background preloader

Séance 2 : Comment la direction d’une organisation s’exerce-t-el

Facebook Twitter

Les 24 styles de management dans le monde. Les styles de leadership et de management varient selon les pays.

Les 24 styles de management dans le monde

On ne dirige pas une entreprise de la même manière en Allemagne, au Japon, aux Etats-Unis, en Suède ou en France. Tout est une question de culture. Dans son livre "When culture Collide", publié en 1996, le linguiste britannique Richard D. Lewis a classé les différences de culture du leadership selon les pays. Cette méthode, (résumée dans les 24 schémas ci-dessous) il la dispense désormais lors de séminaires pour de grandes entreprises. On y apprend notamment, comme le résume Business Insider, que les Britanniques sont plutôt "diplomates", ils aspirent à trouver un compromis juste, tout en étant parfois rudes en affaires. De leur côté, les managers américains sont plutôt agressifs et orientés vers les résultats avant tout.

Selon Lewis, ces comportements n'évoluent pas trop avec le temps et restent une bonne grille de lecture, "même dans les pays où la croissance économique est rapide". 21 qualités du manager pour le XXIe siècle. Voici des citations pour illustrer 21 qualités que les managers modernes doivent s'approprier pour piloter au mieux leurs équipes...et leurs existences.

21 qualités du manager pour le XXIe siècle

De l’Ambition jusqu’au Zèle A comme Ambition On se demande souvent si l’ambition est (… ou a été ?) La première qualité du grand manager. L’ambition peut et doit être traitée de façon très différente, selon qu’elle est noble ou nuisible. B comme Bon Sens C comme Capacité ou Compétence D comme Diagnostic La capacité à effectuer de bons diagnostics est évidemment l’une des qualités premières des grands managers. « Le diagnostic, pour être efficace, doit être lucide, objectif et circonstancié »Jean Castarède (1934-) Découvrez vos talents NDLR : Jean Castarède est l’exemple de ces HEC – ENA qui ont vraiment réussi dans l’Administration (très brillante carrière à la fois au Ministère des Finances et à la tête de grands services culturels) puis dans le monde de l’entreprise. Dans l'entreprise, fini l'autoritarisme, bonjour l'intelligence collective ! Pied de nez à la traditionnelle SARL (société à responsabilité limitée), Probionov, implantée à Aurillac, dans le Cantal, depuis soixante ans, se définit désormais comme une Sara, une société à responsabilité augmentée.

Dans l'entreprise, fini l'autoritarisme, bonjour l'intelligence collective !

Comprenez : une entreprise dont les quelque 100 salariés sont pleinement impliqués dans leurs tâches. Il y a dix-huit mois, Stanislas Desjonquères, qui dirige cette PME spécialisée dans la recherche et la fabrication de probiotiques pour l'industrie pharmaceutique (15 millions d'euros de chiffre d'affaires), a entrepris de révolutionner le mode de management. Misant sur l'intelligence collective, ce patron a gommé un à un tous les signes d'injustice ou de défiance (comme les fournitures de bureau sous clé) et a proscrit les tâches absurdes et improductives, identifiées en interne sous la dénomination 5C : «C'est con mais c'est comme ça.» Le management participatif, c'est quoi? Alain de Krassny: un patron à l'ancienne. FAVI - Les actus Economie et Innovation - Région Picardie - Agir TV.

Le bon chef d'entreprise ? Autoritaire plutôt que bienveillant. Le cas Steve Jobs est très intéressant du point de vue managérial, car il s’inscrit à l’encontre de l’idéologie managériale dominante qui a cours en France depuis quelques dizaines d’années.

Le bon chef d'entreprise ? Autoritaire plutôt que bienveillant

Steve Jobs lors d'une Keynote Apple, le 06/06/11 à San Francisco (QI HENG/CHINE NOUVELLE/SIPA) Selon cette école managériale, le management le plus efficace et le plus épanouissant est le fait d’un manager participatif, diplomate, disponible, délégatif, patient, compatissant; le mot totem de ce management est "l’Écoute", érigée en règle suprême. A cela rien d’étonnant quand on sait que la première génération de professeurs de management, en France, était majoritairement occupée par des personnes de formation psychologique, ayant, en général fort peu occupé d’emplois de terrain, même s’ils objectivent leurs cours par des travaux, type "coups de sonde", effectués avec leurs étudiants universitaires, pour écrire leurs livres sur le management.

Management directif vs management autoritaire Alors ? Pourquoi Steve Jobs divise autant? «C'est un peu comme quand John Lennon est mort, ou JFK, ou peut-être Martin Luther King: c'est comme un grand trou qu'on ressent».

Pourquoi Steve Jobs divise autant?

Ce sont les mots de Steve Wozniak, le co-fondateur d'Apple, à la mort de son ami Steve Jobs. C’est aussi ce que le monde des nouvelles technologies et les fans d’Apple expriment depuis mercredi, date du décès. Mais Steve Jobs a longtemps suscité les divisions autour de sa personne, autant que les compliments et les élégies. 200 Confirmation de purge de la page. De plus en plus nombreuses au sein des entreprises, les femmes managers ouvrent la voie à une autre manière de diriger.

200 Confirmation de purge de la page

Les valeurs dites féminines font de plus en plus d'adeptes, y compris chez certains de leurs homologues masculins. Un management au féminin qui séduit particulièrement aujourd’hui : 84% des Français font davantage confiance aux femmes pour les sortir de la crise. Margaux Rambert Sommaire « Ma chef est toujours à l’écoute. Valeurs féminines En cinquante ans, le paysage de l’entreprise a changé : on y compte de plus en plus de femmes.

Avant d’avoir une femme pour rédactrice en chef, Julien a passé trois ans dans une entreprise de veille médiatique, sous la direction d’un manager d’une soixantaine d’années. « Il donnait des ordres, des directives à suivre et à appliquer.