χρίσασαν ποιῆσαι πολιάς, τὸ δὲ πρόσωπον καὶ τὸ σῶμα ῥυτίδων πλῆρες, ὥστε τοὺς ἰδόντας δοκεῖν εἶναί τινα παντελῶς πρεσβῦτιν· τὸ δὲ τελευταῖον ἀναλαβοῦσαν τὴν θεὸν διεσκευασμένην καταπληκτικῶς εἰς ὄχλων δεισιδαιμονίαν, εἰς τὴν πόλιν εἰσβαλεῖν ἅμ´ ἡμέρᾳ.

Diodore de Sicile : Bibliothèque historique : livre I (seconde partie)

Ἐνθεαζούσης δ´ αὐτῆς, καὶ τοῦ πλήθους κατὰ τὰς ὁδοὺς συντρέχοντος, παραγγέλλειν πᾶσι δέχεσθαι τὴν θεὸν εὐσεβῶς· παρεῖναι γὰρ αὐτὴν ἐξ Ὑπερβορέων ἐπ´ ἀγαθῷ δαίμονι τῇ τε πόλει πάσῃ καὶ τῷ βασιλεῖ. . [52] τὴν δὲ Μήδειαν νυκτὸς ἐπιγενομένης καὶ τοῦ Πελίου πρὸς ὕπνον τραπέντος λέγειν ὡς ἀναγκαῖον ἐν λέβητι καθεψῆσαι τὸ σῶμα τοῦ Πελίου. Προσάντως δὲ τῶν παρθένων δεξαμένων τὸν λόγον, ἑτέραν αὐτὴν ἐπινοῆσαι πίστιν τῶν ὑπ´ αὐτῆς λεγομένων· τρεφομένου γὰρ κριοῦ πολυετοῦς κατὰ τὴν οἰκίαν, ἐπαγγείλασθαι ταῖς κόραις τοῦτον πρότερον καθεψήσειν καὶ ποιήσειν ἀπ´ ἀρχῆς ἄρνα. Suite LI. 315 LII. LIII. LIV. Site de Philippe Remacle. Les nouveautés sur le site Menapia : — MENAPIA - Site Langues et Cultures de l'Antiquité. 6. Cuisine Romaine Antique. Déesses mineures. Déesses.

Héroïnes.

Grec

Liens pour le grec, ancien, moderne, dialecte. Dictionnaire de terminologie médicale - (Anglais/Grec-Grec/Anglais) Dictionnaire d'argot grec - (en grec) Λεξικό της μεσαιωνικής ελληνικής -(dico grec du Moyen-Age) Dico grec, grec ancien & anglais - anglais & grec, grec ancien Ressources de textes et livres grecs: Hodoi Electronikai - Ressources importantes de textes classiques grecs Textes Classiques - En grec ancien et moderne Perseus Collection - La plus grande collection de textes classiques grecs.

liens pour le grec, ancien, moderne, dialecte

Dictionnaires. Grec biblique - initiation. Vous venez sur ce site pour apprendre à lire le grec biblique, plus particulièrement celui que l'on trouve dans le Nouveau Testament et les Evangiles.

Grec biblique - initiation

Vous n'êtes pas helléniste, mais vous voulez mieux connaître l'Evangile, en essayant d'entrer dans le génie de la langue ; c'est dire que vous voulez aller rapidement mais sûrement au but, sans fioriture inutile, tout en ayant des bases qui vous permettraient de continuer l'étude si vous le désiriez ensuite. Nous allons essayer de vous y aider, et nous le ferons avec l'Evangile de Jean, souhaitant que vous puissiez vous débrouiller aisément dans le texte biblique au bout d'un an. Choisissez une étape ci-dessous.

Pour avancer rapidement : Suivez la progression telle qu'elle est conçue... ...sans chercher à mémoriser à toute force ce qui vous est proposé. DERNIER CONSEIL : ne travaillez pas trop à la fois ; il est plus profitable de travailler régulièrement que trop longtemps... GLOSSA. Calypso. Les voyages d'Ulysse. Ayant échappé aux Lestrygons, mais navrés de la perte de tous leurs compagnons, Ulysse et ses hommes accostent sur l'île d'Aiaié où vit la magicienne Circé, fille du Soleil.

Les voyages d'Ulysse

Après avoir donné du temps à ses compagnons pour se restaurer, Ulysse divise leur groupe en deux et envoie une moitié d'entre eux en reconnaissance. Ils trouvent la maison de Circé qui les invite à l'intérieur, leur offre un breuvage de sa fabrication et, d'un coup de baguette magique, les transforme en pourceaux.

Seul leur chef s'est méfié et est resté à l'extérieur, il revient informer Ulysse. Ulysse se met en route muni de son épée et, en chemin, rencontre Hermès qui le met en garde et lui donne de la bonne herbe pour éloigner les maléfices de la magicienne. Circé l'accueille, lui verse un breuvage magique et veut le transformer en porc : en vain. Circé (mythologie). Circé (personnage de l’Odyssée ) est une magicienne, célébre par sa beauté; fille d'Hélios et de la nymphe Perséis (une des Océanides), ou d'Aeétès et d'Hécate, ou d'Hypérion et d'Europe.

Circé (mythologie).

On a voulu voir en elle une divinité lunaire; mais il est permis de la considérer comme une déesse de l'amour - de l'amour avilissant - comparable à l'Ishtar babylonienne. Métamorphoses (Apulée) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Métamorphoses (Apulée)

Frontispice des Métamorphoses, Bohn's Libraries, 1902. Livre III : Le lendemain, Lucius est jeté en prison et accusé de meurtre. Apollon guérisseur en Gaule. Ses origines, son caractère, les divinités qui lui sont associées - Chapitre II. Alpins dans le Nord-Est.

