background preloader

Houdalien

Facebook Twitter

Discrimination à l'embauche: Un patron juif condamné à 5.000 euros d'amende. JUSTICE Il avait précisé refuser d'embaucher des Maghrébins «par précaution» afin «d'éviter des tensions»... avec AFP Publié le Mis à jour le Un patron juif qui avait publié une annonce à Pôle Emploi en précisant refuser l'embauche de Maghrébins par «précaution», «afin d'éviter les tensions» a été condamné jeudi à 5.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Bobigny.

Discrimination à l'embauche: Un patron juif condamné à 5.000 euros d'amende

Jean-Luc Benady, patron d'une petite entreprise d'édition de Montreuil (Seine-Saint-Denis), a été condamné pour «discrimination à l'embauche». Discrimination : enceinte, elle est recalée pour une vente de produits Fitness. En janvier 2011, Gwenaëlle voit sa candidature rejetée alors qu’elle postule pour une mission de deux jours dans un centre commercial, afin de vanter les mérites des céréales Fitness.

Discrimination : enceinte, elle est recalée pour une vente de produits Fitness

Le motif ? Elle est enceinte de six mois. À 31 ans, Gwenaëlle a l’habitude de faire des animations dans les supermarchés. Sa candidature a donc d’abord été acceptée par l’agence Animéo, qui lui demande sa taille pour lui faire parvenir un uniforme. Sauf que lorsque la jeune femme envoie ses mensurations, en précisant qu’elle attend un bébé, son profil ne semble plus correspondre : « Votre candidature a été appréciée. Gwenaëlle décide alors de saisir la Halde (Haute Autorité de lutte contre les discriminations, remplacée depuis 2011 par le Défenseur des droits). La responsable du recrutement s'est défendue en expliquant qu’elle n’avait « pas l’intention de commettre un acte de discrimination » en refusant d’embaucher Gwenaëlle, il s’agissait simplement de « ménager sa santé et son état de grossesse ».

Le combat de Fethi, victime de discrimination raciale à l’embauche. Fethi K., 32 ans, a le sourire fatigué.

Le combat de Fethi, victime de discrimination raciale à l’embauche

Un des signes du long combat qu’il a mené. En 2006, il quitte l'Algérie pour faire ses études à Nantes. Il a obtenu son bac + 5, d’ingénieur généraliste spécialisé en qualité sécurité environnement. Puis il a cherché du travail. Longtemps. "Pendant mes études, je n’ai jamais senti de discrimination. Discrimination envers des handicapés : condamnation confirmée pour EasyJet. Euro Disney va être jugé pour discrimination à l'embauche. La société Euro Disney sera jugée pour discrimination pour avoir publié en septembre 2006 dans un quotidien national gratuit trois offres d'emplois réservés à des citoyens européens.

Euro Disney va être jugé pour discrimination à l'embauche

Elle proposait des contrats à durée déterminée à des danseurs, jongleurs, marionnettistes et échassiers « de nationalité européenne » pour les parades de son parc d'attractions. L'association SOS Racisme avait déposé plainte pour discrimination à l'embauche en raison de la nationalité contre Euro Disney auprès du parquet de Meaux (Seine-et-Marne) en février 2007. Après sept ans de procédure, un juge d'instruction a finalement ordonné au début de mars le renvoi en correctionnelle de l'affaire. Selon une source judiciaire, le parquet avait requis le non-lieu en novembre 2013. Une boulangère condamnée pour discrimination à l'embauche. Une boulangère du VIe arrondissement parisien s'est vue condamnée jeudi par le tribunal correctionnel de Paris à 5 000 euros d'amende avec sursis et 1 000 euros de dommages et intérêts pour avoir écarté la candidature d'une jeune femme noire, pour sa couleur de peau.

Une boulangère condamnée pour discrimination à l'embauche

La 17e chambre correctionnelle a jugé la prévenue coupable de "discrimination à l'embauche". "Pas la bonne couleur pour travailler dans sa boutique" En juin 2006, la partie civile, une jeune femme d'origine africaine, avait rencontré la propriétaire d'une boulangerie parisienne, à la suite de la diffusion par l'ANPE d'une offre d'emploi relative à un poste de vendeuse. N'ayant pas de réponse, elle s'était rendue à l'ANPE, où un conseiller avait contacté la boulangère afin de savoir si le poste était pourvu. Poursuivie par la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité, la HALDE, la prévenue a toujours contesté le caractère discriminatoire de ce refus d'embauche. L'Oréal et Adecco condamnés pour discrimination raciale à l'embauche. Après cinq années de procédure, SOS Racisme a obtenu la condamnation du leader français de l'intérim, de sa filiale Ajilon et du fabricant de cosmétiques, Garnier (groupe l'Oréal), pour discrimination raciale.

L'Oréal et Adecco condamnés pour discrimination raciale à l'embauche

Ces entreprises utilisaient le code BBR pour "Bleu Blanc Rouge" pour sélectionner des intérimaires. Cette décision de la cour d'appel de Paris promet de faire jurisprudence. Satisfecit pour SOS Racisme. Le 29 juin, la cour d'appel de Paris a condamné la société de travail temporaire, Adecco, sa filiale Ajilon (ex-Districom) ainsi que Garnier (groupe L'Oréal) pour discrimination raciale à l'embauche. Les trois sociétés devront verser 30.000 euros de dommages et intérêts à l'association, partie civile dans le dossier.

"Cette condamnation est l'une des plus lourdes enregistrées en France pour discrimination raciale", se félicite Samuel Thomas, responsable des actions judiciaires de l'association anti-raciste. Code "Bleu Blanc Rouge" Euro Disney va être jugé pour discrimination à l'embauche. Le Monde.