background preloader

11 Octobre

Facebook Twitter

Chaque jour, ce sont près de 100 000 avions qui prennent les airs pour transporter des millions de passager [1]. Et pourtant, à en croire certains, on ne comprend pas complètement comment fait un avion pour voler. Vraiment ? Il faut dire que si l’on cherche à se renseigner un peu sur les raisons physiques qui gouvernent la capacité des avions à rester en l’air, on tombe sur tout un tas de théories, plus ou moins critiquées, plus ou moins contradictoires. Dans un article consacré à cette question, le New York Times écrivait [2] : Pour ceux qui ont peur de l’avion, il est probablement déconcertant que les physiciens et les ingénieurs aéronautiques en soient encore à débattre la raison fondamentale qui maintient les avions en l’air ? « Il n’y a pas de réponse simple à cela », d’après le Dr. Si on creuse un peu, on découvre qu’il existe notamment deux grandes explications concurrentes : celle « à la Bernoulli », et celle « à la Newton ».

Un peu de mise en contexte où sa vitesse, et . . . Comment un avion vole-t-il. Comment un avion vole-t-il. §. On parle de portance aérostatique pour les aérostats[1] (montgolfières, dirigeables). Cela correspond à la poussée d'Archimède découlant de la différence de masse volumique (moindre de l'air chauffé par rapport à de l'air à température ambiante plus frais et plus dense). La déviation du flux d'air vers le bas par l'aile crée par réaction une force vers le haut : la portance.

Un corps placé dans un écoulement d'air (ou d'eau) subit une force aérodynamique (ou hydrodynamique). Pour l'analyse, on décompose cette force en une composante parallèle au vent relatif : la traînée (voir aussi Aérodynamique), et une composante perpendiculaire au vent relatif : la portance. L'aile peut dévier l'air vers le bas grâce à ses deux faces: Du fait de sa viscosité, l'Effet Coanda explique que la masse d'air en mouvement qui rencontre un profil bombé suit la surface de ce profil ; Le flux d'air reste « collé » à la surface de l'aile. La portance verticale avec On note parfois où est la pression dynamique :