background preloader

Pédagogie

Facebook Twitter

Educavox. LeWebPédagogique. Les Cahiers pédagogiques. Ecole et estime de soi. « Toute façon, chui nul. », « Chai pas lire, c’est ma maman qui le dit. », « Ah !

Ecole et estime de soi

Ah ! Ah ! Y sait pas. », « Je sais qu’chui nul. », « C’est trop dur, j’y arriverai jamais ». Tous ces exemples de paroles prononcées peuvent laisser deviner un certain mal-être, ce qui peut sembler difficile lorsque l’on connaît l’importance du fait d’être fier de soi pour vivre mieux. Mais, il apparaît que le plus troublant dans ces déclarations, c’est le fait que toutes aient été prononcées par des enfants de moins de 10 ans et que toutes aient été prononcées dans une salle de classe, à des niveaux et à des endroits différents (zone rurale, zone périurbaine, grande ville).

A . Lorsque l’on aborde le sujet de l’estime de soi, il est facile de faire l’amalgame entre une multitude de termes plus ou moins synonymes. . - La perception de soi met davantage l’accent sur l’aspect sensoriel : on se perçoit visuellement, kinesthésiquement, etc .... L’estime de soi est aussi multiple pour une seconde raison. B . Qu'est-ce qu'une "Classe inversée" ? A quoi cela peut-il servir ?

Aujourd'hui nous parlons de la "classe inversée", une innovation pédagogique qui rencontre un succès sans précédent.

Qu'est-ce qu'une "Classe inversée" ? A quoi cela peut-il servir ?

Nous allons vous expliquer de quoi il s’agit et essayer de comprendre la raison de cet engouement soudain, avec deux invités dans notre studio et le 3ème qui est en "Insert téléphonique" depuis Saint-Brieuc. - Héloïse Dufour, Universitaire de formation scientifique (Biologiste), explique ce nouveau concept d'enseignement, dans lequel les rôles traditionnels d'apprentissages sont "inversés". - Vincent Faillet, Professeur agrégé de SVT au Lycée Dorian (75011 Paris). - Pascal Bihouée, Professeur de Sciences physiques au Collège Sainte-Marie de Saint-Brieuc (22), (en insert téléphonique) - Tous les deux ont une expérience de plusieurs années des "Classes inversées" dans leurs Lycée et Collège.

Comment j’apprends. Au moment où on entend parler de plus en plus des moocs et autres classes inversées, il est toujours intéressant de revenir à des fondamentaux !

Comment j’apprends

Or dans notre domaine de spécialité, ce qui est fondamental c’est le sujet qui apprend (cf la vidéo de cloture du mooc itypa2 dans l’échange que j’ai eu avec Marcel Lebrun). Les méthodes d’enseignement sont-elles capables de transformer les formes de l’apprentissage des sujets ? Les sujets doivent-ils s’adapter aux formes d’enseignement qui leur sont proposées ? La mesure des taux d’échecs ou d’abandon face aux différents systèmes, méthodes, types d’enseignement, nous renseigne au moins sur un point, bien connu depuis longtemps : il ne suffit pas d’enseigner pour que quelqu’un apprenne !!!

Pour revenir aux fondamentaux, regardons simplement comment chacun de nous apprend. Comment améliorer la participation orale en classe ? "Chaque élève devrait avoir un temps de parole et de participation en classe.

Comment améliorer la participation orale en classe ?

" Quelles formes de pratique peuvent rendre cela réalisable durant vos cours ? Quels sont les facteurs inhibiteurs ? Nous allons réfléchir à la manière de rendre les élèves actifs, notamment en leur accordant un temps de parole et/ou de participation minimal en cours. En effet, nous avons tous vécu des cours où nous étions totalement passifs et durant lesquels aucune intervention ou participation ne nous étaient proposées. Café pédagogique. Le désir d'apprendre est-il naturel ? Saint Augustin pensait, comme Aristote, que le goût d’apprendre est naturel.

Le désir d'apprendre est-il naturel ?

Les bébés, ces chercheurs en herbe, semblent le confirmer. Plus étonnant : ni la soif ni les capacités d’apprendre ne semblent s’éteindre avec l’âge. « Tous les hommes ont un désir naturel de savoir » : Aristote le dit dès la première phrase de sa Métaphysique. Pour le philosophe, le désir d’apprendre est naturel et commence par le simple fait de tourner les yeux pour s’intéresser à ce qui se passe. J’entends un cri, je vois un attroupement, je veux savoir. Quelques siècles plus tard, saint Augustin fera aussi du désir de savoir (libido sciendi) l’une des pulsions fondamentales des humains aux côtés du désir sensuel (libido sentiendi) et du désir de dominer (libido dominandi).

Qui dit libido pense à Sigmund Freud. Les bébés chercheurs. Quelles techniques pédagogiques choisir ? Vous avez clairement défini votre objectif d'apprentissage ?

Quelles techniques pédagogiques choisir ?

Mais vous hésitez sur la technique pédagogique la plus adaptée ? Fini le casse-tête ! Voici un outil facile à utiliser proposé par Olivier Legrand. Cette mindmap intitulée simplement "techniques pédagogiques pour la formation et l'enseignement" est un support très bien conçu qui permet de visualiser une vingtaine de techniques pédagogiques. Chacune d'elles mentionne l'intérêt qu'elle apporte pour l'apprenant, l'objectif visé et les conditions de mise en oeuvre. 20 techniques à s'approprier Voici quelques techniques, certaines ayant été parfois mises de côté, et ce malgré leur intérêt pédagogique et d'autres à découvrir.

L'exercice : l'apprenant, découvre, s'entraine, s'évalue ... une technique qui ne vieillit pas !