background preloader

Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale

Facebook Twitter

Civils et militaires dans la Première guerre mondiale.

Émotion pour le centenaire de la bataille de Verdun. Verdun, il y a cent ans : « C’était une boucherie inouïe » C’est un petit paquet de feuilles jaunies par le temps, qui sommeille aujourd’hui dans le tiroir d’une vieille commode.

Verdun, il y a cent ans : « C’était une boucherie inouïe »

Une vingtaine de pages noircies d’une écriture fine, qui racontent l’une des semaines les plus sanglantes de l’histoire de France. Un récit clinique, celui des tout premiers jours de la bataille de Verdun, tels que les a vécu un jeune homme de 23 ans que rien ne prédestinait à ce rôle de chroniqueur. Il s’appelait René Prieur.

Né le 10 août 1891, ce fils d’un professeur d’histoire enseignant au lycée Charlemagne, à Paris, fait partie des quelque trois millions et demi de jeunes Français qui ont répondu à l’ordre de mobilisation générale en août 1914. Il y a 100 ans, les soldats ennemis de 14-18 fraternisaient. La mobilisation des femmes dans l'économie et au service de l'effort de guerre. Guerre totale, la Première Guerre mondiale a fortement impliqué les populations civiles, mobilisées au service de l'effort de guerre.

La mobilisation des femmes dans l'économie et au service de l'effort de guerre

A l'arrière, les femmes furent une figure essentielle de "l'autre front" : la mobilisation et l'absence de millions d'hommes ont fait découvrir aux femmes des responsabilités nouvelles (chefs de famille) ainsi que des métiers nouveaux (conductrices de tramways, munitionnettes, agricultrices, ambulancières près du front, auxiliaires de l'armée). Cette mobilisation des femmes à la faveur de la Première Guerre mondiale a donné le sentiment de leur entrée massive sur le marché du travail à cette occasion. En réalité, le taux d'activité féminin était déjà important au début du siècle (en 1906 le travail féminin représentait 37 % de la population active) et les femmes jouèrent un rôle essentiel lors des première et seconde révolutions industrielles. Lettre d'un poilu de Saône-et-Loire. Le 3 août 1914, l'Allemagne déclare la guerre à la France.

Lettre d'un poilu de Saône-et-Loire

Tous espérent que les hostilités seront de courte durée mais le conflit se prolonge. Cette guerre moderne, pour laquelle on met au point de nouvelles armes redoutables, durera quatre ans et laissera derrière elle des millions de morts et d'invalides, soldats et civils. Les Archives départementales conservent des témoignages de cette sombre période. Aux archives administratives viennent notamment s'ajouter deux fonds privés dans lesquels on trouve des lettres de poilus : le fonds de l'Abbé Desroche, curé d'Iguerande (13 J) et le fonds de la famille Déléage (53 J).

Portrait de l'auteur de la lettre. Cette lettre a particulièrement retenu notre attention car elle présente un panorama très complet et réel de la guerre, avec le souci du détail. Documents et analyse (photographies, peintures, cartes postales...) Affiches de la première guerre mondiale.

1914-1918 - La Grande Guerre à travers les arts : La bande-dessinée. La guerre à l’image. La guerre à l’image L'image de la guerre chez Tardi La bande dessinée de Tardi s'appelle C'était la guerre des tranchées.

La guerre à l’image

Dans ce livre de 126 pages, c'est le choix du noir et blanc qui surprend. En le feuilletant, on peut apercevoir les flammes, les trous d'obus, les armes, et beaucoup, beaucoup de cadavres dans les tranchées. Comme chez Otto Dix, c'est donc la violence du dessin qui marque d'abord. Car cette bande dessinée reconstitue la vie des soldats pendant la guerre de positions, entre 1915 et 1918 : on voit donc ici les conditions de vie des soldats enterrés dans les tranchées Pour traduire cette violence, on voit des cadavres entassés dans des trous d'obus, mais aussi des soldats blessés, comme par exemple par les gaz (soldats allongés dans l'infirmerie les yeux bandés, comme dans Un long dimanche de fiançailles).

