background preloader

TPE - La catastrophe de Tchernobyl

Facebook Twitter

Réacteur nucléaire : principe de fonctionnement et schémas, filières, chiffres clés. Un réacteur nucléaire permet de produire une réaction de fission en chaîne et d’en contrôler l’intensité. Quatre constituants principaux sont nécessaires pour concevoir un réacteur nucléaire : un combustible dans lequel se produit la fission ; un fluide caloporteur, liquide ou gazeux, qui transporte la chaleur hors du cœur du réacteur pour ensuite actionner un turbine (turboalternateur) permettant la production d’électricité ; un modérateur (sauf pour les réacteurs à neutrons rapides) qui permet de ralentir les neutrons afin de favoriser la réaction en chaîne ; un moyen de contrôle de la réaction en chaîne.

Il en existe deux types : des barres de commande constituées de matériaux absorbant les neutrons que l’on fait plus ou moins rentrer dans le cœur du réacteur ; des corps dissous dans l’eau dont on peut faire varier la concentration au cours du temps (par exemple du bore sous forme d’acide borique). A l’heure actuelle, trois principales filières sont développées dans le monde. Physique chimie 1s hachette 20111. Un réacteur nucléaire dans la nature.

Rassurez-vous, dans ce billet je ne vais pas vous parler d’une nouvelle catastrophe écologique; encore moins de l’implantation d’une centrale nucléaire pharaonique dans un endroit improbable. Aujourd’hui nous allons plutôt voir pourquoi dans certaines conditions exceptionnelles, il est possible que dans la nature aient lieu des réactions nucléaires similaires à celles qui se produisent dans nos centrales.

Ces réactions en chaîne naturelles sont a priori rarissimes, mais on sait qu’au moins une s’est produite il y a environ 2 milliards d’années dans le sous-sol de l’actuel Gabon. Et ce phénomène étonnant a été découvert de manière tout à fait fortuite. Une mesure à peine anormale L’histoire commence en 1972 en France, dans l’usine d’enrichissement d’uranium de Pierrelatte, et plus précisément dans le laboratoire chargé de mesurer la concentration d’uranium 235. Ce jour-là, le minerai analysé provient du site d’Oklo au Gabon et une chose étrange se produit.

Les réactions nucléaires Crédits.