Sociétal

Facebook Twitter
seniors

Ce drôle de dresscode qu'UBS veut imposer à ses salariés "Une apparence impeccable peut procurer une paix intérieure et un sentiment de sécurité". Cette phrase, tirée d'un petit manuel qu'UBS destine à ses salariés, illustre l'esprit du dresscode encore "expérimental" concocté par la banque suisse. Dans son introduction, UBS explique que "c'est en tenant compte du fait que la première impression constitue un facteur décisif que le Dresscode a été élaboré". Suivent quelque 44 pages joliment illustrées et peu adeptes du second degré. La banque n'hésite pas à donner quelques conseils domestiques, dont ceux sur le repassage qui reviennent régulièrement : "Les noeuds [des foulards, ndlr] doivent être défaits après usage afin de permettre au tissu de se reposer. Ce drôle de dresscode qu'UBS veut imposer à ses salariés
Ce drôle de dresscode qu'UBS veut imposer à ses salariés - L'EXPRESS Ce drôle de dresscode qu'UBS veut imposer à ses salariés - L'EXPRESS "Une apparence impeccable peut procurer une paix intérieure et un sentiment de sécurité". Cette phrase, tirée d'un petit manuel qu'UBS destine à ses salariés, illustre l'esprit du dresscode encore "expérimental" concocté par la banque suisse. Dans son introduction, UBS explique que "c'est en tenant compte du fait que la première impression constitue un facteur décisif que le Dresscode a été élaboré".
Pour vivre heureux (et polluer moins), vivons moins vieux ! Pour vivre heureux (et polluer moins), vivons moins vieux ! (Mr. Nobody (Film à voir!)) Ce blog essaye de coller à l’actualité, parfois avec quelques journées de retard... Maintenant que la pression est (un peu) retombée, posons-nous la question de nos modes de vie par rapport au débat animé sur les retraites.
Les Français ne peuvent pas se concentrer au travail Les Français ne peuvent pas se concentrer au travail Selon une étude réalisée par Sciforma, les français auraient de plus en plus de mal à se concentrer au travail. Avec la présence récurrente des outils informatiques et de télécommunication, les salariés se voient sollicités par différentes messageries, appels, sms… Il ressort de cette étude quelques chiffres vraiment intéressants : Les Français ne peuvent pas se concentrer plus de 12 minutes à son travail sans être interrompu93,3% des français passent plus de 4 heures par jour sur leur ordinateur70% déclarent utiliser leur ordinateur pour gérer leurs affaires personnelles au bureauPlus d’un Français sur deux se connecte à des réseaux sociaux durant ses heures de travailPrès d’un message sur 3 revêt un caractère non professionnel75% avouent interrompre leur travail pour regarder le contenu d’un nouveau message qu’ils viennent de recevoirPour plus des deux tiers des Français, ce qui est urgent passe avant ce qui est important, et 25% des sondés estiment ne travailler que dans l’urgence
"Agression" de David Pujadas: "lamentable" selon France 2 - LePost.fr
Faute de faire l’unanimité, le Jeu de la mort a au moins le mérite de faire réfléchir et de faire connaître l’expérience scientifique de Milgram pour ceux qui ne la connaissaient pas. Ce qui est déjà pas mal pour un contenu subversif qui s’interroge sur le dispositif de la domination. Entre irritation et indignation, vous avez tantôt critiqué le programme, tantôt la nature humaine. Beaucoup applaudissent le documentaire, le trouvant instructif. «Je l'ai trouvé excellent parce qu'il permet d'expliquer une étude scientifique très complexe», commente Guyom. Mais ce point de vue sur la transposition de l’expérience de Milgram à la télévision n’est pas partagé par tout le monde. «Jeu de la mort»: les internautes s'insurgent «Jeu de la mort»: les internautes s'insurgent
Quand la télé-réalité vire au trash
Quand la télé-réalité vire au trash Quand la télé-réalité vire au trash La petite annonce est parue en janvier 2010 dans la presse britannique : Channel 4 recherche un malade en phase terminale acceptant de faire don de son corps. Projet de l'émission : l'embaumer à la manière des Egyptiens et filmer, dans les mois qui suivent, les vicissitudes de la momie. La chaîne s'était déjà illustrée en programmant un "concours" de roulette russe ou, plus récemment, Anatomy for Beginners, qui consiste à disséquer des cadavres en public.
Le Jeu de la mort: extrait
Clash entre Eric Zemmour et Michael Youn - une vidéo Comédie et Humour
Eric Zemmour s'est attiré les foudres des associations antiracistes. (MAXPPP) Invité samedi sur le plateau de l’émission de Thierry Ardisson, Salut les Terriens, l’éditorialiste Eric Zemmour a, une fois de plus, réussi à déclencher la polémique. Venu promouvoir son dernier ouvrage (Mélancolie française), il s’est opposé à Rokhaya Diallo, présidente de l’association antiraciste Les Indivisibles, sur la question de l’intégration des immigrés en France. Voulant répondre à Bernard Murat, propriétaire du théâtre Edouard VII, sur le nombre excessifs de contrôles pour un étranger, Eric Zemmour s'est exclamé: "La plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait". Zemmour dérape et contre-attaque - Eric Zemmour Thierry Ardisson racisme dérapage Zemmour dérape et contre-attaque - Eric Zemmour Thierry Ardisson racisme dérapage
Ce que je crois
La société française est fatiguée psychiquement
Société française fatiguée
Youphil
Jamel Debbouze sur la burqa: "Qu'est-ce qu'on vient nous faire chier avec ce truc"! - SATOFE sur LePost.fr Jamel Debbouze sur la burqa: "Qu'est-ce qu'on vient nous faire chier avec ce truc"! - SATOFE sur LePost.fr identité nationale 26/01/2010 à 12h41 - mis à jour le 26/01/2010 à 18h53 | vues | réactions (Source: Le Parisien.fr) Alors que la mission parlementaire sur le voile intégral a rendu son rapport, ce mardi, préconisant l'interdiction du voile intégral, par la loi, dans les services publics, l'humoriste ne mâche pas ses mots à ce sujet, comme le rapporte Lefigaro.fr. Jamel Debbouze considère ainsi que la burqa en France "n'est même pas un épiphénomène, ça concerne 250 personnes: qu'est ce qu'on vient nous faire chier avec ce truc." Et il enfonce le clou en déclarant que ce débat est tout simplement "xénophobe".