Verdun et la Première Guerre mondiale vues par le cinéma. VIDÉOS - Dimanche 29 mai, les Français commémoreront officiellement le centenaire de la bataille de Verdun.

Verdun et la Première Guerre mondiale vues par le cinéma

À cette occasion, Le Figaro vous propose de découvrir une sélection de films qui ont mis en scène cet évènement historique. La France célèbrera ce dimanche 29 mai le centenaire de la bataille de Verdun. À cette occasion, Le Figaro vous propose de découvrir une sélection de films qui ont mis en scène cet évènement historique. 14-18 : les 10 films qu'il faut avoir vu - Cinéma. De Chaplin à Tavernier, la Grande Guerre a laissé des traces dans le septième art.

14-18 : les 10 films qu'il faut avoir vu - Cinéma

Sélection des 10 films incontournables. La magnifique intuition de Chaplin qui ne connut pas la guerre mais y jette Charlot dès 1918 (Shoulder Arms), la terreur pure du livre, puis du film de Dalton Trumbo, Johnny got his gun (1971) qui déchiquète le corps humain, la stupéfiante reconstitution des Croix de bois par Raymond Bernard (1931) ou encore La Vie et rien d’autre (1989) et Capitaine Conan (1996), les deux films de Bertrand Tavernier... autant de chefs-d’œuvre – on évitera l’expression « films culte » – à avoir vu sur la guerre de 14. 1.

Scène finale des Sentiers de la gloire, de Stanley Kubrick (1957) Œuvres célèbres d’Otto Dix consacrées à la première guerre mondiale. Otto Dix est un peintre allemand [1891-1969] qui appartient aux courants artistiques de l’Expressionnisme et de la Nouvelle Objectivité.

Œuvres célèbres d’Otto Dix consacrées à la première guerre mondiale

Il réalisa plusieurs œuvres comme Section de mitrailleurs à l’assaut (1916), Les joueurs de Skat ou Invalides de guerre jouant aux cartes (1920), ou encore Le marchand d’allumettes (1920) toutes consacrées à la 1ere guerre mondiale à laquelle il a participé. Il y peint tous les aspects de la guerre et de la société allemande, des aspects les plus banaux aux plus crus. Section de mitrailleurs à l’assaut (1916)

Les monuments aux morts – France et Belgique. Exposition CDI La Grande Guerre. Exposition virtuelle. Historial de la Grande Guerre de Péronne. Plateforme 14 - 18. Portail officiel du centenaire de la Première Guerre mondiale. Archéologie de la Grande Guerre. Générations 14, mémoires intimes de la Grande Guerre.

Musée Georges Clemenceau. La première guerre mondiale en vidéo. Le webdocumentaire 14-18, après la mémoire. Qu’est-ce-qu’une guerre cent ans plus tard.

Le webdocumentaire 14-18, après la mémoire

Qu’en reste-t-il ? Pour réaliser ce webdocumentaire, le collectif de photographes Kaïros est parti à la rencontre de jeunes européens, âgés de 14 à 18 ans. Le collectif de photographes Kaïros est parti à la rencontre de jeunes européens, âgés de 14 à 18 ans. Mathieu Farcy, Simon Lambert, Stéphane Quidet, Pierre Vassal racontent une guerre avec des visages et des couleurs d’aujourd’hui. Deux mondes se superposent. Ina - Les Jalons de la Première Guerre mondiale. L’Ina a développé, avec le concours du Ministère de l’Education Nationale, un site éducatif de référence Jalons pour l’histoire du temps présent qui propose de découvrir et décrypter à travers 1500 documents provenant des archives de la radio, de la presse filmée et de la télévision, l’histoire du monde contemporain depuis 1914.