Apollon guérisseur en Gaule. Ses origines, son caractère, les divinités qui lui sont associées - Chapitre II

Apollon. © Olympia Museum Apollon, (Gr.

Apollon

Απολλων; Lat. Apollo) l'une des principales divinités de la mythologie grecque était le dieu de la Lumière, des Arts et de la Divination. Asclépios. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Asclépios

Dans la mythologie grecque, Asclépios (en grec ancien Ἀσκληπιός / Asklêpiós, en latin Aesculapius) est dans l'épopée homérique un héros thessalien puis, à l'époque classique, le dieu de la médecine. Fils d'Apollon, il meurt foudroyé par Zeus pour avoir ressuscité les morts, avant d'être placé dans le ciel sous la forme de la constellation du Serpentaire. Il correspond à l'Esculape romain, dont le nom est une traduction en alphabet latin du dieu grec, et à l'Imhotep égyptien. Son attribut principal est le bâton d'Asclépios, autour duquel s'enroule un serpent, aujourd'hui symbole de la médecine.

Mythe[modifier | modifier le code] Naissance[modifier | modifier le code] Mort[modifier | modifier le code] Asclépios. Asclépios (Ασκληπιος) ou Esculape chez les Romains, était le dieu de la médecine dont les attributs étaient le serpent, le coq, le bâton, la coupe.

Asclépios

Asclépios (Naples) Suivant la légende la plus répandue, il était fils d'Apollon et de Coronis qui était la fille de Phlégias roi des Lapithes. Coronis était déjà enceinte d'Apollon quand elle prit pour nouvel amant un arcadien du nom d'Ischys. Apollon fut averti de son infortune grâce à son don de divination ou bien par l'indiscrétion d'une corneille qui était blanche à cette époque. La magie dans l'antiquité. Calypso. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Calypso (en grec ancien Καλυψώ / Kalupsố, « celle qui cèle, enveloppe »[1]) est une nymphe de la mer, ayant, par amour, retenu auprès d'elle Ulysse, pendant sept des dix années de son retour de Troie à Ithaque.

Mythe[modifier | modifier le code] Dans l’Odyssée, elle recueille Ulysse après son naufrage et tombe éperdument amoureuse de lui. Elle réussit à le retenir sur son île pendant sept ans, lui offrant même l'immortalité s'il consent à rester près d'elle[4]. Mais Zeus prend pitié de ce que lui dit sa chère fille Athéna et envoie Hermès son fils lui donner l'ordre de relâcher Ulysse. Selon certaines traditions, elle aurait eu deux fils du héros, à savoir Nausinoos et Nausithoos[5]. Magie noire. Horoscopes et Astrologies. Links metamorphoses. Circé.

Circé entourée de bêtes sauvages (1900) BARKER (© Art Galleries and Museums, Bradford Magicienne de l'île Æaea, Circé (Gr. Κίρκη) est la fille d'Hélios et de l'océanide, Perséis (ou Persé) donc la soeur de Aeétès et de Pasiphaé, ou bien selon Diodore la fille d’Aeétès et d’Hécate. Circé dont le nom en grec signifie "oiseau de proie" était douée de pouvoirs extraordinaires, capable de faire descendre les étoiles du ciel, mais elle excellait dans la préparation de philtres, de poisons et de breuvages de toutes sortes, propres à transformer les êtres humains en animaux.

Médée (mythologie). Dans la mythologie grecque, Médée est une magicienne, l'un des principaux personnages du cycle des Argonautes. Elle était fille du roi de Colchide -Aiétès (ou Aéetès), fils d'Hélios; sur le nom de sa mère les versions varient : on cite l'Océanide Idya, Neaera, Eurylyte, Hécate. Cette dernière généalogie en faisait la soeur de père et, de mère de Circé, l'autre grande magicienne. On lui donne une autre soeur Chalkiopé et un frère Absyrtos.

La légende de Médée est inséparable de celle de Jason et des Argonautes, par suite d'origine thessalienne ou minyenne La Médée, peinte par Delacroix et sa réinterprétation par Cézanne. Médée. Médée sur son char © Cleveland Museum (Ohio) Médée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Médée, peinture murale romaine, v. 70-79, Galleria Nazionale di Capodimonte (Naples) Dans la mythologie grecque, Médée (en géorgien : მედეა / Medea, en grec ancien Μήδεια / Mếdeia, en latin Medea) est la fille d'Éétès (roi de Colchide) et d'Idyie (la plus jeune des Océanides).

Le nom de Médée est issu du verbe grec « médomai » (μηδομαι) « méditer », issu de la racine d'origine peut-être médique « med » : comprendre, concevoir[1]. Ce nom révèle peut-être le savoir ou la capacité à raisonner de ce personnage. Circé. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Circé (en grec ancien Κίρκη / Kírkê, « oiseau de proie[1] ») est une magicienne très puissante, qualifiée par Homère de πολυφάρμακος / poluphármakos, c'est-à-dire « particulièrement experte en de multiples drogues ou poisons, propres à opérer des métamorphoses ». Elle est connue tantôt comme une sorcière, tantôt comme une enchanteresse. Mythes[modifier | modifier le code] Mythe grec[modifier | modifier le code] Histoire de l'astronomie antique. Introduction. Rome antique. Gilgamesh. Gilgamesh Palais de Sargon Gilgamesh est un roi à demi légendaire de la cité d'Ourouk (Uruk), qui aurait régné vers 2600 avant notre ère.

Grèce antique. Paris, ville antique. Atene Athens. Dans le sillage d'Ulysse. Lire au collège - Lire en latin et en grec : pari impossible ou entreprise de salut ?