background preloader

Développement durable

Facebook Twitter

Réchauffement climqtique

Le progrès technologique est-il la solution à tous nos maux. Apocalypse ou pas ?

Le progrès technologique est-il la solution à tous nos maux

Notre époque n'a jamais été aussi schizophrénique. Si les prophètes d'un grand déclin, voire d'une catastrophe écologique, ne manquent pas, tout aussi remuants sont ceux qui (du moins dans la sphère anglo-saxonne) nous prédisent un avenir radieux et libéré de la pauvreté grâce à l'impact des nouvelles technologies… Alors que les uns se plaignent de la domination d'une idéologie "solutionniste" qui contaminerait l'ensemble de la pensée, les autres pointent au contraire l'emprise d'un pessimisme intellectuel interdisant toute réflexion issue des sphères scientifiques et techniques. Bref, deux visions incompatibles de la même situation ! Voir notre article : Faut-il prendre l'effondrement au sérieux ?

Auquel ce dossier souhaite répondre. Ramez Naam, lui, porte la double casquette d'essayiste futuriste (il est aussi l'auteur de More than Human) et de romancier avec la trilogie Nexus (dont les deux premiers volumes sont été traduits en français).

Énergie

De la sierra Nevada aux Alpes, les niveaux de neige et de glace sont catastrophiques. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart La sierra Nevada subit de plein fouet les effets de la sécheresse exceptionnelle qui sévit depuis quatre ans en Californie.

De la sierra Nevada aux Alpes, les niveaux de neige et de glace sont catastrophiques

Selon des travaux publiés lundi 14 septembre dans la revue Nature Climate Change, le manteau neigeux de la chaîne montagneuse, qui traverse le grand Etat de l’Ouest américain du nord au sud, a atteint au 1er avril 2015 son plus bas niveau depuis au moins cinq siècles. Les auteurs précisent que la masse neigeuse mesurée cette année n’y représente que 5 % de la moyenne historique relevée à la même période. Des éco-hackeurs au service du climat. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric (Millemont (Yvelines), envoyée spéciale) Les averses ne les ont pas découragés, même s’ils auraient plutôt eu besoin de soleil.

Des éco-hackeurs au service du climat

Vêtus de lunettes de chantier, de casque antibruit et de salopette bleue de travail, Joscha Winzer et Leonie Gildein scient et rabotent les dernières pièces d’aluminium avant de débuter l’assemblage de leur prototype. Nom de code : Sunzilla, des boîtes qui, ouvertes, forment une installation de neuf panneaux solaires d’une capacité de 540 watts. « Ce module photovoltaïque portable, c’est comme un meuble Ikea : il faut juste le déplier, te brancher dessus et ça fonctionne, avance Vivien Barnier, franco-allemand de 27 ans, à l’origine du projet avec ses quatre amis ingénieurs à Berlin.

Notre objectif est de remplacer les groupes électrogènes au diesel, polluants et bruyants, tant dans les festivals européens que dans les pays en développement. » Réchauffement climatique: désolé, les nouvelles ne sont pas bonnes. Parmi les mesures à prendre selon le Giec figure la nécessité de réduire de 40% à 70% le volume des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050.

Réchauffement climatique: désolé, les nouvelles ne sont pas bonnes

Et les stopper ou presque d’ici à la fin du siècle. Ségolène Royal affirme qu’il est possible de limiter le réchauffement de notre planète à deux degrés. Elle a raison de le dire: en tant que ministre de l’Ecologie, elle se doit d’afficher des objectifs volontaristes. Mais, quand on regarde le dossier de près, on a un peu de mal à y croire. Le Giec (groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) occupe le terrain. Cette façon de travailler présente un avantage: cette année, nous aurons l’occasion d’entendre parler des problèmes du climat pendant au moins trois jours, au lendemain de chaque publication.

On serait tenté d’en sourire si le sujet n’était pas aussi grave. Deux séries d’actions doivent être aujourd’hui mises en œuvre de front par les gouvernements. Un état des lieux peu réjouissant La Chine contrainte à agir. La permaculture peut-elle nourrir les Français? La micro-ferme est adossée au château de La Bourdaisière, en Indre-et-Loire.

La permaculture peut-elle nourrir les Français?

Elle se situe à deux pas d'un potager conservatoire de la tomate, regroupant 650 variétés du fruit sur un peu moins d'un hectare. L'exploitation pilotée par Maxime de Rostolan, 33 ans, s'étend, quant à elle, sur 1,4 hectare. Mais elle n'a rien de comparable, puisque le président de la plateforme de crowdfunding Blue Bees, s'adressant aux projets de développement durable et d'agro-écologie, y cultive, depuis un an, une cinquantaine de produits. Pas de tracteur On trouve de tout chez cet ex-Parisien: des légumes, des plantes vivaces et comestibles, des arbres fruitiers.

Comment San Francisco s'approche du « zéro déchet » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alexandre Pouchard (San Francisco, envoyé spécial) Le soleil n'est pas encore levé qu'un étrange ballet commence.

Comment San Francisco s'approche du « zéro déchet »

Chacun à leur tour, des dizaines de camions viennent déverser des tonnes et des tonnes de restes de nourriture, d'herbe coupée, de branchages. Un mois plus tard, ces déchets organiques ressortiront sous la forme d'un riche compost aussi fin que du sable. Pour une énergie propre, libre et accessible ! Worldometers.

Démographie responsable

Océan. Economie circulaire. Minimalisme. Uved : Accueil. L'encyclopédie du développement durable, de l'écologie, de l'habitat écologique et de la consommation durable. La Responsabilité Sociale de l'Entreprise. Hack the city.