Ina - Les Jalons de la Première Guerre mondiale

La sélection des films portant sur la Première Guerre mondiale a été faite majoritairement au sein des fonds Pathé et Gaumont. Elle s’est donnée comme objectif d'illustrer plusieurs dimensions du conflit, conformément à l'approche développée dans le cadre des programmes de troisième et de première. La mort de Lazare Ponticelli, le dernier poilu. Que s’est-il passé le 11 novembre 1918. La bataille de la Marne. Au premier jour de septembre 1914, à Meaux, on avait coulé les bateaux-lavoirs sur la Marne qu'enjambait un pont de fer, qu'on fit sauter. Les Allemands avaient pourtant atteint la ville. Mais, retournement, quinze jours plus tard, c'est eux qui reculaient.

Civils, militaires, qui dirige pendant la Grande Guerre ? A l’entrée en guerre en 1914, la République confie son sort à un chef militaire.

Civils, militaires, qui dirige pendant la Grande Guerre ?

A l’instar de Rome qui, souvent, a remis son sort à un dictateur qui se fichait au beau milieu des institutions. Le Cincinnatus français s’est appelé Joffre. Mais cette délégation provisoire pouvait-elle durer ? En décembre 1914, l’exécutif et le législatif, qui avaient été exfiltrés à Bordeaux, rentrent à Paris et prétendent s’occuper de ce que le Grand Quartier Général décidait seul à Chantilly. L’année 1915 puis l’année 1916 sont marquées par cette déchirure qui grandit. Verdun, un point de vue allemand. À quoi a tenu le sort de Verdun, que les Allemands ont décidé d’attaquer ce 21 février, il y a cent ans ?

Aux mérites des chefs ? Certains d’entre eux commencent à pratiquer une politique de communication. Pétain gagne ses galons de sauveur à Verdun. Nivelle aussi qui, à partir de mai, prépare les contre-offensives mais il perdra ensuite son crédit au Chemin des Dames. Les sites de mémoire de la Grande Guerre. La guerre est loin d'être finie quand, dès 1917, Michelin sort son premier guide des champs de bataille. Les visites qu'on en fait alors tiennent du pélérinage et mènent naturellement aux cimetières qu'assez vite, on a tenté de mettre en place pour civiliser la guerre de masse. Après la fin du conflit, chacune des nations engagées organise peu à peu ses sites propres à sa façon. On peut même dire les choses autrement: les sites de mémoire de la Grande Guerre contribuent à façonner les nations qui y ont participé; c'est évident pour les futurs pays indépendants de l'Empire britannique : les Australiens, les Néo-Zelandais, les Canadiens accordent une grande importance à leurs mémoriaux.

Jean Jaurès et la guerre. Depuis 1905 - une première crise au Maroc et, plus loin, la guerre russo-japonaise, la "mondialisation heureuse" alors à l'oeuvre se sentait comme traversée par l'inquiétude. Cependant, en 1912, les dirigeants européens imaginent encore que les conflits qui éclatent ici, là, ailleurs peuvent être localisés.

Et, après l'attentat contre l'archiduc héritier d'Autriche-Hongrie, ils le pensent toujours. On les a qualifiés de "somnambules".Sans doute a-t-il manqué parmi eux des hommes d'état en éveil. Jaurès aurait pu en être sauf qu'il n'accéda jamais aux fonctions supérieures. Jusqu'au dernier moment, jusqu'au soir du 31 juillet où il fut assassiné, il joua néanmoins son rôle à sa place, en appelant à tous les registres de la raison alors que roulaient les dés de la fureur. 14-18: Belgique et France occupées. "La séance est ouverte" : un comité secret de 1916. 14-18 : La mobilisation économique en France. 14-18: les écrivains et la guerre. 1915 : le génocide arménien. 1915, la guerre totale.

1917 : les Etats-Unis entrent en scène. Jeu quel aurait été mon destin en 1914? À L'Assaut : la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale.